Air Union

 

Affiche de publicité pour la compagnie Air Union Affiche de publicité pour la compagnie Air Union. Ligne Paris-Londres (Croydon), service The Golden Ray. Edmond Maurus, 1932.

La compagnie aérienne française Air Union fut créée, en janvier 1923, par la fusion de la Compagnie des Messageries Aériennes (C.M.A.), avec la Compagnie des Grands Express Aériens (C.G.E.A), deux sociétés fondées à l'issue de la Première Guerre mondiale. La première compagnie desservit tout d'abord Paris-Lille, et peu de temps après, Paris-Bruxelles-Amsterdam. Elle absorba rapidement la Compagnie Générale Transaérienne (C.G.T.) qui assurait le service postal Paris-Londres. En 1921, un Paris-Le Havre était établi pour assurer, chaque semaine, la correspondance avec le paquebot en partance pour New York. L'été de 1922 voit l'inauguration de Paris-Marseille, via Lyon, mettant le grand port méditerranéen à cinq heures de Paris, le service étant rapidement suivi de Lyon-Genève.

Pendant ce temps, et ce dès 1920, les Grands Express Aériens se plaçaient sur Paris-Londres et ouvraient, à l'automne 1921, les lignes Paris-Lausanne et Paris-Genève. Dès sa création, en janvier 1923, Air Union se spécialisait sur les liaisons Paris-Londres, Paris-Lyon-Marseille et Lyon-Genève, en laissant à la Société Générale de Transports Aériens (S.G.T.A., Lignes Aériennes Farman), la desserte de Bruxelles et d'Amsterdam.

Début 1926, nouvelle fusion, Air Union incorporant l'Aéronavale (directeur M. Flamanc) qui, depuis plusieurs années, préparait divers services sur la Méditerranée au départ d'Antibes. Elle effectuait, avec des hydravions, le trajet Antibes-Ajaccio depuis la fin de 1921, et Antibes-Tunis-Oran depuis 1925. Par ailleurs, des vols d'études avaient été réalisés sur Barcelone et les Baléares. Reprenant ces projets, Air Union rejoignait, en 1928, Antibes par la ligne Marseille-Cannes, tandis qu'en 1929, débutait Marseille-Ajaccio-Tunis, puis, en 1931, Tunis-Alger, et en 1932, Lyon-Cannes. Dans le secteur Paris-Londres, la compagnie inaugurait, en 1929, le service régulier de nuit. Paul Codos et Louis Agnus en formèrent le premier équipage.

L'année 1930 vit l'inauguration d'un service Bâle-Cherbourg destiné à la liaison avec les paquebots transatlantiques, en pool avec la compagnie suisse Balair, ce service étant assuré jusqu'à l'année 1933. De même, de 1932 à 1935, eut lieu un service direct Paris-Genève, en pool avec la compagnie aérienne Swissair. Entre temps, des voyages d'études furent effectués sur différents itinéraires susceptibles de devenir des lignes régulières, par exemple, Marseille-Afrique Centrale, par Tunis, le Sahara et le Soudan, en 1932. Finalement Air Union, fut intégré dans Air France, l'année 1933.

Le siège social de la compagnie Air Union était situé rue Auber, près de l'Opéra, à Paris. A sa création, son conseil d'administration comprenait Louis Breguet (présidence), Louis Blériot, Robert Morane, Fernard Lioré, Louis Renault et Raymond Saulnier. La direction générale fut confiée à Abel Verdurand, un ingénieur de grande classe, et à Albert Gauchet (directeur commercial, puis directeur général), qui donna une impulsion considérable à la gestion commerciale. Quelques années plus tard, M. Verdurant quitta la société pour rejoindre l'Aéropostale et M. Gauchet resta seul comme directeur général. D'autres personnalités marquantes de la compagnie furent, Henri Bardel, directeur technique (puis directeur de l'exploitation), et Robert Bajac, chef-pilote. Aussi, de nombreux pilotes renommés (Dieudonné Costes, Maurice Bellonte, Paul Codos, Robert Bajac, Joseph Thoret, ...) volèrent pour cette compagnie.


Famille Air Union :
Compagnie Historique Lignes Avions employés Remarques
Compagnie Générale Transaérienne (C.G.T.) Création en mars 1909, à l'initiative de Henry Deutsch de la Meurthe, pour "toutes opérations de transport aérien". Matériel, au début, des dirigeables (Astra), puis des hydravions. Les prestations offertes tenaient alors, plus d'excursions et de vols à la demande que de transport régulier. Service postal sur Paris-Londres inauguré en août 1919. Obtention de la concession du premier service postal français, fin octobre 1919. Nieuport 28. Absorbée par la Compagnie des Messageries Aériennes en 1921.
Compagnie des Messageries Aériennes (C.M.A.) Création en février 1919, par Louis Breguet. Dès fin février 1919, cette compagnie prenait à son compte, avec des Breguet 14, la ligne Paris-Lille créée au début du mois par les militaires. Puis le réseau fut étendu vers, Bruxelles, Amsterdam, Londres et Marseille. Salmson 2A.2, Breguet 14, Farman F.60, Blériot-Spad 27 et 33. Fusion avec la C.G.E.A., en 1923, pour former Air Union.
Compagnie des Grands Express Aériens (C.G.E.A) Création fin mars 1919. Réseau Paris-Londres, puis Lausanne et Genève. Début juin 1922, premier vol de nuit sur Paris-Londres. Farman F.60. Fusionnée avec la C.M.A., en 1923, pour former Air Union.
Aéronavale (Société Maritine de Transports Aériens, S.M.T.A.) Création en juin 1919, par Fernand Lioré. Premier service Antibes-Ajaccio, fin novembre 1921, avec un hydravion Donnet HB.3   Absorption par Air Union en 1926.
Air Union Issue de la fusion, début janvier 1923, de la C.M.A. et de la C.G.E.A. Intégration de l'Aéronavale en 1926. Réseau, lignes vers Londres, Lyon-Genève, Marseille-Tunis. Breguet 14, Farman F.60, Lioré et Olivier LeO 213, Blériot-Spad 50 et 56, Breguet 280T, CAMS 53, Wibault 282. Intégration dans Air France en 1933.

Source partielle : Icare numéro 103, Air Union, tome 1 (1982).

Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part