Fairchild-Xc-120 pack-plane

Fairey Albacore

Fairey-Barracuda

Vue d'un Albacore I (origine : Bombers 1939-1945 - Kenneth Munson) Vue et plan d'un Albacore I du Squadron No. 826 embarqué sur le H.M.S Formidable, printemps 1941.

Le biplan Fairey Albacore fut construit pour répondre à la spécification S.41/36, correspondant à un avion triplace lanceur de torpille, également capable d'assurer des missions de bombardement, reconnaissance et repérage, et destiné à la Fleet Air Arm. Deux prototypes furent construits, le premier (L 7074) vola en décembre 1938, un premier ordre d'achat pour un peu moins de cent machines fut passé dès mai 1937, et la production de ce lot fut démarrée en 1939. Quand la fabrication de cet appareil, prévu à l'origine pour remplacer le vieillissant Swordfish, fut arrêtée en 1943, la production avait atteint environ 800 machines.

Les premiers Albacore, comme les prototypes, furent dotés d'un moteur Bristol Taurus II entraînant une hélice métallique tripale à vitesse constante, mais un plus puissant Taurus XII de 1.130 ch fut installé sur les lots suivants. Sinon, le bombardier surnommé Applecore par ses équipages, ne fut que peu modifié au cours de sa carrière opérationnelle. L'armement était constitué d'une mitrailleuse offensive Browning de calibre 7,7 mm logée dans l'aile droite, d'une (ou deux) mitrailleuses défensives orientables Vickers K de même calibre, montées dans le poste arrière, et l'avion pouvait emporter jusqu'à 2.000 livres (environ 910 kg) de bombes accrochées sous les ailes basses, ou une torpille de 1.670 livres (environ 760 kg) sous le fuselage. La construction était métallique (fuselage monocoque, plus cadres), avec un revêtement de même matériau, les parties mobiles restant entoilées. Le train d'atterrissage fixe était de type classique, et les ailes pouvaient être repliées vers l'arrière afin de faciliter le rangement à bord des navires. Le cockpit muni d'un chauffage était clos, et recevait suivant les missions deux ou trois membres d'équipage (pilote et mitrailleur si emport de bombes ou d'une torpille, pilote, observateur, et opérateur radio/mitrailleur, si mission de reconnaissance). L'avion était équipé des systèmes de radio et de navigation standard, d'extincteurs, et était doté d'un système d'éjection d'un radeau de sauvetage déclenché automatiquement en cas d'amerrissage forcé. Le moteur était couvert d'un anneau NACA, avec le collecteur d'échappement sur la bordure frontale, et les ailes étaient dotées de volets, pouvant également faire office de freins de piqué.

L'Albacore fut mis en service en premier dans le Squadron No. 826 de la Fleet Arm Arm, spécialement prévu pour opérer avec cette machine, et la première douzaine d'appareils fut officiellement acceptée à la mi-mars 1940. Les premières missions opérationnelles furent effectuées, quelques dix semaines plus tard, et en 1941, les Albacore commencèrent à équiper les unités embarquées de la F.A.A., ainsi que celles basées dans des stations terrestres. Par la suite, les bombardiers furent employés de manière étendue, dans les eaux anglaises, et sur les théâtres de guerre en Méditerranée et au Moyen-Orient, avant l'arrivée du monoplan porteur de torpille Barracuda, pendant l'année 1943.

Au somment de leur carrière, ils équipaient quinze unités de la Fleet Air Arm, participèrent à des campagnes majeures, telles que la bataille du cap Matapan (sud du Péloponnèse), fin mars 1941, et celle de El Alamein, et servirent de support lors des débarquements alliés en Sicile, et à Salerne (opération Avalanche, début septembre 1943). Quand le dernier Squadron volant avec des Albacore (le No. 841) fut dissous à la fin de l'année 1943, ces avions furent repris par la Royal Canadian Air Force (R.C.A.F.), et au cours de leur service, ils contribuèrent à laisser les voies maritimes ouvertes, lors du débarquement en Normandie, en juin 1944. Ainsi, le Albacore, initialement conçu pour remplacer le biplan Swordfish, servit en même temps que ce dernier tout au long de sa carrière, et fut finalement retiré du service actif britannique, avant le Sworfish.


Plans d'un Albacore I (origine : Bombers 1939-1945 - Kenneth Munson)

Source partielle : Bombers 1939-1945 - Kenneth Munson.

ALBACORE I          
Moteurs(s)/Engine(s)   1 moteur à pistons de 1065 ch                      Bristol Taurus II                                 
Envergure/Span 15,24 m    Longueur/Length 12,14 m    Hauteur/Height 4,32 m     Poids total/Weight 4.745 kg       
Vitesse/Speed 260 km/h à 1220 m    Plafond/Ceiling 6.310 m    Autonomie/Range 1.500 km       


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAv. mil. anciensAv. mil. anciens