Albatros-C.i

Albatros C.III

Albatros-C.xii

Vue d'un biplan de reconnaissance Albatros C.III (photo : Jane's fighting aircraft of World War I John W.R.Taylor) Vue d'un biplan de reconnaissance Albatros C.III. Moteur Mercedes de 170 CV (1916-1917).

L'Albatros C.III, successeur de la série des C.I, fut comme lui, largement employé dans les Flieger Abteilungen (Feldflieger Abteilungen, unités de reconnaissance) de l'armée allemande et fut encore plus réussi. Comme le C.I fut dérivé du biplace non armé B.II, le C.III était une version de plus grande taille de l'Albatros B.III, dont il reprenait le plan vertical de queue plus bas, plus allongé et de forme arrondie. Ce plan de dérive revu améliorait les déjà excellentes qualités de vol de ce biplan, le rendant plus stable sur le plan longitudinal et lui donnant une meilleure maniabilité face aux chasseurs alliés.

Le prototype du C.III, comme celui du C.I, fut équipé d'un moteur Benz Bz.III de 150 CV, et ce moteur fut repris sur certains modèles de production. Le propulseur standard fut cependant, l'éprouvé et très fiable Mercedes D.III de 160 CV. Le C.III fut l'Albatros de type C le plus répandu, la production étant répartie entre Albatros, O.A.W. (Ostdeutsche Albatros Werke), D.F.W. (Deutsche Flugzeug-Werke), Hansa, Linke-Hoffmann, L.V.G. (Luft-Verkehrs-Gesellschaft) et Siemens-Schuckert.

L'armement standard comprenait une mitrailleuse Parabellum MG 14 de calibre 7,92 mm montée sur anneau Schneider dans le poste arrière de l'observateur et une mitrailleuse synchronisée Spandau LMG 08/15 tirant vers l'avant et montée du côté droit du compartiment moteur. Le C.III pouvait aussi emporter une charge allant jusqu'à 90 kg de bombes logées dans une petite soute interne entre les deux cockpits. Cet avion fut mis en service fin 1915, et fut employé sur le front Ouest, en Macédoine et en Russie, toute l'année 1916 et au début de l'année 1917. Il fut utilisé pour des missions de reconnaissance, de prise de vues photographiques et aussi pour du bombardement léger. Sans la charge de bombes, cet appareil pouvait être équipé d'un équipement radio permettant un travail de coopération avec l'artillerie. Le C.III, en plus de ses bonnes qualités de vol, était compact et de construction solide avec son fuselage avec revêtement en contre-plaqué qui lui permettait de résister à de grands dommages de combat. Après son retrait des opérations en première ligne au début 1917, il rendit encore de grands services comme appareil d'entraînement jusqu'à la fin de la guerre.

Un unique exemplaire du modèle C.IV fut construit en 1916. Cette variante était globalement un C.III avec une nouvelle cellule avec une seule paire de mâts d'entre plans de chaque côté. Un autre modèle dérivé du C.III fut une unique version à deux flotteurs, mâts modifiées, moteur Mercedes D.II et désignée W.2, qui fut livrée à la marine allemande en juin 1916. Ces deux modèles ne furent pas produits en série. Quelques Albatros C.VI furent encore assemblés. Cette machine était une version plus légère et cependant plus solide du C.III dotée d'un moteur Argus As.III de 180 CV lui apportant une légère amélioration des performances.


Vue d'un biplan de reconnaissance Albatros C.III (origine : Bombers 1914-1919 - Kenneth Munson) Vue et plans d'un biplan de reconnaissance Albatros C.III (été 1916).
Plans d'un biplan de reconnaissance Albatros C.III (origine : Bombers 1914-1919 - Kenneth Munson)


Source partielle : Bombers 1914-1919 - Kenneth Munson.

ALBATROS C.III      
Moteurs(s)/Engine(s)   1 moteur à pistons de 160 CV                       Mercedes D.III                                    
Envergure/Span 11,70 m    Longueur/Length 8,00 m     Hauteur/Height 3,10 m     Poids total/Weight 1.350 kg       
Vitesse/Speed 140 km/h à 0 m       Plafond/Ceiling 3.400 m    Autonomie/Range 4 heures  


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions Guerre 1914-1918Avions Guerre 1914-1918