Albatros-C.iii

Albatros C.XII

Albatros-D.i

Vue d'un biplan de reconnaissance Albatros C.XII (origine : Bombers 1914-1919 - Kenneth Munson) Vue et plans d'un biplan de reconnaissance Albatros C.XII de la Luftstreitkräfte (aviation militaire impériale allemande), 1918.

Jusqu'au et y compris le C.IV, les premiers Albatros de type C étaient fondamentalement des descendants de la série non armée B, conçue par Ernst Heinkel. Le premier modèle C d'une conception entièrement nouvelle fut le C.V, un travail réalisé en commun par Robert Thelen et Rudolf Schubert.

Apparu au printemps 1916, ce biplan avait une cellule et des ailes ressemblant, en légèrement plus grand, à celles de l'Albatros C.III, mais le nouveau fuselage en forme de cigare, l'hélice dotée d'un cône et la queue arrondie reflétaient la même approche vers un dessin affiné comme celui pratiqué sur les premiers chasseurs monoplaces Albatros. Le C.V était équipé d'un moteur Mercedes D.IV de 220 CV presque entièrement caréné, refroidi sur le C.V/16 original (construit en 1916), par des proéminents radiateurs Windhoff placés de chaque côté, en partie avant du fuselage. L'armement comprenait une mitrailleuse synchronisée Spandau LMG 08/15 pour le pilote, montée sur le côté droit du moteur, une mitrailleuse Parabellum MG 14 montée sur anneau pour l'observateur, et une charge de bombes atteignant 175 kg (environ 385 livres) pouvait être emportée.

Le C.V/16 n'était pas particulièrement élégant et était lourd aux commandes en vol. Concernant ce point, le C.V/17 fut amélioré en étant doté d'un radiateur profilé monté dans le plan supérieur, d'ailerons et de gouvernes de profondeur compensés et d'un plan inférieur redessiné équipé d'ailerons de forme elliptique. Environ 430 C.V furent construits par Albatros, mais seulement une fraction de cette production fut en service actif à tout moment, entre le début du printemps 1916 et le début de 1917. Outre des qualités de vol quelconques, ce biplan fut, de manière répétitive, pénalisé par des problèmes de vilebrequin sur son moteur à huit cylindres en ligne. Quand la fabrication du moteur D.IV fut abandonnée, la production de l'Albatros C.V fut également arrêtée. Un C.V/16 fut construit de manière expérimentale avec des mâts d'entre plans en forme de I, mais ce montage n'apporta aucune amélioration des performances.

Le modèle Albatros de type C suivant fut le C.VII, qui fut mis en service à la fin de l'année 1916. Albatros avait en projet, un développement du C.V équipé d'un moteur Mercedes D.IVa de 260 CV, mais en attendant la disponibilité de ce propulseur, le C.VII fut produit comme avion intérimaire de reconnaissance longue distance et d'observation d'artillerie. Sa cellule était un mélange de celles du C.V/16 et du C.V/17 et son moteur Benz Bz.IV de 200 CV était monté à la manière allemande typique, avec les têtes de cylindres exposées. Au niveau des ailes, les plans bas et les radiateurs montés sur les côtés du C.V/16 étaient repris et combinés avec les plans supérieurs du C.V/17. Comme d'autres conceptions issues d'un compromis, le C.VII vola bien, fut un très bon combattant, et il fut suffisamment réussi pour être produit en grand nombre. Il était encore en service actif à la fin 1917, sa période de plus grand emploi étant en février de cette même année, quand environ 350 exemplaires étaient en opérations sur tous les fronts. La production de ce biplan fut partagée entre Albatros, O.A.W. (Ostdeutsche Albatros Werke) et B.F.W. (Bayerische Flugzeugwerke).

A la mi-1917, fut présentée, sous la forme du C.X équipé du longtemps attendu moteur Mercedes D.IVa, la version complètement développée du C.V. Ce modèle était sensiblement plus large que ses prédécesseurs, et avait des lignes se rapprochant encore plus de celles des Albatros de type D. Le radiateur profilé avait été installé dans le plan supérieur de nouvelles ailes, qui étaient d'envergure augmentée et dotées d'ailerons doubles. Avec ces améliorations au plan aérodynamique, la plus grande puissance et la bonne fiabilité du moteur D.IVa, le C.X avait une excellente performance en altitude et l'équipement, en plus de la radio et de la légère charge de bombes comprenait, de manière usuelle, un système d'alimentation en oxygène pour l'équipage. La production fut répartie entre la maison mère, O.A.W. (Ostdeutsche Albatros Werke), Linke-Hofmann, B.F.W. (Bayerische Flugzeugwerke), L.F.G. (Luft-Fahrzeug-Gesellschaft) Roland et en octobre 1917, il y avait environ 300 C.X en service actif. Ce biplan resta en opérations et effectua des missions de reconnaissance et de coopération avec l'artillerie jusqu'à la moitié de l'année 1918.

L'Albatros C.XII (le C.XI en restant au stade de prototype), fut présenté au début 1918 comme un successeur du C.X et fut employé jusqu'à l'Armistice. Dans cette forme finale, ce biplan fut probablement le plus beau biplace allemand sur le front Ouest, la ligne élégante et fine de sa cellule complétée d'un petite dérive arrondie accentuant encore plus le rapprochement entre les Albatros de types C et D.

La dernière variante de la série fut le C.XV, dérivé du prototype de C.XIV de 1917. Cet moins élégant biplan était d'une taille plus petite, avec un fuselage arrondi en partie supérieure, des ailes étagées d'envergure réduite et était équipé d'un moteur Benz Bz.IVa de 220 CV. Il fut mis en production en 1918, mais seulement quelques exemplaires avaient été mis en service au moment de la fin de la Première Guerre mondiale. Après le conflit, les désignations du C.V, C.VII, C.X, C.XII et C.XV furent respectivement, L.14, L.18, L.25, L.27, et L.47.

Plans d'un biplan de reconnaissance Albatros C.XII (origine : Bombers 1914-1919 - Kenneth Munson)


Source partielle : Bombers 1914-1919 - Kenneth Munson.

ALBATROS C.XII      
Moteurs(s)/Engine(s)   1 moteur à pistons de 260 CV                       Mercedes D.IVa                                    
Envergure/Span 14,37 m    Longueur/Length 8,85 m     Hauteur/Height 3,25 m     Poids total/Weight 1.640 kg       
Vitesse/Speed 175 km/h à 0 m       Plafond/Ceiling 5.000 m    Autonomie/Range 3 hr 15min


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions Guerre 1914-1918Avions Guerre 1914-1918