Antonov-An-9

Antonov An-10 Cat

Antonov-An-12  cub

Vue d'un An-10A (origine : Civil Airliners since 1946 - Kenneth Munson) Vue et plan d'un quadrimoteur de transport An-10A (code OTAN "Cat"), immatriculation CCCP-11185, de la compagnie Aeroflot.

La conception du An-10 fut contemporaine et complémentaire de celle du Ilyushin Il-18 Moskva. Cependant, alors que le Il-18 était un avion de transport de passagers assez sophistiqué destiné au marché international, le An-10 fut élaboré afin de répondre à une demande civile et militaire, pour un grand appareil de transport de passagers et de marchandises, pouvant évoluer depuis des aérodromes de seconde classe, et depuis des pistes peu préparées. La conception fut commencée en novembre 1955, en suivant le modèle général du plus petit bimoteur An-8. L'aile haute apportait un double avantage, celui de faciliter le chargement et le rangement dans l'avion, et celui de garder les hélices des moteurs bien au-dessus du sol, ce qui réduisait le risque de dommages sur des pistes rudes.

Le premier vol du An-10 fut effectué à Kiev, en mars 1957, sous le commandement de Y. I. Vernikov, l'avion portant l'immatriculation fictive CCCP-L1957. Un lot initial d'une vingtaine d'avions fut commandé, une dizaine fut dotée de turbopropulseurs Kuznetsov NK-4, et le reste reçut des Ivchenko AI-20, afin d'estimer et de comparer les qualités de ces moteurs. Ce dernier propulseur entraînant des hélices quadripales à pas variable, fut adopté par la suite comme moteur standard. Des problèmes de stabilité furent détectés pendant le programme d'essais, et un certain temps se déroula avant que la solution ne soit trouvée. Un dièdre négatif assez prononcé fut appliqué sur les éléments extérieurs des ailes, et la surface verticale des éléments de queue fut agrandie, par l'ajout d'un élément sous le cône postérieur, et de deux petites dérives complémentaires de forme trapézoïdale, aux extrémités du plan de profondeur.

Le An-10 fut mis en service sous cette forme, dans l'Aeroflot, fin juillet 1959, sur les routes reliant Simferopol (Crimée), à Moscou et Kiev. La capacité de l'appareil était passée à 84 passagers, à la place des 75 prévus, et un programme d'essais d'approvisionnement en fret, prolongé jusqu'à la Sibérie, fut essayé. Cependant, un comparativement petit nombre de An-10 (peut-être pas plus que la vingtaine d'exemplaires initiale), fut fabriqué, avant le remplacement en production, par la variante plus évoluée An-10A.

Cet appareil (surnommé Ukraina), doté de moteurs Ivchenko AI-20K, fut le modèle majeur en production. Cet avion d'une capacité de cent places, était équipé de deux dérives ventrales, mais les éléments stabilisateurs montés aux extrémités de la queue étaient plus petits (ils furent finalement retirés, la stabilité longitudinale étant satisfaisante avec les dérives ventrales, mais ces dernières était source de vibrations désagréables). Afin d'augmenter le nombre de sièges, le fuselage de cette version avait été allongé de 2,0 mètres. Le An-10A fut mis en service, dans le service transport de passagers de l'Aeroflot en février 1960, et il fut aussi employé l'année suivante (avec un train d'atterrissage doté de skis), pour apporter des marchandises dans des bases polaires soviétiques. Un autre évènement survenu en 1961, fut un record de vitesse en circuit fermé établi par la modèle, pour un avion doté d'hélices, la vitesse atteinte étant d'environ 450 mph (730 km/h). L'équipage d'un An-10A comprenait cinq personnes, et sa capacité pouvait aller jusqu'à 130 sièges, en configuration haute densité.

La production du An-10 atteignit un peu plus d'une centaine d'exemplaires, et les avions de l'Aeroflot furent retirés en août 1972, après que des ruptures de fatigue aient été détectées au niveau de la partie centrale des ailes, lors de recherches entreprises à la suite d'un accident. Après le retrait dans la compagnie nationale, certains exemplaires en bon état furent transférés dans des unités des forces aériennes soviétiques (VVS, Voenno-Vozdushnye Sily), ces machines étant retirés vers l'année 1974. L'utilisation militaire du An-10 fut assez importante, avec une petite cinquantaine de An-10TS (Transport/Sanitarny), une variante dédiée au transport et à l'évacuation sanitaire. Deux autres versions marginales furent le An-10AS, un avion de transport de fret dépourvue de sièges, et le An-10KP (Komandny Punkt), un appareil transformé en poste de commandement aérien.

Plan d'un An-10A (origine : Civil Airliners since 1946 - Kenneth Munson)

Source partielle : Civil Airliners since 1946 - Kenneth Munson.

An-10A              
Moteurs(s)/Engine(s)   4 moteurs à pistons de 4000 ch                     Ivchenko AI-20K                                   
Envergure/Span 38,00 m    Longueur/Length 34,00 m    Hauteur/Height 9,83 m     Poids total/Weight 55.100 kg      
Vitesse/Speed 715 km/h             Plafond/Ceiling 10.200 m   Autonomie/Range 1.200 km       


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions civilsAvions civils