Antonov-An-178

Antonov An-2 Colt

Antonov-An-22  cock

Vue d'un An-2 (photo : Richard Ferriere) Vue d'un appareil de transport Antonov An-2 (code OTAN "Colt"). Modèle An-2T (version Transportnyi, transport utilitaire équipé d'une porte cargo) de la compagnie Hanseflug, immatriculation D-FJKA.

L'Antonov An-2 n'était pas un modèle essentiellement militaire, même si, comme souvent en Union Soviétique, aucun appareil civil n'était construit sans une arrière-pensée d'application à la guerre sous une forme ou une autre. Par sa construction massive et sa longue carrière, cet avion démontra à la fois son côté utilitaire et son adaptabilité. Conçu en 1946 par Oleg Konstantinovich Antonov, il fut d'abord mis au point dans les bureaux d'études Antonov comme patrouilleur agricole et forestier en remplacement du Polikarpov Po-2, qui était alors largement employé, autant dans le domaine agricole et que comme avion utilitaire. Le premier prototype désigné SKh-1 (moteur Shvetsov ASh-2), effectua son premier vol fin août 1947. Le second prototype fut doté d'un Shvetsov ASh-62 plus puissant, ce qui permit d'accroître la charge utile de cet avion de 1.300 kg à 2.140 kg, et c'est cette configuration qui fut retenue pour les modèles de production.

Gros biplan (sesquiplan) monomoteur, l'An-2 fut employé comme avion de transport utilitaire léger et avion agricole. Il était aussi, grâce à son vol lent, sa capacité à décoller ou atterrir sur des terrains peu préparés et sa possibilité de voler dans des conditions difficiles (variantes adaptées au froid), apte à remplir de nombreuses autres tâches très diverses. Il fut utilisé, dès 1949, dans le domaine militaire auprès des forces aériennes soviétiques (A-VDV, Vozdushno-desantnye voyska, forces aéroportées), comme cargo léger ou avion d'entraînement pour parachutistes. Il servit aussi pour des missions d'évacuation, comme transport léger, remorqueur de planeurs ou encore pour la formation à la radio et à la navigation.

La capacité de cet avion était de quatorze passagers ou parachutistes, de six civières avec quatre malades assis, il était aussi capable d'emporter environ 1.300 kg de fret. Il possédait d'intéressantes capacités à décoller depuis des pistes courtes et peu préparées (distance de décollage/atterrissage de 150 à 180 mètres) grâce à des fentes automatiques placées sur la totalité du bord d'attaque du plan supérieur et des volets à fente placés sur les bords de fuite du plan inférieur et sur une partie de l'aile supérieure. Le train d'atterrissage fixe pouvait aussi être remplacé par des flotteurs ou des skis pour s'adapter à la nature du terrain.

L'An-2 dont la version standard était l'An-2P (Passazhirskiy, passagers) fut décliné en de nombreuses variantes, An-2M et An-2S agricoles, An-2T (Transportno, cargo) transport de fret ou de courrier, An-2V (Vodnyy), hydravion à flotteurs ou encore An-2ZA (Zondirovaniye Atmosfery), avion de recherche météorologique à haute altitude. Ce dernier modèle était équipé d'un cockpit supplémentaire disposé immédiatement devant la dérive et servant au transport d'un observateur.

Cet appareil à été exporté en Afghanistan, en Albanie, en Bulgarie, à Cuba, en Tchécoslovaquie, en République Démocratique Allemande, en Hongrie, en République Populaire de Corée, en Mongolie et en Roumanie. Il a aussi été construit sous licence en Chine (Nachang Y-5, modèles Yunshuji-5, Y-5, produits à partir de 1957) et en Pologne (PZL-Mielec, production d'environ 11.950 exemplaires livrés en Russie et dans le pays de fabrication, à partir de 1960). Sa très large production, qui s'étala de 1947 à 2002 atteignit les 18.000 exemplaires. Il devait être remplacé par l'Antonov An-14, "Pchelka" (code OTAN "Clod"), avion bimoteur de transport de passagers et de marchandises, mais ce dernier avion ne put remplacer totalement son prédécesseur qui fut produit jusque dans les années 2000.


Vue d'un An-2P soviétique Vue et plan d'un An-2P de la Soviet Air Force.
Plans d'un An-2P soviétique


- En complément, vue de face de l'Antonov An-2 (HA-ABD) de l'association GenAIRation Antonov, Salon du Bourget (Paris Air Show 2013), exposition statique Antonov (on distingue dans le fond, un An-70, immatriculation UR-EXA).

Brassage de l'hélice : cette opération consiste à faire tourner, à la main, une hélice afin d'évacuer l'huile qui à pu s'écouler dans le bas du moteur après un arrêt prolongé. Cette manipulation concerne les cylindres inférieurs pour les moteurs en étoile et la partie basse des cylindres pour les moteurs inversés, elle sert aussi à pré-huiler le moteur. Comme on le voit sur la photo, pour l'An-2, la brassage se fait dans le sens de rotation du moteur. Le propulseur Shvetsov, type ASz-62 1R 16, neuf cylindres radial, est une réplique du Wright Cyclone R-1820 américain, il entraîne, sur cet appareil, une hélice quadripale AV-2 à pas variable de 3,6 mètres de diamètre et d'un poids d'environ 190 kg.


Source partielle : site web Wikipedia.

COLT                
Moteurs(s)/Engine(s)   1 moteur à pistons de 1000 CV                      Shvetsov ASh-621R                                 
Envergure/Span 18,19 m    Longueur/Length 12,80 m    Hauteur/Height 4,15 m     Poids total/Weight 5.500 kg       
Vitesse/Speed 290 km/h à 1750 m    Plafond/Ceiling 4.350 m    Autonomie/Range 1.040 km  


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions civilsAvions civils