Antonov-An-2   colt

Antonov An-8 Camp

Antonov-An-9

Vue d'un An-8 (photo : Airlife's World Aircraft - Rod Simpson) Vue d'un bimoteur de transport An-8 (code OTAN "Camp"), immatriculation EL-RDK probablement cn 9340706. Cet avion fut exploité par l'Aeroflot, puis par les compagnies Air Pass, et Centrafrican (et également par Air Cess, compagnie possédée par Viktor Anatolyevich Bout). Sa trace fut perdue en Afrique, et il fut peut-être accidenté au décollage au Congo, en novembre 1999.

Le bureau d'études Antonov produisit en 1955, un nouveau bimoteur de transport destiné à être utilisé par les forces aériennes soviétiques, comme un appareil d'une capacité supérieure, remplaçant le vieillissant Lisunov Li-2, une construction sous licence du Douglas DC-3, désignée à l'origine PS-84. Le An-8 établit une architecture pour une famille Antonov d'avions de transport de fret ou de passagers, caractérisés par une aile haute droite, un fuselage doté d'une rampe de chargement ventrale placée à l'arrière, et de jambes du train d'atterrissage principal portant des groupes de deux roues, et se rangeant dans des logements situés en position basse le long du fuselage.

Le An-8 avait une soute non pressurisée de grande capacité et était équipé d'un nez vitré pouvant recevoir de l'armement additionnel et contenant en partie basse un logement pour un radar destiné au navigateur, ainsi qu'un poste vitré défensif aménagé à l'arrière sous la gouverne de direction et pouvant être doté d'un ou de deux canons orientables de calibre 23 mm. Les moteurs prévus initialement étaient des Kuznetsov TV-2 (NK-2M) de 5.100 ch, mais suite à de problèmes avec ces propulseurs, ils furent remplacés en production par des Ivchenko AI-20D de 5.180 ch entraînant des hélices quadripales. L'équipage comprenait cinq membres, pilote, copilote, navigateur, ingénieur de vol, et opérateur radio. La capacité était d'un peu moins de cinquante places, et la charge utile maximale était d'environ 24.250 livres (11.000 kg).

Le premier vol de cet avion fut effectué en février 1956, et à la suite environ 150 exemplaires furent construits en quelques variantes. La première mise en service opérationnel dans les forces aériennes militaires soviétiques VVS (Voenno-Vozdushnye Sily) fut effectuée en 1957, et ces avions remplirent à grande échelle, des tâches militaires dans l'armée de l'air soviétique. Quelques exemplaires furent employés pour des missions particulières, déploiement de forces spéciales terrestres lors de l'invasion de la Tchécoslovaquie en 1968, missions de reconnaissance électronique, ou encore prise d'échantillons aériens après des explosions nucléaires chinoises en 1966. Cependant, au début des années 1970, plusieurs exemplaires furent retirés et cédés à la compagnie Aeroflot, afin d'accomplir des missions de transport de marchandises. La variante An-8T (Toplivovoz développée en 1959, fut une version de transport de carburants dangereux destinés à l'aviation ou aux fusées (kérosène, acide nitrique, oxygène liquide), et pour remplir ces missions, l'avion était équipé de deux citernes d'une capacité unitaire de 5.300 litres ou d'une de 5.000 litres, suivant les contenants. La version An-8RU (Raketnymi Ooskoritelyami) fut une machine d'essais présentée en 1964, et dotée de fusées d'appoint afin d'accroitre la masse maximale au décollage, mais le projet fut vite abandonné, à la suite d'un accident survenu avec le prototype durant les tests.

La majorité de ces avions furent retirés au début des années 1990, suite à une série d'accidents, mais quelques exemplaires furent encore utilisés, certains par des opérateurs de transport de fret civils russes, et d'autres par des opérateurs commerciaux, au Moyen-Orient, et également en Afrique, particulièrement au Liberia, au Congo, et en Angola, ce malgré le retrait du certificat de navigabilité et l'arrêt du support par Antonov pour le type intervenu en 2004, ce qui mettait fin à l'utilisation légale de l'appareil. Le An-8 fut suivi du plus grand quadrimoteur civil à cabine pressurisée An-10, et de l'avion de transport de fret associé à ce dernier, An-12.


Source partielle : Airlife's World Aircraft - Rod Simpson.

An-8                
Moteurs(s)/Engine(s)   2 turbopropulseurs de 5180 ch                      Ivchenko AI-20D                                   
Envergure/Span 30,00 m    Longueur/Length 26,00 m    Hauteur/Height 9,70 m     Poids total/Weight 40.000 kg      
Vitesse/Speed 610 km/h             Plafond/Ceiling 9.600 m    Autonomie/Range 2.780 km       


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions civilsAvions civils