Amtorg-Gst

Anatra D (DS)

Ansaldo-A.1

Vue d'un biplan Anatra DS (origine : Bombers 1914-1919 - Kenneth Munson) Vue d'un biplan biplace de reconnaissance Anatra DS (moteur Salmson Canton-Unné radial de 150 CV, printemps 1917).

La première tâche majeure effectuée par l'usine Anatra (*) d'Odessa, Ukraine alors partie de l'empire russe, fut la production de bombardiers type Voisin. Les modèles L (Voisin 1), LA, LA.S (Voisin 3) et LB.S (Voisin 4) avaient été largement achetés et aussi construits sous licence par Dux (Duks) à Moscou, Lebedev à Saint-Petersbourg et F.F.Tereschenko, près de Kiev. Ces avions utilisés pour des missions de reconnaissance et bombardement léger pendant la Première Guerre mondiale étaient encore employés après 1917, et en décembre 1920, environ 80 machines de ces types étaient en service actif dans les unités opérationnelles, puis les machines restantes furent employées pour l'entraînement après la guerre civile.

Basée sur le Voisin L.A.S. (Voisin 3 amélioré doté d'un moteur surélevé), avec des modifications locales apportées suivant les spécifications données par le Lt. V. Ivanov de la flotte aérienne militaire impériale (Императорскiй военно-воздушный флотъ), une machine dérivée, désignée VI (Voisin Ivanov), fut construite à environ 150 exemplaires entre mars 1915 et mars 1916 et employée jusqu'en 1922. Cette variante était basée sur une structure de tubes métalliques, équipée d'un moteur radial à refroidissement liquide Salmson (Canton-Unné) de 150 CV, et dotée d'un blindage entre le moteur et le réservoir de carburant, d'un train d'atterrissage renforcé et d'ailes plus solides avec l'ajout d'un troisième longeron. Il est possible que les premiers Voisin Ivanov aient été un échec du à leur très mauvaise stabilité et leur mauvais contrôle latéral. Une version modifiée fut testée en vol, début 1917, par Ivanov, elle fut approuvée, mais par la suite, les accidents continuèrent, et cet avion fut finalement reconnu assez peu apte au combat aérien.

Début 1916, Anatra mit en production un appareil conçu en interne, mais dessiné par Elysée Alfred Descamps, le type D, un biplan biplace de reconnaissance à hélice tractrice équipée d'un moteur rotatif Gnome Monosoupape de 100 CV. Cette machine était basée sur une structure en bois, avec des éléments en aluminium en partie avant et un revêtement entoilé. Une première commande pour 80 Anatra D fut passée en avril 1916, elle fut suivie d'une commande supplémentaire d'environ 700 machines. Les premiers exemplaires furent mis en service l'été 1916, et inévitablement pâtirent de la mauvaise réputation du modèle VI. Ils ne méritaient pas cet avis, mais il fut rapporté que ces biplans étaient trop chargés sur l'avant et sujets à des pertes de puissance du moteur dues à un mauvais refroidissement. A cause d'une pénurie de matières premières, en particulier du bois de bonne qualité, la construction fut parfois approximative, et de nombreux avions se brisèrent en vol dans les conditions de combat. Finalement, la production de l'Anatra D (aussi nommé Anade) fut réduite à environ 205 machines.

La période de plus haut emploi de ce biplan fut au printemps 1917, environ 70 machines étant au front en avril, mais ce nombre fut réduit à quarante en juin de la même année, et ce modèle fut retiré du service en première ligne à la fin de l'année 1917. Malgré ses défauts, un Anatra D de bonne construction mené par un pilote compétent pouvait être un bon avion. Il pouvait monter à 2.000 m en quinze minutes, son armement comprenait une ou deux mitrailleuses défensives Vickers de calibre de 7,7 mm et il pouvait emporter jusqu'à 30 kg de bombes. L'industrie russe était toujours entravée par des problèmes d'approvisionnement en moteurs d'avions, et quelques Anatra D (nommés Anacler) furent doté de moteurs rotatifs Clerget de 130 CV.

Une version améliorée fut mise en service à partir de la moitié de l'année 1917. Cette variante désignée Anatra DS était équipée d'un moteur radial à refroidissement liquide Salmson (Canton-Unné) de 150 CV construit sous licence, qui lui donna son populaire nom d'Anasal (Anatra Salmson). Ce biplan, légèrement plus grand que son prédécesseur, en reprenait la partie avant avec le capot du moteur ouvert vers le bas et percé d'ouvertures. Il était équipé d'une mitrailleuse synchronisée tirant vers l'avant et d'une mitrailleuse défensive montée sur anneau dans le poste de l'observateur. La production de l'Anatra DS fut réduite à cause de la révolution d'Octobre, mais à cette période, une centaine d'exemplaires avait été fabriquée.

Le traité de Brest-Litovsk (Biélorussie), signé début mars 1918, permit aux puissances centrales d'occuper une partie de l'Ukraine (avec l'Estonie et la Lettonie au Nord), et en mai, les Autrichiens commandèrent environ 200 Anatra DS destinés, sous la désignation C.I, à remplir des missions d'observation et de reconnaissance. Environ 115 machines, construites jusqu'en septembre 1918, furent livrées aux forces austro-hongroises. Ces machines furent employées dans cette armée, pour moitié pour l'entraînement, jusqu'en septembre 1918. Une vingtaine de machines fut utilisée en Tchécoslovaquie, après la création de cette nouvelle république, et quelques appareils de ce type furent récupérés par la Hongrie et la Pologne. Ces avions furent aussi employés des deux côtés lors de la guerre civile entre les Russes blancs (Mouvement blanc) et les partisans de la révolution russe (bolcheviques).

Quelques Anatra DS, désignés Anatra DSS, reçurent, à partir de février 1917, un moteur plus puissant Salmson de 160 CV. Egalement, un modèle doté d'un moteur Hispano-Suiza de 150 CV, doté d'un réservoir supplémentaire en place arrière et désigné Anadis (Anaispano ou encore Anatra type 15) fut essayé en vol, mais cette machine performante fut accidentée en 1917 et ne fut pas mise en production.



* Anatra était une société construction d'avions fondée en 1913 par le banquier et homme d'affaires d'origine italienne, Artur Antonovich Anatra à Odessa, Ukraine, alors dans l'empire russe, qui construisit plusieurs avions légers jusqu'en 1917. L'usine avait été un chantier naval qui fut engagé à l'origine, dans la construction d'appareils de conception étrangère. Quelques dizaines de modèles avaient été fabriqués entre 1909 et 1912, puis Anatra continua d'assembler des machines d'origine Farman, Morane, Nieuport, et Voisin à un rythme croissant, la production atteignant environ soixante appareils assemblés par mois en 1917.

Ultérieurement, la firme fabriqua des avions de sa propre conception pour le compte de l'armée russe pendant la Première Guerre mondiale. La compagnie Anatra fut nationalisée peu de temps après la révolution bolchevique d'octobre 1917 et finalement, l'usine fut détruite par ses anciens ouvriers en juin 1918 (1920 ?). Après la révolution, A.A. Anatra émigra et l'ingénieur Elysée Alfred Descamps retourna dans son pays d'origine, la France.

Plans d'un biplan Anatra DS (origine : Bombers 1914-1919 - Kenneth Munson)

- En complément, vue d'un bombardier Voisin LA employé apparemment pour des vols d'agrément. Environ 80 machines de ce type étaient encore en service dans le RKKVF (Raboche-Krest'yanskii Krasnyi Voenno-Vozdushnyi Flot, Flotte Aérienne des Travailleurs et des Paysans de l'Armée Rouge) en 1920.

Source partielle : Bombers 1914-1919 - Kenneth Munson.

ANATRA DS           
Moteurs(s)/Engine(s)   1 moteur à pistons de 150 CV                       Salmson (Canton-Unné)                             
Envergure/Span 12,37 m    Longueur/Length 8,10 m     Hauteur/Height 3,19 m     Poids total/Weight 1.160 kg       
Vitesse/Speed 140 km/h à 0 m       Plafond/Ceiling 4.300 m    Autonomie/Range 3 hr 30min


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions Guerre 1914-1918Avions Guerre 1914-1918