D.f.w.-C.v

Dassault Atlantique 2

Dassault-Balzac v-001/mirage iii-v

Vue d'un Atlantique 2 de l'Aéronavale (photo : Philippe Noret) Vue d'un Atlantique 2 de l'Aéronavale (Fairford, Grande Bretagne, juillet 2003).

L'Atlantic de première génération (ATL 1) était un appareil de patrouille maritime en haute mer et de lutte anti sous-marine. Cet avion, vainqueur d'un concours OTAN en 1959 avait été mis en service à partir de 1966 au sein des forces de l'Aéronautique navale, française, de la République Fédérale d'Allemagne, de l'Italie et du Pakistan. Le dernier exemplaire fut livré en juillet 1974 et plusieurs modernisations furent ensuite effectuées pour le compte de la RFA et de l'Italie.

Une seconde génération d'Atlantic, l'Atlantique 2 (ATL 2) fut lancée en 1978 par la Marine française pour renouveler, à partir de 1990, le parc de ces avions de patrouille maritime. La production de l'ATL 2 fut démarrée en mai 1984.

Cette machine a pour missions principales, la lutte anti sous-marine et la lutte anti-navire, mais il peut également remplir les missions complémentaires suivantes :
– recherche de renseignement : radar, ESM (détection, analyse, identification et suivi automatique d'émissions radar), FLIR (caméra thermique fonctionnant dans l'infrarouge), acoustique, photographie et en option COMINT-ELINT)
– guidage d'avions d'assaut
– largage de bombes et de mines
– surveillance maritime en haute mer
– recherche et sauvetage en mer

L'ATL 2 est produit, pour la cellule, par un consortium européen (Dornier et MBB, Messerschmitt-Bölkow-Blohm, pour la RFA, Dassault et l'Aérospatiale pour la France, Alenia pour l'Italie et Sabca-Sonaca pour la Belgique). Les turbopropulseurs Tyne sont fabriqués en coopération par Rolls-Royce (Grande Bretagne), SNECMA (France) et FN (Belgique).

Au plan des performances, un ATL 2 peut, dans sa mission de base (masse au décollage de 44,2 tonnes) rester en patrouille à basse altitude huit heures à 600 miles nautiques de sa base en emportant en soute un armement de quatre torpilles et une centaine de bouées ou deux missiles AM 39 Exocet. Avec le plein de carburant (masse au décollage de 46,2 tonnes), il peut rester huit heures en vol sur zone à 1.000 miles nautiques de sa base ou quatre heures à 1.500 miles nautiques (armement deux torpilles ou un missile Exocet en soute).


Plans de l'Atlantique 2. Plans de l'Atlantique 2


ATL 2               
Moteurs(s)/Engine(s)   2 turbopropulseurs de 6000 CV                      Rolls-Royce Tyne Mk. 21                           
Envergure/Span 37,45 m    Longueur/Length 31,71 m    Hauteur/Height 10,90 m    Poids total/Weight 46.200 kg      
Vitesse/Speed 650 km/h à 0 m       Plafond/Ceiling 9.140 m    Autonomie/Range 18 heures 


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAv. mil. modernesAv. mil. modernes