Armstrong whitworth-F.k.3

Armstrong Whitworth F.K.8

Armstrong whitworth-F.m.4 armadillo

Vue d'un Armstrong Whitworth F.K.8 (photo : Jane's fighting aircraft of World War I John W.R.Taylor) Vue d'un biplace de reconnaissance et de bombardement Armstrong Whitworth F.K.8 (1916) dérivé du F.K.3. Moteur Beardmore 120 CV.

Le F.K.8 était fondamentalement, une version agrandie et plus puissante du F.K.3 conçu par Frederick Koolhoven et employé en service opérationnel, dans le Squadron No. 47, de septembre 1916 au début 1918, en Macédoine, pour des missions de reconnaissance, de surveillance et parfois de bombardement (version monoplace pouvant emporter une charge de 112 livres, environ 51 kg, de bombes). Le F.K.3 construit à environ 500 exemplaires était une alternative au R.A.F. B.E.2c de reconnaissance et bombardement léger, il lui était supérieur au niveau de la vitesse maximale et du plafond mais montait moins bien et transportait une charge de bombes inférieure. La majorité de ces avions fut utilisée pour l'instruction des pilotes au Royaume-Uni et en Egypte.

Le F.K.8 effectua son vol inaugural en mai 1916 et fut livré dans les unités du R.F.C. (Royal Flying Corps) vers la fin de cette même année. Le premier Squadron opérationnel doté de cette machine, fut le No. 35 arrivé en France en janvier 1917. Par la suite, les Squadrons No. 2, 8, 10 et 82 furent dotés de ces machines qui équipèrent également partiellement les Squadrons No. 17 et 47 en Macédoine et le Squadron No. 142 en Palestine.

En Angleterre, le F.K.8 fut employé par le Squadron No. 50 de la Home Defence et servit pour la formation des pilotes dans plusieurs établissements. Cet appareil était un contemporain du R.A.F. R.E.8, et il fut généralement considéré comme supérieur à celui-ci. Propulsé d'abord par un Beardmore de 120 CV, il fut équipé par la suite d'un Beardmore de 160 CV qui deviendra le standard. Surnommé "Big Ack", "Little Ack" étant le F.K.3, il était armé d'une mitrailleuse Vickers synchronisée pour le pilote, d'une Lewis montée sur anneau Scarff dans le cockpit arrière et emportait jusqu'à 160 livres (environ 73 kg) de bombes.

Ce biplan, solide, bien défendu et bien considéré par ses équipages fut utilisé largement pour des missions de reconnaissance, patrouille et bombardement de jour et de nuit tout au long de 1917 et 1918. Le 27 mars 1918, en France, l'avion du Lieutenant A.A. Mc Leod et du Lieutenant A.W. Hammond fut attaqué par huit chasseurs Fokker Dr.I. Malgré d'importants dégâts (réservoir de carburant et poste arrière incendiés alors que l'appareil était toujours chargé de ses bombes) et un équipage blessé, l'avion parvint à abattre quatre opposants et à rentrer dans ses lignes. Le pilote reçu pour cet exploit, la Victoria Cross.

Le F.K.8 fut construit à au moins 650 exemplaires par Armstrong Whitworth et 900 exemplaires par Angus Sanderson & Co., mais une centaine ou plus de ces derniers n'ont peut-être pas été terminés avant la fin de la fabrication intervenue en juillet 1918. Fin octobre 1918, il restait environ 640 F.K.8 dans les effectifs de la R.A.F., plus de 40% étant rangés et moins de 200 exemplaires étant encore en service actif en France. L'avion ne survécut pas longtemps après le conflit, mais quelques appareils retournèrent au domaine civil en Angleterre et en Australie. Pendant les années 1917 et 1918, plusieurs installations expérimentales furent faites avec le montage de moteurs Lorraine-Dietrich de 150 CV, R.A.F. 4a de 150 CV ou R.A.F. 4d de 200 CV.



Vue d'un Armstrong Whitworth F.K.8 (origine : Bombers 1914-1919 - Kenneth Munson) Vue et plans du Armstrong Whitworth F.K.8 du Lieutenant A.A. Mc Leod et du Lieutenant A.W. Hammond (Royal Flying Corps, France, mars 1918).
Plans d'un Armstrong Whitworth F.K.8 (origine : Bombers 1914-1919 - Kenneth Munson)


Source partielle : Bombers 1914-1919 - Kenneth Munson.

A.W. F.K.8          
Moteurs(s)/Engine(s)   1 moteur à pistons de 160 CV                       Beardmore                                         
Envergure/Span 13,26 m    Longueur/Length 9,45 m     Hauteur/Height 3,35 m     Poids total/Weight 1.345 kg       
Vitesse/Speed 160 km/h à 0 m       Plafond/Ceiling 3.960 m    Autonomie/Range 3 heures  


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions Guerre 1914-1918Avions Guerre 1914-1918