Martin-B-26 marauder

Martin B-57 Canberra

Martin-M-130

Vue d'un B-57 Canberra Vue d'un bombardier léger Martin B-57.

Le Martin B-57 fut mis en service pour remplacer le bombardier léger Douglas A-26 Invader qui était l'unique avion de ce type disponible du côté américain lorsque la Guerre de Corée (juin 1950-juillet 1953) éclata. L'A-26 était bien adapté aux missions qui lui étaient confiées, en particulier les attaques nocturnes mais ses performances étaient limitées car ce n'était pas un avion à réaction et il arrivait en fin de carrière.

L'U.S. Air Force disposant de peu de temps pour remplacer cet appareil, une fiche programme fut rédigée en septembre 1950 pour un bombardier léger à réaction capable de voler à 1000 km/h à 12.000 m d'altitude et de franchir 18.500 km. En outre, il devait pouvoir opérer depuis des pistes sommairement aménagées, emporter des bombes classiques et nucléaires et accomplir des missions de nuit ou par mauvais temps. Compte tenu des délais, les constructeurs proposèrent des dérivés de modèles existants : Martin XB-51, North American B-45 Tornado, North American AJ-1 Savage, Avro Canada CF-100 Canuck et English Electric Canberra. Le Savage équipé en partie de moteurs à pistons, le B-45 pas assez manoeuvrant et le CF-100 incapable d'emporter une charge de bombes suffisante furent refusés, et pour finir le Canberra britannique fut préféré au XB-51. Il ne remplissait pas toutes les conditions, mais il pouvait demeurer 2,5 heures aux environs d'un objectif situé à 1.400 km, alors que son concurrent ne pouvait rester qu'une heure près d'une cible située à 650 km seulement.

Le Canberra fut évalué début 1951, un contrat fut passé pour 250 machines construites sous licence par Glenn Martin au printemps de la même année et le premier appareil nommé B-57A (ou RB-57A en version reconnaissance) sortit d'usine en juillet 1953. La différence principale avec le B.2 d'origine était le montage de moteurs Armstrong Siddeley Sapphire de 3.260 kg de poussée construits sous licence par Wright (Wright J65).

La version suivante, B-57B (bombardier d'assaut construit à environ 200 exemplaires) était équipé d'un cockpit abritant deux hommes disposés en tandem, de pylônes d'accrochage de munitions sous voilure, de quatre canons de 20 mm ou huit de 12,7 mm dans les bords d'attaque des ailes et d'une trappe de soute pivotante (charge de bombes de 2.270 kg).

D'autres versions furent encore produites, TB-57C d'entraînement équipé d'une double commande, RB-57D monoplace et biplace destiné à la reconnaissance électronique et aux missions photographiques (envergure de 32,33 m à la place de 19,52 m à l'origine), B-57E destiné à la localisation d'objectifs ou encore RB-57F, version de reconnaissance météorologique et de prélèvement d'échantillons en haute atmosphère construite par General Dynamics (envergure de 37,36 m, dérive verticale agrandie, turboréacteurs principaux double flux et réacteurs auxiliaires sous les ailes).


Plans du bombardier léger Martin B-57. Plans du B-57 Canberra


Vue d'un Martin EB-57A (photo : George Canciani) Vue d'un bombardier léger Martin EB-57B de l'U.S.A.F. Version de guerre électronique (brouillage des émissions radars ennemis) du B-57B. Immatriculation 52-1519, cn 102, March Field Air Museum, couleurs du Vermont Air National Guard "The Green Mountain Boys". Riverside, Californie, octobre 2002.

Source partielle : site web Wikipedia.

B-57B               
Moteurs(s)/Engine(s)   2 réacteurs de 3275 kgp                            Wright J65-W-5                                    
Envergure/Span 19,50 m    Longueur/Length 20,00 m    Hauteur/Height 4,52 m     Poids total/Weight 24.365 kg      
Vitesse/Speed 960 km/h à 760 m     Plafond/Ceiling 13.745 m   Autonomie/Range 4.380 km  


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAv. mil. modernesAv. mil. modernes