Nakajima-B5n

Nakajima B6N Tenzan

Nakajima-C6n saiun

Vue d'un B6N2 (origine : Bombers 1939-1945 - Kenneth Munson) Vue et plan d'un B6N2 Tenzan, code Allié 'Jill'. 752ième Air Corps, marine impériale japonaise, juin 1944.

De la même manière que le bombardier d'attaque plus ancien, Nakajima B5N avait montré une supériorité par rapport à la plupart des avions alliés contemporains, son successeur, le B6N, malgré l'apparition de problèmes de moteur apparus au début de sa carrière, fit de même. Seuls, la faiblesse de la flotte de porte-avions et le nombre insuffisant de pilotes expérimentés dans la marine impériale japonaise, firent que le B6N ne fut pas une plus sérieuse menace pour les navires alliés, durant la dernière partie de la guerre. Le moteur choisi pour le B6N1, dont le prototype effectua son vol inaugural en mars 1942, était un radial Nakajima Mamori II de 1.870 ch, entraînant une hélice quadripale.

Malgré le volume du puissant moteur en double étoile, ce dernier fut installé sous un capot qui l'enserrait étroitement et ne gâchait pas les très propres lignes de la cellule du B6N. Cependant le propulseur avait tendance à chauffer et à vibrer, ce qui fut finalement la cause du retrait de la production du B6N1 Model 11, bien que le modèle ait été conservé en service actif.

Il fut remplacé par le B6N2 Model 12, doté d'un moteur plus fiable Mitsubishi Kasei 25 de 1.850 ch. Cette adaptation permettait une diminution de poids, et une maintenance plus simple, pour seulement une faible réduction de puissance. Le B6N fut nommé Tenzan, le terme provenant d'une montagne chinoise, et il reçut le code Allié 'Jill'. Le B6N1 était équipé d'une mitrailleuse défensive dorsale Type 92, et d'une ventrale de même type, cette dernière étant déployée, après la lancement de la torpille, afin de lutter contre les possibles tirs issus du navire venant d'être attaqué. Le B6N2 fut dotée d'une mitrailleuse supplémentaire tirant vers l'avant, Type 97 de calibre 7,7 mm, logée dans l'aile gauche. Sur ce modèle, afin d'éviter l'encrassement des bombes ou de la torpille, le radiateur d'huile avait été déplacé du côté gauche, en position basse du capot du moteur, les prises d'air avaient été légèrement modifiées, le centrage du moteur avait été revu, la roulette de queue était maintenant fixe, les échappements avaient été redessinés afin de réduire l'éclat de nuit et de gagner en poussée, l'hélice était d'un diamètre inférieur, et son cône était plus petit, ce qui faisait gagner un peu de poids.

Le Tenzan fut rencontré en combat, en décembre 1943, lorsqu'un groupe de B6N1 attaqua une force américaine au large des îles Marshall, mais la plupart des bombardiers Tenzan, construits dans les usines Nakajima de Handa, préfecture d'Aichi, et de Ota (préfecture de Gunma, région de Kantō, usine Koizumi), furent des B6N2, la production de ce modèle atteignant environ 1.270 exemplaires. Cette variante fut rencontrée en service opérationnel pour la première fois, sur le théâtre d'opérations des Mariannes, en juin 1944, puis lors des engagements dans les archipels des îles Carolines (mer des Philippines, au nord de la Nouvelle-Guinée), des îles Salomon, et à Iwo Jima (opération américaine Detachment, février-mars 1945). Des Tenzan doté d'un radar ASV (Air to Surface Vessel), participèrent à des attaques de concentrations de navires alliés, au large de l'île japonaise de Kyūshū, en juin 1945, et la marine impériale japonaise organisa, d'avril à juin 1945, une considérable campagne d'attaque d'avions porteur de torpille et de bombes volantes, avec des Tenzan, contre des navires alliés, à proximité d'Okinawa.

Le B6N fut testé sur les porte-avions Zuikaku et Ryūjō, puis embarqué sur ces derniers navires, ainsi que par exemple, sur les porte-avions Shōkaku, Unryū, Taihō, Jun'yō, Hiyō. Zuihō, Chitose, et Chiyoda. L'armement d'un B6N2 comprenait une mitrailleuse de calibre 7,7 mm logée dans l'aile gauche et tirant vers l'avant, une mitrailleuse défensive Type 92, calibre 7,7 mm en poste arrière du cockpit, une arme ventrale identique, et l'avion pouvait emporter une torpille de 1.765 livres (800 kg), ou six bombes de 220 livres (100 kg) sous le fuselage.


Plans d'un B6N2 (origine : Bombers 1939-1945 - Kenneth Munson)


Vue d'un Nakajima B6N (photo : Jane's fighting aircraft of World War II) Vue d'un bombardier porteur de torpille Nakajima B6N Model 12. Moteur Mitsubishi Kasei 25 de 1.540 ch.

Source partielle : Bombers 1939-1945 - Kenneth Munson.

B6N2                
Moteurs(s)/Engine(s)   1 moteur à pistons de 1850 ch                      Mitsubishi Kasei 25                               
Envergure/Span 14,90 m    Longueur/Length 10,86 m    Hauteur/Height 3,80 m     Poids total/Weight 5.650 kg       
Vitesse/Speed 480 km/h à 4900 m    Plafond/Ceiling 9.040 m    Autonomie/Range 2.650 km       


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAv. mil. anciensAv. mil. anciens