Avro canada-Cf-105 arrow

BAC 167 Strikemaster

Bac-221

Vue d'un BAC 167 Strikemaster (photo : magazine Flight, août 1969) Vue d'un avion d'attaque légère BAC 167 Strikemaster, machine destinée au Sultanat d'Oman (magazine Flight, août 1969).

Le BAC 145, qui fut référencé T Mk. 5 (T.5) dans la R.A.F., fut une version développée du Jet Provost T.4. Il en avait le même moteur, mais la partie avant, comprenant un cockpit pressurisé et permettant une encore meilleure vue, avait été entièrement revue. La partie arrière du fuselage était plus courte, les réservoirs de carburant des ailes étaient plus grands, et les performances avaient été accrues. Le prototype du T.5 vola pour la première fois fin février 1967, et à la suite 110 exemplaires du T Mk. 5 furent fournis à la R.A.F. La plupart de ces machines furent converties ultérieurement dans le standard T Mk.5A, doté d'une avionique améliorée. Cinq exemplaires d'une variante export du T.5, désignation T.55, furent vendus au Soudan.

La manoeuvrabilité du Jet Provost en faisait une excellente machine pour des missions d'attaque légère et de police, et les variantes BAC 164 et BAC 167 Strikemaster furent des développements armés du BAC 145. Le BAC 167 était équipé d'un réacteur Viper Mk. 535 de 3.140 lbf de poussée (environ 1.420 kgp), était doté de deux points d'emport sous chaque aile, et était équipé en général de réservoirs complémentaires montés aux extrémités des plans. L'armement comprenait deux mitrailleuses de calibre 7,62 mm montées dans la cellule, et la charge d'armes diverses, bombes, roquettes, fusées, cartouches de leurres, bidons de napalm, atteignait 3.000 livres (environ 1.360 kg). Pour les missions de reconnaissance, un conteneur renfermant une caméra Vinten, pouvait être installé sous l'aile.

Le vol inaugural du prototype fut effectué en octobre 1967, et par la suite, la totalité des environs 145 exemplaires construits entre 1967 et 1984, furent vendus à l'export, sous la désignation Strikemaster, dans de nombreux pays incluant, l'Arabie Saoudite, le Koweït, le Kenya, la Nouvelle-Zélande, le Sultanat d'Oman, Singapour, le Sud Yémen, et l'Equateur, les variantes allant du Mk. 80 jusqu'au Mk. 90. Le Strikemaster était capable d'opérer depuis des terrains peu préparés, était équipé de sièges éjectables fonctionnant même à une faible altitude, et il fut logiquement, car bien adapté aux besoins, largement utilisé par des pays du tiers-monde.


Source partielle : Aircraft of the Royal Air Force 1918-57 - Owen Thetford.

BAC 167 Mk. 88      
Moteurs(s)/Engine(s)   1 réacteur de 1420 kgp                             Rolls-Royce Viper Mk. 535                         
Envergure/Span 11,23 m    Longueur/Length 10,27 m    Hauteur/Height 3,34 m     Poids total/Weight 5.215 kg       
Vitesse/Speed 835 km/h             Plafond/Ceiling 12.000 m   Autonomie/Range 5.120 km       


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAv. mil. modernesAv. mil. modernes