Blackburn-B.101 beverley

Blackburn B.20

Blackburn-B.24 skua

Vue du Blackburn B.20 (origine : Flying Boats and Seaplanes since 1910 - Kenneth Munson) Vue du B.20 et du système de déploiement de la coque et des flotteurs latéraux, début 1940.

Deux des problèmes auxquels sont confrontés les concepteurs d'hydravions à hélices sont de garder les pales des propulseurs en dehors de l'eau et des embruns pendant le décollage et l'amerrissage et d'augmenter l'incidence des ailes pendant l'envol par rapport à l'angle pendant le vol normal. Le premier problème peut être résolu en dessinant une coque très haute qui place la voilure à une hauteur suffisante mais engendre une plus forte traînée due à la grande surface frontale (exemple, Short Sunderland), une autre solution est de placer l'aile au-dessus du fuselage en la reliant par un mât ou une cheminée (exemples : Convair Catalina, Blériot 5190) ou de placer les moteurs au-dessus de l'aile en les fixant par des pylônes (exemple : Savoia S.55) ou encore de dessiner une aile en forme d'aile de mouette (Beriev Be-6).

Le Blackburn proposait une solution originale, son fuselage était comparable à celui d'un avion terrestre sous lequel était placée une coque pouvant être abaissée par des vérins, les ailes étant munies de flotteurs rétractables pour assurer la stabilité sur l'eau. Répondant aux spécifications R.1/36 de mars 1936 du ministère de l'Air britannique comme le Saro Lerwick, le B.20 devait être un hydravion de reconnaissance maritime moyen rayon d'action.

L'appareil sortit des ateliers début 1940, le premier vol fut effectué fin mars 1940 avec comme pilote le Flt Lt Bailey, les premiers essais furent satisfaisants. Après la perte de l'unique prototype sur la rivière Clyde en avril 1940 (le Lt. Bailey fut tué dans cet accident), le développement fut abandonné malgré les promesses de la formule devant l'urgence des besoins de la R.A.F. au début de la Deuxième Guerre mondiale.

L'équipage prévu comprenait sept membres, deux pilotes, un navigateur, un opérateur radio, un bombardier, un observateur et un ingénieur, les essais furent faits sans armement, mais celui-ci devait comporter huit mitrailleuses défensives, deux dans la tourelle avant, deux dans la tourelle dorsale et quatre dans la tourelle de queue, huit bombes de 113 kg pouvaient être placées dans les nacelles des moteurs.


Plans du Blackburn B.20 (origine : Flying Boats and Seaplanes since 1910 - Kenneth Munson)

Vue du Blackburn B.20 au mouillage (photo : Le Fana de l'Aviation) Vue frontale du B.20 au mouillage.

Source partielle : Flying Boats and Seaplanes since 1910 - Kenneth Munson.
B.20                
Moteurs(s)/Engine(s)   2 moteurs à pistons de 1720 CV                     Rolls-Royce Vulture                               
Envergure/Span 25,04 m    Longueur/Length 21,22 m    Hauteur/Height            Poids total/Weight 15.880 kg      
Vitesse/Speed 490 km/h à 4575 m    Plafond/Ceiling            Autonomie/Range 2.410 km  


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAv. mil. anciensAv. mil. anciens