B.h.p.-Siddeley puma

BMW 132

Bmw bramo-323

Vue d'un moteur BMW 132 monté sur un Junkers Ju 52/3m (photo : JN Passieux, musée JB Salis, La Ferté-Alais) Moteur radial neuf cylindres BMW 132 monté sur un Junkers Ju 52/3m (musée volant JB Salis, La Ferté-Alais, août 2010). A noter le revêtement travaillant en tôle ondulée du fuselage et des ailes donnant à cet avion une résistance acceptable pour un poids réduit par rapport à de la tôle classique.

La société BMW avait acquis début janvier 1928, une licence de fabrication de moteurs radiaux refroidis par air auprès du fabricant américain Pratt & Whitney Aircraft Company. Désigné BMW Hornet, le modèle neuf cylindres P & W Hornet fut le premier moteur assemblé par cette firme, sa forme restant pratiquement identique à celle d'origine.

Rapidement, le constructeur allemand se lança dans son propre développement. Le résultat de ces études fut le type 132 qui fut mis en production en 1933, ce propulseur restant une version améliorée du Hornet. Il fut construit en de nombreuses versions à alimentation par carburateur destinée au marché civil ou à injection plutôt destinée à un usage militaire dans la Luftwaffe. Le 132 fut monté largement sur des avions de transport et resta le moteur principal du Junkers Ju 52 tout au long de sa carrière, faisant de ce propulseur l'un des plus répandus dans l'aviation civile des années 1930.

De nombreux vols d'exploration furent menés avec des machines équipées du BMW 132. Le plus impressionnant fut le premier vol direct de Berlin à New York effectué par un quadrimoteur Focke-Wulf Fw 200 S-1 Condor début août 1938. La distance de 6.550 km fut couverte, sans escale, en moins de 25 heures. Ce moteur construit à plus de 21.000 exemplaires équipa les avions civils Junkers Ju 52/3m, Ju 86 et W34 et les hydravions militaires Arado Ar 196, Ar 197 et Blohm und Voss Ha 140 et Bv 141. Il fut monté également sur le biplan Henschel Hs 123, les Heinkel He 114 et He 115, les Junkers Ju 90 et Ju 160 et certains Dornier Do 17 et Do 18.

Le BMW 132 était un était un radial neuf cylindres à refroidissement par air d'une cylindrée de 27,70 litres (alésage de 15,55 cm pour une course de 16,20 cm). Il pesait 525 kg à vide et mesurait 1,41 m de long pour un diamètre de 1,38 m. Son alimentation était soit assurée par des carburateurs (Pallas-Stromberg) sur les premières versions, A, E et H, soit par un système d'injection directe sur les autres types incluant les modèles Do, Dc, T, W, Y, Z, L et U. Tous le modèles étaient dotés également d'un compresseur centrifuge à un étage placé en arrière du propulseur et entraîné par le vilebrequin (ratio du boîtier d'engrenages, F et J = 11,4:1, K et M = 7:1, N = 10,14:1). L'entraînement de l'hélice se faisait via un réducteur épicycloïdal de type Farman. L'allumage comprenait des magnétos Bosch, les cylindres étant dotées de deux bougies.


Tableau de quelques versions :
132F et J Puissance maximale de 800 CV à 2.350 tr/min avec une compression de 1,4 ata. au niveau de la mer.
132N Puissance maximale de 865 CV à 2.450 tr/min avec une compression de 1,35 ata. au niveau de la mer.
132K et M Puissance maximale de 960 CV à 2.550 tr/min avec une compression de 1,3 ata. au niveau de la mer.
  Rapport de boîte du réducteur d'hélice, modèles F, M et N : 0,62:1, modèles I, J et K : 0,72:1.


* Le moteurs d'avions allemands de la période de la Deuxième Guerre mondiale étaient désignés suivant un code à trois chiffres, le premier identifiant le constructeur et les deux suivants le numéro de série du moteur. Dans cette nomenclature, les principaux fabricants de moteurs recevaient le code suivant :
1 ou 8  BMW
2         Junkers
3         Bramo
4         Argus
5         Hirth
6         Daimler-Benz
7         Bücker ou Klöckner-Humboldt-Deutz

Exemples de désignations se conformant à ce système : BMW 132 ou 801, Junkers Jumo 211, Bramo 323, Argus As 411, Hirth HM 508, Daimler-Benz DB 603 et Bücker M 700 ou Klöckner-Humboldt-Deutz Dz 710.


Source partielle : site web Wikipedia

Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresMoteurs à pistonsMoteurs à pistons