Cessna-336/337 skymaster (o-2a)

Cessna AT-17/UC-78 Bobcat

Cessna-T-37 dragonfly

Vue d'un UC-78 (photo : Jane's fighting aircraft of World War II) Vue d'un avion de transport léger Cessna UC-78 Bobcat (moteurs Jacobs R-755 de 225 CV).

Le Bobcat était une adaptation militaire du Cessna T-50, appareil commercial bimoteur monoplan à cinq places apparu en 1940. Cet avion conçu par Clyde Cessna et dont les études dataient de 1937 était une machine moderne dédiée au créneau du grand tourisme, du petit transport et de l'avion taxi. Capable de parcourir plus de 1.200 km à une vitesse de croisière supérieure à 250 km/h, le T-50 avait effectué son premier vol en décembre 1939. Entre cette période et l'entrée des Etats-Unis dans la Deuxième Guerre mondiale en décembre 1941, 70 appareils avaient été construits, 33 pour le marché civil et le reste sous forme d'avion militaire d'entraînement avancé pour la formation des pilotes des multimoteurs, des navigateurs et des radios. Baptisé AT-8 et équipé de moteurs Lycoming R-680-9 à la place des Jacobs L-4MB d'origine, il avait livré aux U.S. Army Air Forces à partir de décembre 1940.

Le T-50 fut aussi utilisé par les Canadiens sous désignation Crane, versions Mk. 1 et Mk. 1A dotées de moteurs Jacobs et incorporées à plus de 825 exemplaires. Employé dans le cadre du British Commonwealth Air Training Plan (BCATP) signé en septembre 1939 entre la Grande Bretagne, le Canada, la Nouvelle-Zélande et l'Australie pour assurer une formation homogène aux pilotes et équipages du Commonwealth et placer les centres d'entraînement loin des zones de conflit, il servit à l'apprentissage d'un très grand nombre de pilotes et d'équipages dans plus de 250 écoles et établissements secondaires. Ce programme constitua un apport majeur du Canada à la victoire finale.

Aux Etats-Unis, le AT-8 fut redésigné AT-17 et destiné également à la formation des équipages de transport et de bombardement. En 1942-1943, il fut aussi adopté comme transport léger et avion de liaison sous la désignation C-78 puis UC-78. La version de liaison et d'entraînement du AT-17 destinée à l'U.S. Navy et acquise à environ 70 exemplaires fut nommée JRC-1. Sur ces versions dotées de moteurs Jacobs et produites à environ 1.800 exemplaires, les hélices étaient des métalliques Hamilton Standard à vitesse fixe, mais quelques machines reçurent des hélices bipales en bois Hartzell à pas fixe (UC-78B).

A la fin de la Guerre, ces machines furent largement vendues à des clients civils et militaires (l'Armée de l'Air reçut des AT-17 et UC-78 qui restèrent en service jusqu'en 1953). Construit à plus de 5.400 exemplaires, dont une grande partie était destinée à un usage militaire, le Bobcat fut encore employé jusque dans les années 1950 au Brésil et en Chine Nationaliste.

Le Bobcat était formé d'une structure de section rectangulaire en tubes d'acier habillée d'un cadre en bois léger et recouverte de panneaux de contre-plaqué et de sections en aluminium au niveau du nez et de la partie arrière. La cabine qui comportait deux sièges côte à côte pour les pilotes, une banquette latérale et un siège pour les passagers était accessible par une porte latérale côté gauche. Le poste de pilotage était éclairé par des vitres latérales et de toit, les ailes étaient en bois entoilé ainsi que les plans de direction et de profondeur. Le train doté d'amortisseurs Bendix se rétractait vers l'arrière dans les nacelles moteur, mais les roues dépassaient de leur logement en position rentrée de manière à offrir une protection en cas d'atterrissage dans cette configuration.

Décliné sous diverses dénominations, T-50 (moteur radial Jacobs L-4MB), AT-8 (entraînement avancé, moteur Lycoming R-680-9), AT-17 (entraînement avancé, moteur Jacobs R-755-9), AT-17A, AT-17B, AT-17C, AT-17D, UC-78 (C-78, transport léger identique au AT-17), UC-78A, UC-78B (hélices en bois à pas fixe), UC-78C, JRC-1 (version destinée à la marine identique au AT-17), Crane (version pour le Canada destinée à la formation des pilotes), le Bobcat reçut aussi de nombreux surnoms, "The Bamboo Bomber", "Useless-78", "The Wichita Wobbler", "Brass Hat", "Double-Breasted Cub", "Boxkite", "Rhapsody in Glue" ou encore "San Joaquin Beaufighter".



UC-78               
Moteurs(s)/Engine(s)   2 moteurs à pistons de 245 CV                      Jacobs R-755-9                                    
Envergure/Span 12,80 m    Longueur/Length 10,00 m    Hauteur/Height 3,03 m     Poids total/Weight 2.590 kg       
Vitesse/Speed 290 km/h à 0 m       Plafond/Ceiling 4.575 m    Autonomie/Range 1.200 km  


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAv. mil. anciensAv. mil. anciens