Bolkhovitinov-Db-a

Borel type Course

Borel-odier-Bo.2

Vue du Borel type Course (photo : Gallica - Année aéronautique, 1920) Vue du biplan de compétition Borel type Course qui fut piloté par l'adjudant-chef Lucien Barault (1890-1939), lors des épreuves éliminatoires de la Coupe Gordon Bennett disputée fin septembre 1920, à Etampes, environs de Paris.

Les Etablissements Borel étaient une société française de construction d'avions et d'hydravions du début du vingtième siècle. Elle fut fondée par Gabriel Borel (1880-1945), et conçut et construisit plusieurs modèles de monoplans entre 1909 et 1914. L'usine située à Mourmelon, Marne, fut temporairement fermée, lorsque au début de la Première Guerre mondiale, la majorité du personnel fut enrôlée pour aller combattre, mais Borel put rouvrir en novembre 1915, pour produire des avions militaires destinés à l'armée française, fabriqués sous licence pour le compte de constructeurs comme Caudron, Nieuport, et Spad. Après la guerre, la société fut restructurée et nommée Société Générale des Constructions Industrielles et Mécaniques (SGCIM), avec des bureaux et ateliers à Neuilly-sur-Seine et Puteaux. Une tentative de nouvelle entrée sur le marché fut effectuée, avec la conversion d'un bombardier porteur de torpille modifié en machine de transport civil, mais cet avion, ainsi que des chasseurs de la nouvelle génération ne permirent pas à la compagnie de rester dans les affaires.

Fin septembre 1920, le biplan de course Borel fut engagé dans les éliminatoires français destinés à sélectionner les meilleures machines pour représenter la France dans l'édition 1920 de la Coupe Gordon Bennett, le nombre d'avions étant limité pour chaque pays. Les avions qui devaient participer à cette course étaient d'un niveau de performance élevé, et comprenait, côté français, des Nieuport-Delage 29V (pilotes Joseph Sadi-Lecointe et Georges Kirsch), un Spad-Herbemont S.XXbis (pilote Bernard Barny de Romanet), côté britannique, un Martinsyde Semiquaver (pilote Frederick Phillips Raynham), et côté américain, un Dayton-Wright (pilote Howard Rinehart), un Curtiss-Cox (pilote Roland Rholfs), et un Verville-Packard (pilote Rudolph William Schroeder). Malheureusement pour son constructeur, le Borel type Course mené par le pilote d'essai de la marque, Lucien Barault, ne put passer l'étape de sélection malgré ses qualités (erreurs de parcours), ainsi que Jean Casale pilotant une version course du Spad S.XX.

Lors de cette course, seuls les deux pilotes français, Joseph Sadi-Lecointe, sur Nieuport-Delage 29, et Bernard Barny de Romanet, aux commandes d'un Spad-Herbemont purent finir le parcours, Sadi-Lecointe terminant premier à la vitesse moyenne d'environ 270 km/h. Les appareils américains durent abandonner, le Verville-Packard, suite à une menace d'incendie, le Dayton-Wright à cause de commandes bloquées, et Bernard de Romanet dut atterrir pendant la course pour effectuer des réparations. Il fut dommage que la machine Borel n'ait pas pu concourir, car il était possible à ce biplan d'atteindre la troisième place, si elle avait participé à la compétition.

Le Borel type Course était un biplan compact monoplace, équipé d'un moteur Hispano-Suiza huit cylindres en V, à refroidissement liquide, entraînant une helice bipale. Les ailes ne comprenaient qu'une unique paire de mâts d'entre plans de chaque côté, et ces éléments étaient d'une forme simplifiée. Le train d'atterrissage était classique, avec un train principal fixe et un patin de queue. Le refroidissement du propulseur était assuré par deux distinctifs radiateurs Lamblin de forme ovoïde, installés sur les montants du train principal.


Tableau de modèles Borel :
Modèle Date Caractéristiques
Morane-Borel 1911  
Borel Bo.11 1911 Avion biplace de reconnaissance et d'entrainement. Monoplan à aile médiane.
Borel type militaire quatre places 1911  
Borel Obus 1912  
Borel hydro-aéroplane 1912  
Borel-Ruby Torpille 1913  
Borel monoplan type militaire 1913  
Borel Aeroyacht type Denhaut I 1913  
Borel Aeroyacht type Denhaut II 1913 Hydravion à coque, monoplace de course. Forme sesquiplan, moteur propulsif;
Borel Aeroyacht type Denhaut III 1913  
Borel type Monaco 1913  
Borel-Odier BO.2 1916 Hydravion bimoteur de reconnaissance et porteur de torpille (également désigné type T, Bo-T).
Borel C.2 1919 Avion biplace de chasse. Un exemplaire construit.

- En complément, publicité pour les Etablissements Borel parue dans la revue l'Aérophile, août 1920, et vue de la partie centrale du biplan engagé dans la Coupe Gordon Bennett, avec Barault aux commandes (Gallica, Agence Meurisse, 1920).

Source partielle : site web Wikipedia

BOREL TYPE COURSE   
Moteurs(s)/Engine(s)   1 moteur à pistons de 300 ch                       Hispano-Suiza 8                                   
Envergure/Span 7,10 m     Longueur/Length 7,09 m     Hauteur/Height 2,50 m     Poids total/Weight 860 kg         
Vitesse/Speed 300 km/h             Plafond/Ceiling            Autonomie/Range                


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions Coupe Gordon BennettAvions Coupe Gordon Bennett