Bottleneck

 

Le bottleneck était à l'origine un goulot de bouteille que les bluesmen faisaient glisser sur les cordes de la guitare. Aujourd'hui, on en trouve en verre ou en métal si l'on désire obtenir un peu plus de sustain. On le place sur l'annulaire si la guitare est accordée en open-tuning, ou sur l'auriculaire si l'accordage est standard, les autres doigts restant libres pour jouer les accords.

Pour obtenir une note juste, il faut le placer exactement au-dessus de la frette correspondant à la note désirée, celle-ci sera alors identique à la note frettée à la même case et la même corde. Il ne faut pas appuyer trop fort, le bottleneck doit glisser sur les cordes sans frotter sur les frettes de manière à éviter les bruits parasites.

La principale difficulté du jeu en slide est la justesse des notes, un tout petit écart donnant des notes fausses.
Vue d'un bottleneck en verre

Eric Clapton : "Walkin' Blues" (Clapton Unplugged), Mark Knopfler de Dire Staits : "You And Your Friend" (On Every Street), Ry Cooder (grand spécialiste du slide, un peu tous les disques et Buena Vista Social Club), Blind Willie McTell (douze cordes) : "I Got To Cross The River Jordan", "You Got To Die". On peut aussi citer Duane Allman des Allman Brothers et le plus jeune Derek Trucks, neveu du batteur de ce groupe Butch Trucks.

Source partielle : Guitarist Magazine, hors-série Robert Johnson

Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page musique Retour partie musique/return to the music part