Breguet-1150 atlantic

Breguet 14

Breguet-19

Vue de la version bombardier Br-14 B.2 (origine : Bombers 1914-1919 - Kenneth Munson) Vue et plan d'un Br-14 B.2 d'une escadrille de bombardement (Aviation militaire française, fin 1917/début 1918)

Louis Breguet démarre la conception du Type XIV mi-1916, il pilotera lui-même le prototype pour son premier vol à Villacoublay le 21 novembre. Ce biplan pouvant emporter deux personnes était équipé d'un moteur Renault de 220 CV refroidi au moyen d'un grand radiateur frontal (la puissance passera ensuite à 250, puis 300 CV).

La structure était métallique, avec l'utilisation de tubes en Duralumin pour le fuselage et les longerons d'ailes. La première version produite fut le A.2, appareil de reconnaissance équipé d'un appareil photographique et d'une radio sans fil. Le B.2 était un bombardier, il possédait des fenêtres de côté pour l'observateur, des supports pour les bombes sous les ailes inférieures, était équipé d'une mitrailleuse Vickers synchronisée pour le pilote et de deux mitrailleuses jumelées Lewis montées sur tourelle pour la défense vers l'arrière. La charge de bombes atteignait 300 kg, les Breguet 14 B.2 participèrent à de nombreux raids de jour et de nuit particulièrement la dernière année de la guerre 1914-1918.

Cet appareil très solide sera produit à 8.000 exemplaires entre 1917 et 1927, il va être utilisé dans 71 escadrilles françaises, ainsi que par les forces aériennes de la Belgique, de la Serbie, du Maroc, de la Grèce et par d'autres pays.

A la fin des hostilités, cet avion sera employé par la Compagnie des Messageries Aériennes (C.M.A.), fondée par Louis Breguet en 1919, sur le trajet Paris, Londres, Bruxelles. L'équipement comportait des containers sous les ailes pour loger les sacs postaux. Les versions 14T et 14T bis pouvaient emmener deux, puis quatre passagers dans une cabine fermée située dans la partie antérieure du fuselage.

Le Breguet XIV fut ensuite massivement utilisé par l'Aéropostale (190 exemplaires), d'abord pour la reconnaissance de ligne, puis en service régulier (Toulouse-Dakar, par exemple). Il furent retirés du service effectif en 1927 et mis en réserve définitive fin 1930. On peut aussi citer à l'actif de cet avion, la double traversée de la Méditerranée par Henry Roget (pilote) et François Coli (navigateur) en janvier 1919 (record du monde de distance en ligne droite, 2.200 km).
Plans de la version bombardier Br-14 B.2 (origine : Bombers 1914-1919 - Kenneth Munson)


Vue d'une réplique de Br-14 B.2 (photo : JN Passieux, meeting Ferté-Alais 2001) Cette réplique de Breguet 14 vole depuis 1998 (photo prise lors du meeting de la Ferté-Alais en 2001). Les ailes n'ont pas le même profil aérodynamique que celles de l'original et le moteur est plus puissant, pour des raisons de sécurité.


Histoire de l'AéropostaleAvions de l'Aéropostale (1919-1938)

Br-14 B.2           
Moteurs(s)/Engine(s)   1 moteur à pistons de 300 CV                       Renault 12 Fcx                                    
Envergure/Span 14,86 m    Longueur/Length 8,87 m     Hauteur/Height 3,30 m     Poids total/Weight 1.765 kg       
Vitesse/Speed 180 km/h à 2000 m    Plafond/Ceiling 5.800 m    Autonomie/Range 2 hr 45min


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions Guerre 1914-1918Avions Guerre 1914-1918