Breguet-14

Breguet 19

Breguet-280t

Plan d'un Breguet 19 (plan d'origine : Encyclopedia of Flight 1848-1939 - J. Batchelor, M.V. Lowe) Plan d'un biplan biplace Breguet 19 (écorché disponible en vue agrandie).

Créateur du fameux et largement répandu Breguet 14 de la Première Guerre mondiale, la compagnie française Breguet conçu, pendant les années 1920, un successeur aussi remarquable, le Breguet 19. Cet avion connu un succès comparable à son prédécesseur et fut largement fabriqué, en France, mais aussi dans d'autres pays, notamment en Espagne, Belgique et Yougoslavie. Le nombre exact d'exemplaires livrés est difficile à estimer, mais cet appareil est, comme le Potez 25 une des machines les plus produite sur la période d'entre les deux guerres.

Le prototype de cet appareil (parfois nommé XIX) vola pour la première fois en mars 1922. Il fut ensuite livré aux forces aériennes françaises, en version armée de reconnaissance type 19A2 à partir de 1924, puis en version bombardier type 19B2 à partir de 1926. Ces modèles militaires connurent un grand succès et de nombreuses commandes en Europe et Amérique du Sud furent passées. Ils furent engagés dans plusieurs conflits, notamment des deux côtés pendant la Guerre d'Espagne et certains étaient encore en service en Yougoslavie au début des combats avec les Allemands en 1941.

Cependant, c'est comme machine de record et de vol sur très longue distance que le Breguet 19 reste dans les mémoires. Machine solide basée sur une structure entièrement métallique à revêtement majoritairement entoilé, cet avion avait une capacité de grand rayon d'action et de bonne endurance grâce à l'ajout de réservoirs supplémentaires. Des modèles particuliers destinés aux longs parcours furent dérivés du type 19 Grand Raid, Bidon puis Super Bidon à envergure allongée. Deux de ce dernier type furent construits, un en France et un en Espagne, l'exemplaire français fut peint en rouge brillant et nommé "Point d'Interrogation" ou simplement "?".

Cet appareil, piloté par le capitaine Dieudonné Costes, avec Maurice Bellonte comme navigateur, réalisa, début septembre 1930, un vol sans escale transatlantique d'est en ouest en reliant Le Bourget à New York en 37h 18min. Auparavant, les 27-29 septembre 1929, Costes et Bellonte avaient effectué un long périple non-stop en partant de Paris et en allant jusqu'à Tsitsihar en Mandchourie ou ils atterrirent à court de carburant. Ce voyage d'environ 7.900 km représenta un exploit à une époque ou les aides modernes à la navigation et le ravitaillement en vol n'existaient pas. Le retour vers Paris en novembre 1929 s'effectua via Hanoi, la totalité de la distance parcourue fut d'environ 24.280 km.

Dieudonné Costes et Joseph Le Bris avaient aussi effectué, dès 1927, un grand raid vers le Japon et l'Indochine avec plus de 57.000 km parcourus. Les deux pilotes effectuèrent une première traversée sans escale de l'Atlantique Sud entre Saint-Louis du Sénégal et Natal au Brésil, continuèrent leur voyage en parcourant toute l'Amérique du Sud puis relièrent New York à San Francisco, où ils firent embarquer leur appareil pour rejoindre Tokyo. De là ils regagnèrent Paris, où ils reçurent un accueil triomphal, le 14 avril 1928. Pour la circonstance, leur Breguet était baptisé Nungesser et Coli en l'honneur des deux pilotes disparus début mai 1927 lors de leur traversée de l'Atlantique est-ouest à bord d'un Levasseur PL-8 baptisé "Oiseau Blanc".


Vue du Breguet 19 Point d'Interrogation au départ du Bourget Décollage du Breguet "Point d'Interrogation" au départ du Bourget et en direction de la Manche, puis de l'Atlantique Nord (septembre 1930).

Piloté par le capitaine Dieudonné Costes, avec Maurice Bellonte comme navigateur, le Breguet 19 "Point d'Interrogation" refit l'exploit de Lindbergh dans le sens opposé (est en ouest) en volant du Bourget à Curtiss Field (New York) le 2 septembre 1930 (durée du vol 37h 18min, temps supérieur au 33h 30min de Charles Lindbergh en raison des vents dominants contraires).


Vue d'un Breguet 19 militaire. Ce type fut employé par les forces aériennes françaises à partir de 1922, comme avion de reconnaissance (19A2), bombardier (19B2) et même comme chasseur de nuit. Vue d'un Breguet 19 militaire (origine : Encyclopedia of Flight 1848-1939 - J. Batchelor, M.V. Lowe)

Br-19 Super TR ?    
Moteurs(s)/Engine(s)   1 moteur à pistons de 650 CV                       Hispano-Suiza 12 Nb                               
Envergure/Span 18,30 m    Longueur/Length 10,72 m    Hauteur/Height 4,05 m     Poids total/Weight 6.700 kg       
Vitesse/Speed 230 km/h             Plafond/Ceiling 6.500 m    Autonomie/Range 9.500 km  


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions civilsAvions civils