Martin-A-30 baltimore

AGM-12 Bullpup

Martin-B-26 marauder


Le missile guidé air-sol Martin AGM-12 Bullpup fut la première arme de ce type produite en masse. Les décevants bombardement de ponts effectués pendant la Guerre de Corée incitèrent l'U.S. Navy à poursuivre, après ce conflit, le développement du programme de ce missile démarré en 1953.

D'abord nommé ASM-N-7, le Bullpup fut mis en service en avril 1959 dans le Pacifique Ouest sur des avions embarqués FJ-4B Fury (U.S.S. Lexington). En août suivant, il fut déployé sur des A4D Skyhawk embarqués sur l'U.S.S Saratoga (6ième flotte), puis mis en service en Méditerranée. En 1960, le ASM-N-7 initial fut remplacé par une variante plus performante, le ASM-N-7A. En 1962, ce missile fut renommé AGM-12B, Bullpup A. Le AGM-12B fut fabriqué en seconde source par W.L. Maxson, la production fut arrêtée en 1970 après la fabrication d'environ 22.100 exemplaires.

Le moteur d'un Bullpup A était un Tiokol à propergol liquide LR58-2 et son guidage est assuré par alignement radio-électrique (guidage visuel par le pilote ou l'opérateur). Sa longueur était de 3,20 m pour un poids d'environ 260 kg incluant une charge explosive à éclats brisants de 113 kg. Sa vitesse atteignait Mach 1.8 (environ 1.980 km/h) pour une portée de 13 km.

La Bullpup B (Martin AGM-12C) était un version agrandie et perfectionnée du Bullpup A. Le AGM-12D était d'un même type, mais ses charges militaires étaient interchangeables, soit à éclats brisants, soit nucléaires (tête à fission W-45 de 1-15 kT). Le AGM-12E avait un tête modifiée pour utilisation contre des sites d'aviation. Le AGM-83 Bulldog fut une variante du Bullpup guidée par laser mais elle ne fut pas mise en production.

Le moteur d'un d'un AGM-12C était un Thiokol LR58-RM-4, sa longueur était de 4,13 m pour un poids d'environ 810 kg dont 340 kg pour une charge explosive à éclats brisants. Sa vitesse atteignait Mach 1.8 (environ 1.980 km/h) pour une portée de 18 km.

Plus de 4.600 AGM-12C et 840 AGM-12E furent construits. Ils furent retirés du service de l'U.S.A.F. au milieu des années 1970. A l'étranger, ces missiles furent employés par la Royal Navy et plusieurs forces faisant partie de l'OTAN.

Le Bullpup A fut monté sur de nombreux appareils américains, comme les FJ-4 Fury, F-8 Crusader, F-3 Demon F-5 Freedom Fighter, Super Sabre, F-104 Starfighter, F-111 et sur les F-4 Phantom et F-105 Thunderchief pendant la Guerre du Viêt Nam. Il équipa aussi les avions embarqué anglais Buccaneer et Sea Vixen. Le Bullpup B fut monté sur le grand avion embarqué américain d'attaque nucléaire ou classique Vigilante.


Source partielle : site web Wikipedia (photo d'un AGM-12C sur ce site).

Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresMissilesMissiles