Bloch-Mb-220

Blohm und Voss Bv 138

Blohm und voss-Bv 222 wiking

Vue d'un Bv 138C-1 (origine : Bombers 1939-1945 - Kenneth Munson) Vue et plan d'un Bv 138C-1 d'un Aufklärungsgruppe (Groupe de Reconnaissance) inconnu, probablement mer Baltique 1942-1943.

Un prototype d'hydravion trimoteur, un produit de Hamburger Flugzeugbau GmbH, la division aéronautique du constructeur de bateaux Blohm und Voss, fut désignée Ha 138V1, quand il effectua son premier vol en juillet 1937. Un second prototype, modifié au niveau de la coque et des surfaces de queue, vola pour la première fois début novembre 1937, les deux appareils étant dotés de moteurs Junkers Jumo 205 C de 600 ch. En 1938, la désignation correspondant à Ha fut abandonnée, et la troisième machine fabriquée fut désignée Bv 138A-01. Cet hydravion fut le premier de six machines de pré-production, qui incorporaient une coque de plus grande taille, des perches portant les plans de queue et les éléments postérieurs revus, et une section centrale des plans horizontale.

La production d'environ 25 Bv 138A-1 similaires, fut démarrée à la fin de l'année 1939, ces machines bien équipées devant effectuer des missions des patrouille maritime à long rayon d'action, mais cette version d'origine ne fut pas un succès remarquable, et les deux premiers furent employés pour du transport d'une capacité d'une dizaine de passagers, en Norvège. Ces hydravions furent engagés au combat pour la première fois, en octobre 1940, à peu près au moment ou le A-1 commençait à être remplacé par le BV 138B-1, qui fut construit en une vingtaine d'exemplaires, et était doté d'une tourelle orientable montée en partie avant et portant un canon MG 151 de calibre 20 mm, une arme identique étant montée en arrière de la coque. Les moteurs étaient de Jumo 205D de 880 ch. La variante majeure mise en service actif fut le BV 138C-1, qui fut fabriquée en environ 230 exemplaires construits entre 1941 et 1943. Le C-1 avait des hélices plus efficaces, était équipé d'une mitrailleuse de calibre 13 mm en partie supérieure, et il offrait des performances et une défense légèrement supérieures aux modèles antérieurs.

Malgré un début de carrière dans l'indifférence, le Bv 138 se révéla par la suite, être robuste et adaptable, et il fut employé avec une effet croissant, dans l'accompagnement de convois dans les eaux de l'Arctique, et aussi, en association avec des sous-marins, dans des attaques de navires dans l'Atlantique Nord et en Méditerranée. Quelques exemplaires furent aussi convertis pour effectuer des recherches et neutraliser des mines (désignation Bv 138MS), et un nombre plus important fut adapté au lancement par catapulte. L'armement d'un Bv 138C-1 comprenait, un canon MG 151 de calibre 20 mm installé dans chaque tourelle avant et arrière, une mitrailleuse MG 131 de 13 mm placée en arrière du moteur central, et une mitrailleuse MG 15 de 7,9 mm pouvait être montée montée côté droit de la coque. L'hydravion pouvait emporter, trois ou six bombes de 110 livres (50 kg), ou quatre de 330 livres (150 kg), ou des charges de profondeurs montées sous la partie centrale de l'aile, côté droit.

Plans d'un Bv 138C-1 (origine : Bombers 1939-1945 - Kenneth Munson)

Décollage d'un Bv 138 (photo : Encyclopédie illustrée de l'Aviation dans le monde - David Mondey) Décollage d'un hydravion de reconnaissance Bv 138.

Source partielle : Bombers 1939-1945 - Kenneth Munson.

Bv 138C             
Moteurs(s)/Engine(s)   3 moteurs à pistons de 880 ch                      Junkers Jumo 205D Diesel                          
Envergure/Span 27,00 m    Longueur/Length 19,85 m    Hauteur/Height 5,90 m     Poids total/Weight 14.500 kg      
Vitesse/Speed 275 km/h à 2000 m    Plafond/Ceiling 5.000 m    Autonomie/Range 4.355 km       


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAv. mil. anciensAv. mil. anciens