Blohm und voss-Bv 138

Blohm und Voss Bv 222 Wiking

Blohm und voss-Bv 238

Vue d'un Bv 222A (origine : Flying Boats and Seaplanes since 1910 - Kenneth Munson) Vue d'un hydravion Blohm und Voss Bv 222 V8 (Bv 222A). LTS (Lufttransportstaffel) See 222, début 1942. Cet exemplaire fut abattu début décembre 1942, alors qu'il parcourait la route de Tarente, Pouilles, vers Tripoli, Libye.

L'appareil Blohm und Voss (*) connu sous le terme Wiking (Viking), dont la conception fut menée sous la direction du Dr. Ing. Richard Vogt, fut destiné à l'origine, à être un hydravion transatlantique de transport de passagers exploité par Deutsche Luft Hansa, qui avait passé une commande pour trois exemplaires à l'automne 1937. Le poids total prévu était de 99.200 livres (environ 45.000 kg), et l'autonomie devait atteindre plus de 4.350 miles (7.000 km). La capacité devait être 24 passagers de jour, ou seize de nuit, mais l'appareil ne fut jamais mis en service commercial, car la Deuxième Guerre mondiale avait déjà commencé avant le vol inaugural du prototype Bv 222V1 (immatriculation D-ANTE), qui fut effectué début septembre 1940, environ vingt mois après le début de la construction.

A la place, le prototype fut employé à partir de juillet 1941, comme un avion de transport de fret non armé par la Luftwaffe, mais à l'hiver suivant, il devint évident qu'un armement défensif était nécessaire. Cet armement fut constitué d'une mitrailleuse MG 131 de calibre 13 mm montée dans chacune des tourelles dorsales, de cinq mitrailleuses MG 81 de calibre 7,9 mm, une installée dans le nez, et quatre montés au milieu, côtés droit et gauche, et sous cet forme, l'hydravion devint opérationnel dans le LTS (Lufttransportstaffel) See 222, au printemps suivant. Cet appareil fut rejoint en août 1942, par un deuxième prototype (Bv 222V2), qui avait volé une année auparavant, et avait été doté d'un armement dès le début. Il avait été équipé initialement de deux mitrailleuses MG 131 logés dans des coffres situés dans les sections d'ailes internes, mais ces armes furent déposées et une quille plus profonde fut adoptée, avant la mise en service du V2. Le V3 (premier vol fin novembre 1941) était globalement identique, à l'exception de son armement qui ne comprenait à l'origine, qu'une mitrailleuse de nez MG 81, mais cet armement fut augmenté avec le montage dans trois tourelles dorsales et deux tourelles montées dans les ailes, entre les moteurs extérieurs, de trois canons MG 151 de 20 mm, une mitrailleuse MG 131, et de deux mitrailleuses MG 81, l'arme frontale étant supprimée. Par la suite, les V2, V4, et le prototype du V5, furent modifiés pour parvenir au même standard, avant d'être employés par le Fliegerführer Atlantik, dans des missions de reconnaissance maritime.

Dans le même temps, les V1, V6 et V8 avait été perdus, le V1 dans un accident à l'amerrissage, et les deux autres suite à des attaques. Le V3 et le V5 furent aussi détruits en juin 1943, alors qu'ils étaient au mouillage, lors d'attaques aériennes menées par les Alliés. Ces sept hydravions étaient tous équipés de moteurs radiaux Bramo Fafnir 323R, et avaient été désignés Bv 222A par la Luftwaffe. Le V7 était un prototype pour le Bv 222C, qui avait pendant ce temps effectué son vol inaugural début avril 1943, avec six moteurs Junkers Jumo 207C douze cylindres Diesel de 1.000 ch (le Bv 222B fut un projet non construit d'avion de transport commercial non armé, équipé de moteurs Jumo 208). L'armement du V7 fut de nouveau revu, avec une mitrailleuse MG 131 en partie avant, et quatre armes de même type montées latéralement, en partie centrale. Le neuvième exemplaire fut la première machine réelle de production du Bv 222C, et il fut mis en service, avec trois hydravions de même type, à l'été 1943.

Un seul autre Wiking, le treizième appareil, fut construit par la suite. Prévu initialement pour être le premier Bv 222D, il devait être équipé de Jumo 205D Diesel, mais il fut doté finalement de Jumo 205C. La série Bv 222D, et la proposition de remplacement des six moteurs par quatre plus puissants moteurs radiaux BMW 801 furent abandonnées, et quand le travail sur le Bv 222 fut arrêté en 1944 (pour donner la priorité à d'autres plus urgents appareils de combat), quatre hydravions de la série C n'avaient pas été terminés. Le Wiking fut l'un des plus grands hydravions en production et en service pendant la Deuxième Guerre mondiale. Seulement trois Bv 222C, sur les treize machines fabriquées, survécurent au conflit. Une (C-012), fut prise en Norvège et envoyée en Grande Bretagne pour des études, et les deux autres (C-011 et C-013), furent envoyées aux Etats-Unis.

* Blohm und Voss était une célèbre entreprise de construction navale basée sur l'Elbe, à Hambourg. Sa section aviation, Hamburger Flugzeugbau GmbH, s'était tournée vers la construction d'avions destinés à la marine au début des années 1930. En 1937, Hamburger Flugzeugbau adopta le titre de la maison mère. Les appareils conçus par le Dr. Ing. Richard Vogt, commencés sous le nom Ha, furent ensuite rebaptisés Bv, par exemple Bv 138 pour Ha 138.


Source partielle : Flying Boats and Seaplanes since 1910 - Kenneth Munson.
Bv 222A             
Moteurs(s)/Engine(s)   6 moteurs à pistons de 1000/1200 ch                BMW Bramo Fafnir 323R                             
Envergure/Span 46,00 m    Longueur/Length 36,50 m    Hauteur/Height            Poids total/Weight 43.500 kg      
Vitesse/Speed 345 km/h à 0 m       Plafond/Ceiling 6.700 m    Autonomie/Range 3.400 km       


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAv. mil. anciensAv. mil. anciens