Fairchild-A-10 thunderbolt

Fairchild C-119 Flying Boxcar

Fairchild-C-123 provider

Vue d'un C-119 (photo : Axel Juengerich) Vue d'un appareil de transport bipoutre Fairchild C-119F Flying Boxcar, immatriculation 22134, cn 10993. Ex N15508 et Royal Canadian Air Force 22134, présentation comme C-119 de l'U.S. Air Force. Fairfield - Travis, Californie, Etats-Unis, décembre 1998.

Le C-119 était un dérivé de l'appareil de transport lourd C-82 Packet, qui avait effectué son premier vol en septembre 1944, et qui fut produit, et employé par les militaires en petit nombre, pendant la Deuxième Guerre mondiale (surtout comme remorqueur de planeurs). Cet avion était doté de deux poutres portant les éléments de queue, dans le prolongement des nacelles de moteurs, ce qui permettait d'avoir un fuselage doté de deux portes à l'arrière et d'une rampe d'accès, de manière à faciliter le chargement et le déchargement, mais aussi offrait la possibilité de parachuter du matériel. Le C-82 pouvait transporter du fret ou des passagers, remplir des missions d'évacuation de blessés, et larguer des charges ou des parachtistes (par les deux portes latérales arrières). Cependant, ses moteurs n'étaient pas assez puissants, aussi la production sous forme C-82A Packet fut limitée à environ 220 exemplaires.

Le C-119 fut développé progressivement depuis le modèle initial, avec le XC-82B de 1947, doté de deux moteurs radiaux Pratt & Whitney R-4360 Wasp Major de 2.650 ch. Le C-119 conservait l'architecture de son prédécesseur, mais il était plus solide, les moteurs étaient plus puissants, la nacelle centrale était plus grande avec un pont repositionné vers l'avant afin de libérer de la place en soute, et il bénéficiait également d'autres améliorations. Le premier vol de cet avion fut effectué en novembre 1947, et quand la production fut arrêtée, en novembre 1955, environ 1.180 exemplaires, en comptant toutes les versions, avaient été fabriquées. La fabrication fut effectué par Fairchild (1.100 ex.), mais une partie fut assurée par Kaiser-Frazer Corp (70 ex.). La capacité de chargement en fret atteignait 30.000 livres (13.610 kg), et l'avion pouvait emporter un peu plus de soixante hommes de troupe, avec leur équipement.

La première mise en service, dans l'U.S. Air Force, du modèle de production C-119B, fut effectuée à la fin de l'année 1949. L'appareil fut massivement utilisé pour assurer des missions de transport de matériel et de troupes, pendant la guerre de Corée (juin 1950-juillet 1953). Après leur retrait du service actif, un nombre substantiel de C-119 et de R4Q (référence pour l'U.S. Navy), furent regroupées pour un usage dans l'U.S. Navy, l'U.S. Marine Corps, l'Air National Guard, et l'Air Force Reserve jusqu'au milieu des années 1970.

L'avion de transport fut fourni au Canada et à la Belgique. Les appareils de la Royal Canadian Air Force, mis en service en septembre 1952, furent retirés en 1965, mais à ce moment la Belgique commençait des recherches pour trouver une machine de remplacement. Le C-119 fut également employé par le Brésil, la Chine Nationaliste (Taïwan), l'Espagne, l'Ethiopie, l'Inde, l'Italie, la Jordanie, le Maroc, la Norvège, le Sud Viêt Nam, et certains furent affrétés par les Nations Unies. Les modèles C-119F et C-119G se différenciaient respectivement, par les moteurs (Wright R-3350), et par le montage d'autres hélices.

Certains exemplaires, désignés EC-119J, furent modifiés à la fin des années 1950, pour la récupération de capsules larguées par des satellites de reconnaissance, et contenant des films photographiques, dans le cadre du programme Corona. Quelques exemplaires furent dotés d'un radar météorologique, logé dans un capot bulbeux frontal, et l'Inde modernisa sa flotte à la mi-1965, en installant un réacteur auxiliaire Bristol Siddeley Orpheus en partie dorsale de la cellule, afin d'accroitre la capacité d'emport et les capacités sur les terrains. Sur le plan militaire, des versions type canonnière volante, désignées AC-119G Shadow et AC-119K Stinger, furent employées lors de la guerre du Viêt Nam (novembre 1955-avril 1975), et le C-119 avait aussi été utilisé pour ravitailler la base de Dien Bien Phu, pendant la bataille du même nom, lors de guerre d'Indochine (novembre 1953-mai 1954). Quelques C-119 furent employés, les derniers temps, pour du transport de fret en Alaska, et pour lutter contre le feu. Ces dernières machines étaient dotées d'un réacteur auxiliaire monté en partie supérieure de la cellule, et contenaient des réservoirs internes de liquides chimiques. Aussi, le XC-120 Pack-Plane, fut une version expérimentale, dotée d'une soute détachable.


Vue d'un C-119G des forces aériennes belges (origine : Bombers, encyclopaedia of world aircraft - Kenneth Munson) Vue et plan d'un C-119G de la 21e Escadrille de Transport, forces aériennes belges.

Plan d'un C-119G des forces aériennes belges (origine : Bombers, encyclopaedia of world aircraft - Kenneth Munson)

Source partielle : Bombers, encyclopaedia of world aircraft - Kenneth Munson.

C-119G              
Moteurs(s)/Engine(s)   2 moteurs à pistons de 3400 ch                     Wright R-3350-89W                                 
Envergure/Span 33,30 m    Longueur/Length 26,36 m    Hauteur/Height 7,99 m     Poids total/Weight 33.750 kg      
Vitesse/Speed 550 km/h à 5100 m    Plafond/Ceiling 7.300 m    Autonomie/Range 4.200 km       


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAv. mil. modernesAv. mil. modernes