Mudry-Cap 20

Mudry CAP 232

Myasishchev-M-4/3-m bison

Vue d'un CAP 232 SX (photo : JN Passieux, meeting Ferté-Alais 2001) Vue d'un appareil de voltige CAP 232 SX (F-GXCM) lors du meeting de la Ferté-Alais en 2001. Cet avion piloté par la championne du monde (année 2000, Toulouse en France) Catherine Maunoury allait se placer pour prendre son envol.

Les CAP 230, 231 et 232 font partie d'une famille de monoplaces de compétition de voltige conçus et fabriqués par la société Mudry. Le CAP 230 dérivait de la famille des CAP 20 qui eux mêmes dérivaient du biplace école CAP 10. Les CAP 231 et 232 ont été plusieurs fois les avions des champions du monde et d'Europe de voltige.

La cellule du CAP 230 était développée directement depuis celle du monoplace de compétition CAP 21 mais était renforcée pour accueillir un moteur six cylindres Lycoming AEIO-540 de 300 CV à la place du quatre cylindres Lycoming AEIO-360 de 200 CV d'origine. Le CAP 230 fut développé initialement en 1985 pour répondre aux besoins de l'Armée de l'Air Française. Basé sur une cellule de CAP 21 renforcée, il fut doté d'apex d'emplanture de forme triangulaire en bord de fuite, son aile restant de forme trapézoïdale. Il restait de construction entièrement bois et était certifié pour des facteurs de charge de +10/-10 G. Par la suite, tous les CAP 230 opérationnels furent transformés en CAP 231 ou CAP 231 EX.

Le CAP 231 fut lancé en 1990. La forme de son fuselage demeurait inchangée, le moteur et les ailes restaient identiques, à l'exception de l'ajout d'apex d'emplanture de bord d'attaque de forme triangulaire. Ces éléments étaient destinés à corriger les vibrations (buffeting) qui apparaissaient lors de ressources effectuées sous facteur de charge élevé. Le CAP 231 fut l'avion champion du monde en 1990 (à Yverdon en Suisse), aux mains du pilote Claude Bessière.

En 1991, pour augmenter encore les performances, le CAP 231 EX fut lancé. La principale modification fut l'adaptation, sur quelques CAP 231, d'ailes en fibre de carbone issues d'Extra 260 (d'où le suffixe EX ajouté à leur désignation). A cette époque, le montage d'une aile d'origine française n'aurait pas été possible, le constructeur ne maîtrisant pas encore ce nouveau matériau.

Le CAP 231 EX évolua en 1994. Le fuselage restait de construction bois mais une nouvelle aile en fibre de carbone spécialement conçue pour être légère et résistante fut adaptée. Ce modèle fut une réussite avec des victoires aux championnats du monde en 1994 (à Debrecen en Hongrie) avec Xavier de Lapparent et 2007 (à Grenade en Espagne) avec Renaud Ecalle, vice-champion du monde individuel et champion du monde par équipes, ainsi que dans nombre d'autres compétitions de niveau national. Cet avion avec une vitesse de rotation de 420° par seconde et une vitesse de montée de presque 3.300 (environ 1.010 mètres) pieds par minute, reste très compétitif dans le circuit de la voltige aérienne.

Le CAP 231 EX donna naissance en 1994 au CAP 232 qui conservait la construction mixte avec un fuselage bois sur une voilure en carbone développée cette fois directement chez Mudry. Cet appareil effectua également une brillante carrière en individuel, par équipes, au classement féminin, il fut vainqueur aux championnats du monde en 1998 (à Trencin en Slovaquie) avec Patrick Paris et en 2000 (à Toulouse en France) avec Eric Vazeille et Catherine Maunoury. Le CAP 232 (et les 230 et 231/231 EX) furent légèrement modifiés pour renforcer la structure de leur fuselage après un grave accident survenu en 2005 qui eut pour conséquence l'immobilisation de ces types au sol pendant une année pleine. A la suite, le couple du fuselage numéro 2 tenant le train d'atterrissage et le longeron d'aile fut renforcée extérieurement et intérieurement.

Depuis, ces avions sont retournés à la compétition avec succès (par exemple, champion du monde par équipe en 2007, à Grenade en Espagne). Après vingt années, la cellule développée depuis la base CAP 230 reste compétitive. La société Mudry a été rachetée par Apex en 1997, la production des CAP 232 a alors été déplacée de Bernay à Dijon. En 2008, Apex fit faillite, les droits pour produire des pièces détachées furent alors attribués à Dyn'Aviation.


Source partielle : site web Wikipedia et musée JB Salis.

CAP 232             
Moteurs(s)/Engine(s)   1 moteur à pistons de 300 CV                       Lycoming AEIO-540                                 
Envergure/Span 6,75 m     Longueur/Length 7,40 m     Hauteur/Height 1,90 m     Poids total/Weight 820 kg         
Vitesse/Speed 405 km/h             Plafond/Ceiling 4.500 m    Autonomie/Range           


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions civilsAvions civils