Casa eads-Cn-235

Caudron C.270 Luciole

Caudron-C.445 goeland

Vue d'un Caudron C.270 Luciole (photo : JN Passieux, musée JB Salis, La Ferté-Alais) Vue d'un biplan biplace Caudron C.270 Luciole. Immatriculation F-AZVO, cn 6607/32, moteur Salmson 7Ac sept cylindres en étoile à refroidissement par air. Musée volant Jean-Baptiste Salis, Ferté-Alais, juillet 2015.

Conçu par Paul Deville, le Caudron C.270 Luciole, était un avion de sport, tourisme et entraînement des années 1930 dérivé du C.230.C'était un biplan biplace conventionnel doté d'un fuselage avec un revêtement majoritairement en contre-plaqué à la place de celui entoilé de l'appareil d'origine, comprenant deux cockpits placés en tandem, le pilote occupant le poste arrière. Les ailes, de même envergure, étaient montées sans décalage et ne comprenaient qu'une seule paire de mâts d'entre plans. D'autres améliorations concernant les surfaces de contrôle, le train d'atterrissage ou le système de rangement des ailes avaient aussi été apportées. Ce biplan était simple, par exemple, l'instrumentation était réduite, les roues étaient dépourvues de freins et le train d'atterrissage arrière était constitué d'un patin.

Le premier modèle fut présenté en 1931, et les premier type mis en production, C.270 fut équipé d'un moteur en étoile à refroidissement par air Salmson sept cylindres. Par la suite, ce propulseur fut remplacé par un Renault en ligne atteignant jusqu'à 140 CV.. La première variante fut produite à environ 80 exemplaires, cette machine fut ultérieurement un grand succès, et sa production totale atteignit finalement plus de 720 exemplaires.

Grâce à sa facilité de pilotage et son entretien facile, le Caudron Luciole, avant la Deuxième Guerre mondiale, fut choisi par les autorités pour équiper de nombreux aéro-clubs. Le programme comprenant l'achat d'environ 300 biplans était nommé Aviation Populaire et avait pour objectif l'initiation au pilotage afin de découvrir parmi les élèves, ceux possédant les qualités indispensables pour une carrière de pilote militaire.

Quelques exemplaires de versions C.272 ou C.277 furent employés, dans le camp nationaliste et dans le camp républicain, pendant la Guerre d'Espagne. Après la Deuxième Guerre mondiale, de nombreux appareils de type C.272/4 et C.275 furent réquisitionnés pour servir d'avions de liaison, et en 1946, d'autres machines survivantes furent employées comme tracteurs de cibles à l'Ecole de l'air à Salon-de-Provence, France. Les variantes principales furent le C.270 (première version de production, moteur Salmson 7Ac), le C.271 (moteur Lorraine-Dietrich 5Pc), le C.272 (moteur Renault 4Pb), le C.273 (moteur Michel 4A-14), le C.274 (moteur Chaise 4Ba), le C.275 (version dérivée du C.272/5 sans les ailes repliables), le C.276 (moteur de Havilland Gipsy III), le C.276H (moteur Hirth HM 504A-2), le C.277 (version dérivée du C.272/4 sans les ailes repliables) et le C.278 (moteur Salmson 9Nc et nouveau train d'atterrissage).


Vue de la partie centrale d'un biplan biplace Caudron C.270 Luciole. Musée volant Jean-Baptiste Salis, Ferté-Alais, juillet 2015. Vue d'un Caudron C.270 Luciole (photo : JN Passieux, musée JB Salis, La Ferté-Alais)


Source partielle : site web Wikipedia.

CAUDRON 272         
Moteurs(s)/Engine(s)   1 moteur à pistons de 95 CV                        Renault 4 Pb                                      
Envergure/Span 9,90 m     Longueur/Length 7,67 m     Hauteur/Height 2,76 m     Poids total/Weight 780 kg         
Vitesse/Speed 160 km/h             Plafond/Ceiling 4.000 m    Autonomie/Range 500 km    


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions civilsAvions civils