Caudron-R.11

Caudron R.4

Cessna-172

Vue d'un biplan Caudron C.4 (photo : Jane's fighting aircraft of World War I John W.R.Taylor) Vue d'un bombardier biplan triplace Caudron R.4. Cet avion fut utilisé pour des missions de reconnaissance en attendant que le R.11 devienne disponible. Moteurs Hispano-Suiza de 140 CV.

Comparé aux bombardiers Farman et Voisin d'apparence frêle, alors en service en France, le prototype du Caudron R.4 avait, lors de sa première apparition, en juin 1915, un aspect solide et moderne pour son temps. La lettre préfixe indiquait qu'il avait été conçu par René Caudron (l'autre frère étant Gaston Caudron), et il était destiné à être utilisé comme un bombardier à trois places.

Le R.4, bien que basé sur le Gaston Caudron G.6, était pratiquement une nouvelle conception. Il avait un fuselage unique doté d'un revêtement, un seul plan de queue et était équipé de deux moteurs Renault de 130 CV placés en position médiane, entre les ailes qui comportaient trois paires de mâts d'entre plans de chaque côté. Le train d'atterrissage principal était formé de groupes de deux roues placés sous les ailes basses, dans l'alignement des moteurs, avec en complément, une cinquième roue située à l'avant de la cellule et destinée à éviter un retournement lors des atterrissages. Le pilote occupait la place du milieu, les mitrailleurs occupant le cockpit avant et le cockpit arrière, ces deux postes étant munis d'une ou de deux mitrailleuses Lewis de calibre 7,7 mm montée(s) de calibre sur anneau. Ce biplan devait pouvoir emporter jusqu'à 100 kg (220 livres) de bombes, mais quand il était totalement chargé, il était largement sous-motorisé et ses performances étaient trop faibles pour qu'il puisse assurer un service satisfaisant.

Cependant, sous sa forme R.4 A.3, type reconnaissance à trois places, il assura un grand service dans l'Aviation militaire française, comme avion de prise de vues photographiques entre le printemps 1916 et avril 1917. Il fut alors remplacé progressivement par le Letord Type 1, un autre biplan bimoteur qui ressemblait globalement au R.4, mais avait de meilleures performances. La production totale atteignit environ 250 exemplaires et, pour remplacer le R.4 dans son rôle de bombardier, la firme Caudron proposa le modèle dérivé R.11.

A noter, la mort de Gaston (Alphonse) Caudron, de l'ingénieur Oscar Démarez et du mécanicien Paul Jaumes lors d'un essai du prototype du Caudron R.4 effectué à Lyon-Bron, début décembre 1915. Après un décollage depuis cet aéroport pour un vol de présentation, le biplan se disloqua en vol et chuta brutalement.


Source partielle : Bombers 1914-1919 - Kenneth Munson.

CAUDRON R.4         
Moteurs(s)/Engine(s)   2 moteurs à pistons de 140 CV                      Hispano-Suiza 8Aa                                 
Envergure/Span 21,13 m    Longueur/Length 11,75 m    Hauteur/Height 3,20 m     Poids total/Weight 2.330 kg       
Vitesse/Speed 140 km/h             Plafond/Ceiling 4.600 m    Autonomie/Range 3 heures  


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions Guerre 1914-1918Avions Guerre 1914-1918