Avro canada-Cf-100 canuck

Avro Canada CF-105 Arrow

B.a.t.-F.k.23 bantam

Vue d'un Avro Canada CF-105 (photo : Encyclopédie illustrée de l'Aviation dans le monde - David Mondey) Vue d'un chasseur à aile delta Avro Canada CF-105. Moteur Orenda Iroquois PS-13 sur le sixième exemplaire RL-206.

A l'automne 1952, le R.C.A.F. (Royal Canadian Air Force) décida d'envisager le remplacement du chasseur CF-100 Canuck (avant même qu'il soit entré en service) pour faire face à une possible augmentation de la menace extérieure. Une équipe d'évaluation formée d'officiers expérimentés de la R.C.A.F. effectua un voyage d'études dans les pays alliés pour chercher un appareil correspondant aux besoins des Canadiens, mais aucun avion étranger ne remplissait les conditions exigées. La définition du projet fut émise en mai 1953 sous la forme de la spécification Air 7-3. Elle fut suivie d'une directive ministérielle issue du Département de la Défense et adressée à Avro Canada pour entreprendre l'étude d'un nouvel appareil d'interception.

Le développement commença en 1953, le projet qui aurait du rester top secret fut dévoilé car les Canadiens n'avaient pas de souffleries dépassant Mach 2.0 et les essais de maquettes à vitesse élevée durent être effectués aux Etats-Unis. Les ingénieurs d'Avro eurent à résoudre de nombreux problèmes techniques pour arriver aux performances prévues, en particulier pour le développement de la voilure delta. Le premier moteur envisagé était un Rolls-Royce RB.106 mais cette solution fut vite abandonnée à cause de problèmes chez ce fournisseur, le second fut un Curtiss-Wright J67 uniquement prévu pour obtenir un soutien du gouvernement américain et pour finir, le seul moteur disponible fut le Pratt & Whitney J75 dont le montage nécessita cependant une modification de la cellule. Pour éviter le risque de dépendance que causait ce moteur étranger, il fut décidé d'équiper le sixième exemplaire désigné Mark. II de moteurs développés par Orenda.

Pour accélérer le programme, aucun prototype ne fut construit et le premier avion de production RL-201 (25201) sortit d'usine le 4 octobre 1957, jour du lancement du premier Spoutnik Soviétique. Le premier vol fut effectué aux mains du pilote d'essai Januz Zura Zurakowski fin mars 1958. Suivirent quatre autres machines (RL-202, RL-203, RL-204 et RL-205) toujours équipées du J75, les vols d'essais furent poursuivis et l'Arrow atteignit Mach 0.9 en croisière, Mach 2.0 en vitesse maximale avec postcombustion, une altitude de 16.000 m, une vitesse ascensionnelle de 4.500 m/min pour une autonomie de 750 km. L'armement comportait des missiles air-air Sparrow ou Falcon logés en soute interne pour ne pas perturber l'aérodynamisme de l'avion. Début 1959, le sixième appareil RL-206 doté de puissants moteurs Iroquois PS-13 était presque achevé, les performances sur le papier étaient une vitesse de Mach 1.2 en croisière, Mach 2.5 en vitesse maximale, une altitude de 21.000 m, une vitesse ascensionnelle de 6.000 m/min pour une autonomie de 1.000 km.

Le vendredi 20 février 1959, le Premier ministre conservateur John George Diefenbaker annonça à la Chambre l'arrêt du programme arguant que le projet était trop coûteux, qu'il ne répondait plus aux nouvelles exigences dues aux missiles intercontinentaux et que la défense contre les bombardiers et les missiles ennemis allait être assurée par un système américain sol-air IM-99 Bomarc dont la commande avait été passée fin septembre 1958. De plus, les CF-105 et les réacteurs Iroquois devaient être détruits, ainsi que tous les documents techniques, plans, données, équipements, etc. Ce jour, connu sous le terme "Vendredi Noir" causa le licenciement de plusieurs milliers d'employés chez Avro Canada mais aussi chez plusieurs centaines de sous-traitants.

Seuls furent conservés, l'avant du fuselage du RL-206, un train d'atterrissage et quelques pièces détachées. De nombreux ingénieurs participèrent plus tard à d'autres projets comme les programmes Mercury et Gemini aux Etats-Unis et Mirage et Concorde en Europe.

Le CF-105 Arrow était un chef-d'oeuvre technique qui aurait permis aux Canadiens de prendre de l'avance et d'exporter leur savoir-faire sur le marché international, mais le projet fut arrêté pour des raisons obscures, les arguments invoqués, en particulier les coûts trop élevés pouvant être contestés.


Site sur l'histoire de l'Avro CF-105 Arrow.

CF-105 Mk. 1        
Moteurs(s)/Engine(s)   2 réacteurs de 10700 kgp                           Pratt & Whitney J75-P-5                       
Envergure/Span 15,24 m    Longueur/Length 23,72 m    Hauteur/Height 6,25 m     Poids total/Weight 31.120 kg      
Vitesse/Speed 2100 km/h à 15240 m  Plafond/Ceiling 16.100 m   Autonomie/Range 660 km    


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAv. mil. modernesAv. mil. modernes