Cfm international-Leap

Chenu

Clerget-130 cv

Vue d'un moteur Chenu (photo : René Moineau, aviateur et inventeur - Jean-Louis Moineau) Moteur Chenu 6 cylindres en ligne à refroidissement liquide, vue côté alimentation.

Le moteur présenté fut monté sur le premier appareil construit par René Moineau au printemps 1915. Cet avion était un biplan biplace d'observation à hélice propulsive qui fut conçu avec l'aide du constructeur de moteurs Paul Chenu qui hébergea l'ingénieur dans son bureau d'études de Vélizy-Villacoublay, France. On peut distinguer sur la photo, les trois blocs de deux cylindres, les deux carburateurs, la magnéto en bout d'arbre à cames fournissant l'énergie à l'allumage double. On peut aussi distinguer les logements des poussoirs de soupapes.

Un moteur Chenu équipait également le biplan biplace anglais à hélice tractrice COW (Coventry Ordnance Works) conçu par W.O. Manning (version de 110 CV montée sur le deuxième prototype livré en juin 1912). Le premier prototype de ce biplan était équipé d'un Gnome rotatif 100 CV.

Un propulseur de ce constructeur fut également monté sur le dirigeable Spiess de 1913 (Zodiac, constructeur Joseph Spiess), deux moteurs 6 cylindres en ligne de 175-180 CV entraînant des hélices propulsives. Les moteurs Chenu furent aussi montés sur de nombreux dirigeables Astra conçus par Henri Kapferer et Edouard Surcouf et sur certains Astra-Torres, modèles trilobés avec suspension interne de la nacelle basés sur les brevets de Leonardo Torres Y Quevedo (1852-1936). On peut citer le "Ville-de-Paris II" de 1906, ballon de tourisme d'Henri Deutsch de la Meurthe, moteur de 70 CV entraînant une hélice tractrice, l'Astra-Torres I de 1911 à deux moteurs et deux hélices, l'AT-13 destiné à la Russie (deux moteurs), l'AT-14 britannique (deux moteurs de 150 CV), l'AT-15 "Pilatre-de-Rozier" à quatre moteurs groupés par deux entraînant deux paires d'hélices et l'AT-18 britannique de 1915, type S.S. (Sea Scout) à deux moteurs.

Des moteurs Chenu, six cylindres à refroidissement liquide, type AH.6 (AH-6) de 200 à 210 CV, furent montés sur le très grand hydravion double biplan Jeanson-Colliex (le plus grand en son temps, 1913-1914, envergure de 24,30 m pour une longueur de 18,00 m, poids maximal de 5 tonnes, puis 6,7 tonnes). Les deux moteurs Chenu montés en tandem entraînaient via un réducteur et une transmission par chaîne une grande hélice Chauvière d'un diamètre de 4,40 mètres dans la première version de l'appareil, diamètre poussé à 5 mètres ultérieurement, limite de la technologie de l'époque.


- En complément, vue de côté d'un moteur Chenu, quatre cylindres de 70 CV monté sur le dirigeable Astra "Ville-de-Paris". On distingue le support du propulseur, le volant moteur et le radiateur refroidi par un ventilateur entraîné par courroie depuis l'arbre de transmission de l'hélice tractrice Renard (6 mètres de diamètre, vitesse de rotation de 180 tr/min). Ce moteur était dérivé de l'Argus As I allemand.

Source partielle : site web Wikipedia.

Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresMoteurs à pistonsMoteurs à pistons