Ffvs-J 22

Fiat B.R.20 Cicogna

Fiat-C.r.30

Vue d'un B.R.20M (origine : Bombers 1939-1945 - Kenneth Munson) Vue et plan d'un B.R.20M Cicogna du 4ième Squadriglia, 11ième Gruppo, 13ième Stormo (Italie du nord, automne 1940).

Le B.R.20 (signifiant Bombardamento Rosatelli, d'après son concepteur Celestino Rosatelli) fut conçu, en 1935, pour fournir à la Regia Aeronautica, un bombardier léger, rapide et bien armé. Le premier vol du prototype fut effectué en février 1936, à la suite, fut rapidement mis en production le modèle initial B.R.20 équipé de moteurs radiaux Fiat A.80 RC.41 d'une puissance de 1.000 CV et très proche du prototype, à l'exception de quelques détails.

Le premier appareil de production fut mis en service dans le 13ième Stormo Bombardamento Terrestre en septembre 1936. Avant le début de la Deuxième Guerre mondiale, Fiat construisit aussi deux modèles démilitarisés à long rayon d'action, B.R.20L dans le but de participer à des compétitions internationales et d'établir des records aériens. A partir de l'été 1937, les B.R.20 furent engagés dans la Guerre d'Espagne du côté des Forces Nationalistes (une petite quinzaine d'avions, première livraison juin 1937 dans la Aviazione Legionaria, puis seconde en juillet 1938), et en juin 1940, en Italie, ils équipaient quatre Stormi de bombardement, la production étant de 250 exemplaires construits à ce moment.

Fin 1939, le prototype d'un modèle dérivé, B.R.20M (pour Modificato) effectua son premier vol. Cette version améliorée était principalement dotée d'un fuselage allongé, d'une partie avant mieux dessinée et d'ailes renforcées. Environ soixante exemplaires de ce type étaient en service en juin 1940, le production étant continuée jusqu'à l'été 1942 pour atteindre 580 machines fabriquées à ce moment. La majorité de ces appareils était de type B.R.20M, au moins une centaine étaient des B.R.20, de nombreux exemplaires de ce type étant modifiées en B.R.20M plus tard.

Ces bombardiers furent utilisés régulièrement pendant la première partie de la Deuxième Guerre mondiale, en zone Méditerranée, sur le front Est, et brièvement, avec le Corpo Aereo Italiano, pour des attaques sur l'Angleterre depuis des bases belges. A partir de fin 1942, ils commencèrent à être remplacés par des modèles plus récents et furent alors affectés principalement à des missions de reconnaissance côtière et patrouille, de nombreuses machines étant également employées pour la formation opérationnelle.

Fin 1940, Fiat fit voler le premier prototype d'une variante plus largement modifiée, B.R.20bis, un deuxième prototype effectuant son premier vol en 1942. Le fuselage de cette version était largement mieux profilé avec un nez vitré rappelant celui des Heinkel He 111 et He 115. Les moteurs étaient des Fiat A.82 RC.32 de 1.250 CV qui apportaient de meilleures performances, l'armement avait été renforcé, la charge de bombes augmentée et la roulette de queue devenait escamotable. Cette machine avait été commandée à environ une centaine d'exemplaires, mais seulement une quinzaine de B.R.20bis fut assemblée entre mars et juillet 1943, les usines Fiat de Turin ayant été fortement bombardées par les Alliés.

Le B.R.20 fut également exporté à environ 80 exemplaires au Japon, ce pays manquant de bombardier modernes et étant en attente du Mitsubishi Ki-21 à cette époque. Ces appareils (désignés I-Type, Italian Type, Yi-shiki, code allié 'Ruth'), livrés à partir de février 1938, étaient dotés d'équipements modernes, hélices à vitesse constante, masques à oxygène, instrumentation pour le vol de nuit. Ils effectuèrent des missions de bombardement sur de longues distances au-dessus de villes chinoises et de centres d'approvisionnement durant l'hiver 1938-39.



Le B.R.20 était de type bimoteur monoplan à aile basse, avec une double dérive. Sa robuste cellule était basée sur une structure en tubes métalliques, avec un revêtement en panneaux de Duralumin en partie avant et au centre, la partie arrière étant entoilée. Les ailes étaient basées sur deux longerons avec nervures métalliques (Duralumin) et revêtement de ce même matériau, les parties mobiles étant entoilées. Le train principal rentrant dans les nacelles moteur était à commande hydraulique. Les moteurs étaient des radiaux Fiat A.80 RC.41 entraînant des hélices tripales métalliques Fiat-Hamilton Standard à pas variable. Les cinq réservoirs de combustibles de type auto-obturant étaient logés dans le fuselage et dans les ailes internes.

L'équipage comprenait quatre ou cinq personnes, deux pilotes placés côte à côte, un opérateur radio/mécanicien/mitrailleur en dessous du poste de pilotage, un bombardier/mitrailleur en partie avant et un autre opérateur radio/mitrailleur en partie centrale. L'armement initial comprenait une mitrailleuse Breda Safat de 7,7 mm dans une tourelle orientable Breda modèle H en partie avant et deux mitrailleuses de même type dans une tourelle dorsale semi-rétractable Breda DR en partie dorsale. Cette tourelle fut remplacée par une Fiat M.I (une mitrailleuse Breda de 12,7 mm), puis par une Caproni-Lanciani Delta (une mitrailleuse Scotti de 12,7 mm), et finalement par une tourelle Breda R mieux profilée (une mitrailleuse Breda de 12,7 mm). Ultérieurement, l'armement fut complété par une tourelle ventrale escamotable équipée d'une mitrailleuse de calibre 7,7 mm. La charge de bombes, toutes rangées dans la soute interne atteignait au maximum 1.600 kg (deux bombes de 800 kg, ou quatre de 250 kg ou diverses combinaisons de bombes de 160 kg, 100 kg, 50 kg, 20 kg ou 15 kg). Des charges incendiaires multiples pouvaient également être emportées (720 charges de un ou deux kg).


Plans d'un B.R.20M (origine : Bombers 1939-1945 - Kenneth Munson)

- En complément, photo du bombardier bimoteur B.R.20 immatriculé 23-21, 35ième Grupo Autonomo Misto (Guerre d'Espagne, Forces Nationalistes), en compagnie d'un Savoia-Marchetti S.M.79. Ce groupe qui comprenait les 230ième et 231ième squadriglie était équipé également de Breda Ba.65 (document d'origine : Air War over Spain - Canario Azaola).

Source partielle : site web Wikipedia.

B.R.20M             
Moteurs(s)/Engine(s)   2 moteurs à pistons de 1000 CV                     Fiat A.80 RC 41                                   
Envergure/Span 21,56 m    Longueur/Length 16,78 m    Hauteur/Height 4,75 m     Poids total/Weight 10.450 kg      
Vitesse/Speed 430 km/h à 4000 m    Plafond/Ceiling 6.750 m    Autonomie/Range 2.000 km  


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAv. mil. anciensAv. mil. anciens