Clement-bayard-Bicylindre

Clerget rotatif

Continental-Io-360

Vue d'un moteur Clerget en étoile (illustration : Le monde fascinant des avions David Mondey) Moteur rotatif Clerget, neuf cylindres en étoile, 130 ch.

Ce type fut largement utilisé sur les avions de la Première Guerre mondiale, comme par exemple sur le Sopwith Camel. Un autre moteur couramment employé fut le Le Rhône de puissance équivalente, monté par exemple sur le Caudron G.3.

Ce moteur fut décliné en plusieurs versions :
7Z sept cylindres, puissance nominale 80 ch, puissance maximum 85 ch, 1.200 tr/min, poids 106 kg.
9Z neuf cylindres, puissance nominale 110 ch, puissance maximum 115 ch, 1.180 tr/min, poids 180 kg.
9B neuf cylindres, puissance nominale 130 ch, puissance maximum 135 ch, 1.250 tr/min, poids 173 kg.
9BF neuf cylindres, puissance nominale 140 ch, puissance maximum 153 ch, 1.250 tr/min, poids 173 kg.
11EB onze cylindres, puissance nominale 200 ch, puissance maximum 210 ch, 1.300 tr/min, poids 230 kg.
16X Ce moteur ne faisait pas partie de la série des moteurs rotatifs, c'était un seize cylindres radial à refroidissement liquide. Puissance nominale 400 ch, puissance maximum 420 ch, 1.600 tr/min, poids 340 kg.

La consommation en huile de ces moteurs était importante, le 7Z par exemple brûlait 5,70 litres d'huile et 42 litres de carburant à l'heure.


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresMoteurs à pistonsMoteurs à pistons