Continental-Io-360

Continental R-670

Daimler benz-Db 603

Vue d'un moteur radial Continental R-670 (photo : JN Passieux, musée JB Salis, La Ferté-Alais)) Moteur radial sept cylindres à refroidissement par air Continental R-670, monté sur un Morane-Saulnier MS-317. Musée volant Jean-Baptiste Salis, Ferté-Alais, juillet 2015.

Le Continental R-670 (désignation usine W-670) était un moteur radial, sept cylindres à refroidissement par air. Ce modèle fut un successeur du premier moteur en étoile présenté en 1929 par Continental, le A-70 d'une cylindrée de 8,91 litres et développant 170 CV. Principale production de la compagnie en 1944-1945, ce propulseur, pouvait, avec quelques adaptations mineures, être monté, soit sur des avions d'entraînement, soit sur des chars d'assaut légers (U.S. Army) et aussi sur des véhicules amphibie (LVT, Landing Vehicle Tracked) employés par l'U.S. Navy. Ce moteur fiable et polyvalent, fut très largement fabriqué (environ 40.000 exemplaires ?).

Le R-670 avait une cylindrée de 10,94 litres L'alésage était de 11,75 cm, pour une course de 13,02 cm. Le poids à sec atteignait environ 210 kg. Les dimensions étaient, un diamètre de 1,079 m, pour une longueur de 86,84 cm. La puissance développée allait de 210 à 240 CV. Un Model K fournissait 225 CV à 2.175 tr/min, un Model M donnait 240 CV à 2.200 tr/min. La consommation de carburant était pour ces deux types, en régime de croisière, de 49/57 litres à l'heure, celle d'huile de 1,5 litres à l'heure.

Les pistons en aluminium étaient forgés avec un traitement à chaud. Ils portaient quatre segments (trois de compression et un racleur, le troisième). Les carters du moteur étaient constitués de deux pièces coulées en alliage d'aluminium. La distribution comprenait deux soupapes par cylindre, actionnées par des poussoirs et des culbuteurs. Les soupapes d'échappement étaient en acier au chrome-nickel et étaient refroidies au sodium. Le système de lubrification comprenait une pompe principale et une de récupération. L'allumage comprenait deux bougies par cylindre et était alimenté par deux magnétos Scintilla MN7-DF. Pour les modèles alimentés par carburateur, ce dernier était un unique Stromberg NA-R6D monté verticalement et alimentant les cylindres via un anneau distributeur moulé dans le carter moteur arrière. L'entraînement de l'hélice se faisait sans réducteur.

Le moteur Continental R-670 fut monté principalement sur le biplan d'entraînement Boeing Stearman PT-17 Kaydet. Il fut aussi monté sur certains Cessna, Fairchild (modèle PT-23), et divers Waco. En plus de l'usage aérien, ces moteurs équipèrent, en différentes versions, des véhicules blindés ou chars militaires légers pour l'U.S. Army (M1 Combat Car, M2 Light Tank, M3 Stuart, par exemple) et divers engins pour l'U.S. Navy (LVT-4 Water Buffalo).


Liste de modèles de moteurs de type W-670 :
Modèle Alimentation Taux de compression Essence Echappement Puissance Remarques
W670-K Carburateur 5.4:1 65 Octane Face avant 225 CV Version commerciale.
W670-L Carburateur 5.4:1 73 Octane Face arrière 225 CV  
W670-M Carburateur 6.1:1 80 Octane Face avant 240 CV Version commerciale.
W670-N Carburateur 6.1:1 80 Octane Face arrière 240 CV Modèle R-670-4 pour l'U.S. Navy.
W670-K1 Injection 5.4:1 73 Octane Face avant 230 CV  
W670-L1 Injection 5.4:1 73 Octane Face arrière 230 CV  
W670-M1 Injection 6.1:1 80 Octane Face avant 250 CV  
W670-N1 Injection 6.1:1 80 Octane Face arrière 250 CV  
W670-6A   5.4:1 73 Octane   220 CV à 2.075 tr/min Modèle R-670-5 pour l'Army Air Forces.
W670-6N   5.4:1 73 Octane   220 CV à 2.075 tr/min Modèle R-670-4 pour l'U.S. Navy.
W670-9A   6.1:1 80 Octane   250 CV à 2.400 tr/min Modèle pour véhicule blindé ou char d'assaut.
W670-16   5.4:1 73 Octane   220 CV à 2.075 tr/min Modèle R-670-11 pour l'Army Air Forces. Identique au R-670-4 à l'exception d'un carburateur NA-R6G.
W670-17   5.4:1 73 Octane   220 CV à 2.075 tr/min Modèle R-670-8 de l'U.S. Navy équipé d'un amortisseur de vilebrequin.
W670-18   5.4:1 73 Octane   220 CV à 2.075 tr/min Modèle R-670-6 pour l'Army Air Forces.

- En complément, vue latérale d'un moteur radial Continental R-670, entraînant directement une hélice bipale en bois et monté sur un Morane-Saulnier MS-317. Musée volant Jean-Baptiste Salis, Ferté-Alais, juillet 2015.

Source partielle : site web Wikipedia.

Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresMoteurs à pistonsMoteurs à pistons