Curtiss-C-46 commando

Curtiss CR-3

Curtiss-Cr-4

Vue du CR-3 (origine : Flying Boats and Seaplanes since 1910 - Kenneth Munson) Vue et plan de l'hydravion biplan de course Curtiss CR-3, immatriculation A6081. Cet appareil fut le vainqueur de la Coupe Schneider en 1923, à Cowes.

En 1918, Curtiss avait construit pour le compte de l'U.S. Navy, deux exemplaires du chasseur triplan biplace Model 18-T Wasp, doté d'un moteur Curtiss K-12 de 400 ch, un précurseur de la série de propulseurs D-12. Le Model 18T était un avion terrestre remarquable par les lignes très propres de son fuselage, avec une finition extérieure extrêmement lisse due à un revêtement formé de bandes de placage laminé croisées, ce qui avait permit à cet avion d'établir un nouveau record du mode de vitesse en août 1918, en atteignant un peu plus de 160 mph (environ 260 km/h). Les deux appareils, furent engagés sous une forme un peu modifiée, dans plusieurs courses de l'après Première Guerre mondiale, et une grande partie de l'expérience acquise lors de ces compétitions servit lors de la conception de deux nouveaux biplans de course fabriqués en 1921.

Ces deux appareils furent inscrits officiellement par l'U.S. Navy, pour participer au Trophée Pulitzer couru à l'automne 1921, mais ils furent finalement pilotés par du personnel de la compagnie lorsque la marine se retira de la compétition. Connus initialement comme Curtiss Navy racers, les appareils étaient équipés d'un moteur Curtiss CD-12 de 405 ch à entrainement direct, un développement du C-12 à réducteur installé sur les machines de courses plus anciennes construites pour la Coupe Gordon Bennett de 1920. Le second Navy racer fut le vainqueur, avec Bert Acosta aux commandes, dans le Trophée Pulitzer, à Omaha, Nebraska, début novembre 1921, à la vitesse d'environ 175 mph (environ 285 km/h), et début novembre de la même année, le même avion établit un nouveau record mondial de vitesse en atteignant environ 195 mph (315 km/h). En 1922, les deux appareils furent rachetés par l'U.S. Navy, qui également cette année, introduisit un nouveau système de désignation pour ses machines. Dans cette nouvelle nomenclature, les biplans Curtiss furent désignés initialement CF-I, puis séparément, CR-1 (Curtiss Racer A6080) et CR-2 (A6081). Les deux appareils furent équipés d'un nouveau moteur CD-12, et la dérive et la gouverne de direction furent agrandies. Le CR-2 fut aussi doté de nouvelles ailes, avec des radiateurs de surface à la place des radiateurs Lamblin utilisés auparavant. Les avions Curtiss connurent un grand succès dans le Trophée Pulitzer de 1922, couru près de Detroit, Michigan, les deux premières places étant obtenues par une paire de R-6, l'équivalent pour l'armée de l'appareil développé pour la marine, et le CR-2 et le CR-1 finirent respectivement, troisième et quatrième.

Jusqu'à ce moment, les deux Navy racer avait été employés comme avions terrestres, mais quand l'U.S. Navy décida de les présenter dans la Coupe Schneider de 1923, disputée à Cowes, île de Wight, ils furent équipés de deux flotteurs et redésignés CR-3. Les deux machines étaient dotées de radiateurs de surfaces dans les ailes, et les plans de queue verticaux avaient été agrandis. Malgré une vitesse moyenne inférieure à celle atteinte lors du Trophéee Pulitzer de l'année précédente, les hydravions de course américains obtinrent la première et la deuxième place dans la compétition disputée dans le sud de l'Angleterre, les pilotes étant respectivement David Rittenhouse (A6081, numéro de course 4) et Rutledge Irving (A6080, numéro de course 3). La troisième place fut obtenue par un Supermarine Sea Lion III piloté par Henry Charles Biard.

La Coupe Schneider de 1924 fut reportée par les Américains, après que tous les engagements des équipes européennes furent retirés, et la possibilité, pour les deux machines de course Curtiss de gagner en 1925 fut considérée comme peu probable. Cependant, durant ces deux années, le deuxième CR-3 (doté d'un moteur D-12 plus récent, et désigné CR-4), établit un nouveau record de vitesse pour hydravions en circuit fermé de 500 km, fin octobre 1924, en atteignant une vitesse moyenne d'environ 160 mph (260 km/h). Cet appareil fut plus tard utilisé dans le cadre du programme d'entraînement de l'équipe américaine en vue de la Coupe Schneider de 1925. La désignation du biplan terrestre équivalent au CR-1, pour l'U.S. Army Air Service fut R-6.


Plan du CR-3 (origine : Flying Boats and Seaplanes since 1910 - Kenneth Munson)

- En complément, vue de l'hydravion de course Curtiss CR-3, immatriculation A6081. Ce modèle d'hydravion puissant (moteur D-12 d'environ 475 ch) et très bien profilé, fut le plus rapide de son époque.

Source partielle : Flying Boats and Seaplanes since 1910 - Kenneth Munson.
CR-3                
Moteurs(s)/Engine(s)   1 moteur à pistons de 450 ch                       Curtiss D-12                                      
Envergure/Span 6,91 m     Longueur/Length 7,63 m     Hauteur/Height            Poids total/Weight 1.246 kg       
Vitesse/Speed 310 km/h à 0 m       Plafond/Ceiling 5.850 m    Autonomie/Range 840 km         


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions Coupe SchneiderAvions Coupe Schneider