Ago-C.iv

Aichi D3A

Aichi-M6a seiran/nanzan

Vue d'un D3A1 Model 11 (origine : Bombers 1939-1945 - Kenneth Munson) Vue et plan d'un D3A Model 11 (code Allié 'Val') embarqué sur le Zuikaku (Pacifique Sud 1941-1942).

La compagnie Aichi fut en 1936, l'un des trois concurrents à répondre à une spécification 11-Shi, émise par la marine impériale japonaise, pour un nouveau bombardier en piqué embarqué sur porte-avions. La conception montrait fortement l'influence de produits allemands contemporains fabriqués par Heinkel, société avec laquelle la marine japonaise avait un accord clandestin (les ailes basses de forme elliptique étaient inspirées du He 70 Blitz). Aichi obtint un contrat pour le développement, et la mise en production fut effectuée en 1937, le modèle étant désigné D3A1 Model 11, ou bombardier en piqué embarqué Type 99.

Le Model 11 fut maintenu en production jusqu'en août 1942, et il était le standard dans la marine impériale japonaise pour le type, lors de l''attaque de Pearl Harbor, début décembre 1941, à laquelle il participa. En avril 1942, le porte-avions britannique H.M.S. Hermes, et les croiseurs H.M.S. Cornwall et H.M.S. Dorsetshire, furent coulés dans l'océan Indien, par des D3A1. L'appareil pouvait emporter une unique bombe de 250 kg accrochée sur un cadre oscillant, afin de la dégager du champ de l'hélice lors d'une attaque, et aussi deux bombes de 60 kg accrochées à l'extérieur des freins de piqué, sous chaque aile. Après le largage de ses bombes, le D3A1 était suffisamment armé (deux mitrailleuses fixes Type 97, calibre 7,7 mm, tirant vers l'avant et placées dans les ailes, et une mitrailleuse défensive orientable Type 92, calibre 7,7 mm, dans le cockpit arrière) ) et manoeuvrable, pour mener un combat crédible face aux chasseurs alliés alors en service. Le D3A1 fut construit en environ 480 exemplaires, et il fut suivi du D3A2 Model 22, qui fut fabriqué jusqu'en janvier 1944, la construction de ce modèle ayant atteint environ 820 machines à ce moment.

Le D3A2 avait été légèrement amélioré au niveau du cockpit et de la cellule, mais la modification principale était le montage d'un moteur Mitsubishi Kinsei 54 de 1.300 ch, qui permettait à l'avion d'atteindre une vitesse d'environ 265 mph (environ 425 km/h) à 18.540 pieds (5.650 m). Les poids normal et maximal au décollage étaient respectivement, environ 8.380 livres (3.800 kg), et environ 9.090 livres (4.120 kg), et l'autonomie maximale (avec les réservoirs supplémentaires d'une capacité totale de 900 litres) atteignait 1.570 miles (2.530 km). Les deux modèles D3A1 et D3A2 (qui reçut le code Allié 'Val'), furent des éléments importants lors des batailles majeures dans le Pacifique, en incluant la bataille de Midway, début juin 1942, la bataille des Salomons orientales (aussi connue comme bataille des îles Stewart), en août 1942, et la bataille des îles Santa Cruz, fin octobre 1942. Cependant, l'augmentation des pertes, tant en machines, qu'en pilotes expérimentés, réduisit progressivement la contribution de ces bombardiers à l'effort de guerre japonais, et ils furent rencontrés moins souvent durant la deuxième partie de la guerre du Pacifique (1941-1945). Plusieurs furent convertis en bombes volantes monoplaces, et un certain nombre de D3A2 furent adaptés pour des missions d'entraînement, sous désignation D3A2-K.


Plans d'un D3A1 Model 11 (origine : Bombers 1939-1945 - Kenneth Munson)

Source partielle : Bombers 1939-1945 - Kenneth Munson.

D3A1                
Moteurs(s)/Engine(s)   1 moteur à pistons de 1075 ch                      Mitsubishi Kinsei 44                              
Envergure/Span 14,37 m    Longueur/Length 10,20 m    Hauteur/Height 3,35 m     Poids total/Weight 3.650 kg       
Vitesse/Speed 390 km/h à 2320 m    Plafond/Ceiling 9.500 m    Autonomie/Range 1.820 km       


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAv. mil. anciensAv. mil. anciens