Yokosho-1-go

Yokosuka D4Y Suisei

Yokosuka-Mxy7 ohka 22

Vue d'un D4Y2 Model 12 (origine : Bombers 1939-1945 - Kenneth Munson) Vue et plan d'un D4Y2 Model 12, code Allié 'Judy', Attack Squadron No. 107, 503ième Air Corps, marine impériale japonaise, 1944.

Le prototype du D4Y1 effectua son premier vol en novembre 1940, et il devint alors le premier appareil destiné à la marine impériale japonaise, depuis 1932, à voler en étant équipé d'un moteur en ligne. Il avait été conçu pour répondre à une spécification émise par la marine, datant de 1937, portant sur un bombardier en piqué biplace embarqué sur porte-avions,. ayant une autonomie allant de 920 à 1.380 miles (environ 1.480 km à 2.220 km), et également capable d'atteindre une vitesse équivalente à celle du chasseur A6M2 Zero. La firme Yokosuka proposa un avion doté d'une relativement petite cellule, dans laquelle la surface frontale minimale du moteur en ligne était un facteur important.

La prototype fut équipé d'un moteur importé Daimler-Benz DB 600G de 960 ch, mais les appareils de production D4Y1 furent équipé d'un moteur Aichi Atsuta 21 de 1.200 ch, une version du moteur V-12 inversé à refroidissement liquide DB 601, construite sous licence. A l'exception des environ 500 machines construites par l'arsenal de la marine de Hiro (Hiro Kaigun Kosho, en abrégé Hirosho), Kure, préfecture de Hiroshima, Aichi construisit le D4Y en environ 2.320 exemplaires. Le D4Y1 Model 11 fut mis en production au début de l'année 1941, mais lorsque diverses faiblesses structurelles apparurent pendant le service actif, ce modèle fut remplacé par le plus solide D4Y2 Model 12 équipé d'un moteur Atsuta 32 de 1.400 ch. Cependant la fabrication de ce moteur chuta avant la mise en production de cette variante, et l'indisponibilité de ces propulseurs fut à l'origine du D4Y3 Model 33, doté d'un moteur radial quatorze cylindres en double étoile Mitsubishi Kinsei 62 de 1.560 ch. Ce moteur apportait une amélioration du plafond et de la vitesse de montée, mais il consommait plus, gênait la vue du pilote vers l'avant et vers le bas lors des opérations sur porte-avions. et la vitesse de croisière de l'appareil était réduite. Malgré les défauts apportés, ce moteur fut accepté, et le problème de rétractation du train principal et diverses autres difficultés rencontrées sur les versions précédentes furent pratiquement résolues.

Le Suisei apparut pour la première fois en service opérationnel, lors de missions de reconnaissance effectuées par des D4Y1-C, quand ces avions embarqués sur le porte-avions Sōryū participèrent à la bataille de Midway, début juin 1942. Le D4Y2 fut utilisé initialement, comme bombardier en piqué, mais au moment de la campagne des Mariannes, en septembre 1944, sa première action majeure, fut aussi (avec la version D4Y2-C), un emploi pour des missions de reconnaissance. Au moment de la mise en service de la variante à moteur radial D4Y3, les pertes de porte-avions japonais étaient si importantes que cet avion, qui reçut le code Allié 'Judy', fut mis en service, de manière presque égale, depuis des bases terrestres. La version convertie en bombe volante monoplace, emportant environ 1.765 livres (800 kg) d'explosif puissant, et désignée D4Y4 Model 43, fut présentée durant la dernière année de la guerre. Egalement, un petit nombre de Model 12 fut converti en D4Y2-S, un chasseur de nuit destiné à la défense du territoire national. Ce modèle était équipé d'un ou de deux canons de calibre 20 mm, placés derrière le cockpit arrière, installés en position fixe, et orientés vers le haut avec un angle. Ce type de montage nommé Schräge Musik, avait été employé sur certains chasseurs allemands, pour la première fois en mai 1943, et il permettait d'attaquer par le bas des bombardiers non défendus de ce côté.

Un D4Y2 était équipé de deux mitrailleuses Type 97 de calibre 7,7 mm montées en partie supérieure du capot du moteur, et d'une mitrailleuse défensive orientable Type 1 de calibre 7,92 mm dans le cockpit arrière, et il pouvait emporter, une bombe de 550 livres (environ 250 kg) en soute interne, et une bombe d'environ 65 livres (30 kg) sous chaque aile. Egalement, le D4Y, afin de satisfaire les exigences de la marine impériale japonaise portant sur le rayon d'action, n'était pas équipé de parties blindées et ses réservoirs n'étaient pas de type auto-obturant. Aussi, l'avion restait vulnérable et avait tendance à prendre feu lorsqu'il était touché.


Plans d'un D4Y2 Model 12 (origine : Bombers 1939-1945 - Kenneth Munson)

Source partielle : Bombers 1939-1945 - Kenneth Munson.

D4Y2                
Moteurs(s)/Engine(s)   1 moteur à pistons de 1400 ch                      Aichi Atsuta 32                                   
Envergure/Span 11,49 m    Longueur/Length 10,22 m    Hauteur/Height 3,74 m     Poids total/Weight 4.355 kg       
Vitesse/Speed 590 km/h à 5250 m    Plafond/Ceiling 10.720 m   Autonomie/Range 1.205 km       


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAv. mil. anciensAv. mil. anciens