Dassault/dornier-Alphajet

Dayton-Wright RB-1

De pischof-Monoplan

Vue du Dayton-Wright RB-1 (photo : Gallica - La Vie aérienne, Paris, novembre 1920) Vue du monoplan de course Dayton-Wright RB-1, qui participa, piloté par le major Howard Rinehart, à la Coupe Gordon Bennett disputée fin septembre 1920, à Etampes, environs de Paris.

Le Dayton-Wright RB-1 (Rinehart-Baumann model one), aussi connu plus simplement comme Dayton-Wright Racer était un avion de course, développé aux Etats-Unis afin de participer à la Coupe Gordon-Bennett de 1920. Avancé pour son époque, l'appareil était un monoplan à aile implantée très haut, avec un fuselage monocoque. Le plan était de type cantilever, de construction bois, avec un revêtement en contre-plaqué et lin. Un dispositif original conçu par Charles Hampson Grant permettait de modifier en vol, la courbure et la surface des ailes, en agissant sur le bord d'attaque et celui de fuite. L'avion était aussi doté d'un train d'atterrissage principal rentrant, manoeuvré à la main. Ce repli des roues du train dans des logements situés en partie basse, le long de la cellule, apportait un gain aérodynamique, et ce dispositif fut l'un des premiers de ce type monté sur un avion. L'axe de l'hélice bipale passait au travers d'un large radiateur de forme ovale. Le moteur était un Hall-Scott L-6a de 250 ch (un six cylindres en ligne à refroidissement liquide développé à partir de composants d'un Liberty L-12). Le pilote n'avait aucune visibilité vers l'avant, mais pouvait se repérer grâce à des fenêtres latérales en celluloïd flexible, fondues dans les lignes de la cellule. L'accès au poste de pilotage se faisait en passant par une trappe située en partie supérieure du fuselage.

Un prototype avait été construit, sans train d'atterrissage rentrant, et avec des ailes tenues par des mâts. Des plans effilés plus courts destinés à la course furent installés ultérieurement, et des volets de bord d'attaque et de fuite, couplés au déploiement du train, furent montés. Les commandes et les charnières des volets étaient disposées à l'extérieur, au-dessus des ailes. Le plan de course fut source d'une certaine instabilité directionnelle, aussi de petites dérives furent ajoutées aux plans de queue.

Démonté et convoyé en France, le RB-1 fut mené par Howard Rinehart dans la course disputée fin septembre 1920. Il faisait partie de l'équipe américaine, avec le Verville-Packard R-1, piloté par Rudolph William Schroeder, et un Curtiss-Cox mené par Roland Rholfs. Durant la compétition, le système de commande du train, couplé à celui des volets, fut défaillant suite à la rupture d'un câble, et la machine fut forcée à l'abandon. Seuls deux concurrents français finirent la course qui fut gagnée par Joseph Sadi-Lecointe sur Nieuport-Delage 29V, devant Bernard Barny de Romanet sur Spad-Herbemont S.XXbis, ce dernier ayant du atterrir pour effectuer des réparations durant le parcours.

Après la compétition, le RB-1 fut renvoyé aux Etats-Unis. Par la suite, de nombreuses avancées techniques testées sur cet avion furent incorporées lors de la conception du prototype du chasseur Dayton-Wright XPS-1, datant de 1921.


- En complément, vue de côté et vue de trois-quart d'un monoplan de course Dayton-Wright RB-1. Document Gallica, Année aéronautique, 1920.

Sources partielles : site web Wikipedia, et Gallica - "La Vie aérienne", Paris, novembre 1920.

DAYTON-WRIGHT RB-1  
Moteurs(s)/Engine(s)   1 moteur à pistons de 250 ch                       Hall-Scott L-6a                                   
Envergure/Span 6,45 m     Longueur/Length 6,91 m     Hauteur/Height            Poids total/Weight 840 kg         
Vitesse/Speed 310 km/h             Plafond/Ceiling 4.570 m    Autonomie/Range 440 km         


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions Coupe Gordon BennettAvions Coupe Gordon Bennett