Douglas-Dc-10

Douglas DC-2

Douglas-Dc-3

Vue d'un DC-2 de la compagnie American Airlines Vue d'un appareil de transport DC-2 de la compagnie American Airlines (1934).

Le DC-2 était un développement du DC-1 qui avait volé pour la première fois en 1933. Doté de moteurs Wright Cyclone plus puissants (720 CV) et d'une cabine agrandie pouvant recevoir quatorze passagers et 790 kg de bagages ou de fret, il avait été aussi modifié au niveau de la queue et des freins. En dépit de son poids supérieur d'environ 230 kg, le DC-2 allait plus vite et plus loin que son prédécesseur.

Une commande initiale de vingt machines (portée à 32 plus tard) fut passée par TWA, le premier exemplaire (NC13711) City of Chicago fut livré en 1934 et le premier service fut mis en place au mois d'août suivant entre New York et Los Angeles. Les avions restèrent en activité jusqu'à leur remplacement par des DC-3 en 1936, ils furent alors affectés à des liaisons plus courtes. Les autres opérateurs américains inclurent American Airlines (18 exemplaires), Eastern Air Lines (dix ex.), General Airlines (quatre ex.), Pan American (dix ex.) et Panagra (trois ex.).

Un autre événement qui favorisa le succès du DC-2 à l'exportation fut l'engagement par la compagnie KLM d'un avion transportant une charge standard de trois passagers et 30.000 lettres dans la course MacRobertson Trophy Air Race courue entre l'Angleterre et l'Australie en octobre 1934. La compétition fut gagnée par un de Havilland D.H.88 Comet, mais le DC-2 PH-AJU Uiver finit second devant un Boeing 247D, ce qui prouva ses capacités de transport. Plus tard, KLM mit en service une flotte de 19 avions sur la ligne Amsterdam-Batavia tandis que sa filiale KNILM en exploita trois autres sur les lignes intérieures des possessions hollandaises.

Les autres clients inclurent Amtorg en Russie (un exemplaire), Australian National Airways (deux ex.), le gouvernement autrichien (un ex.), Avio Linee Italiane (un ex.), CNAC et Canton Airlines en Chine (six exemplaires au total), CLS en Tchécoslovaquie (cinq ex.), Deutsche Lufthansa (un ex.), le gouvernement français (un ex.), Holyman Airways en Australie (deux ex.), Iberia (un ex.), Japan (six ex.), LAPE en Espagne (trois ex.), LOT en Pologne (deux ex.) et Swissair (deux ex.).

L'estimation de la production totale est d'environ deux cent machines dont 130 pour le marché civil, le reste ayant été des avions utilisés par l'U.S.A.A.C. ou l'U.S. Navy ou encore des machines assemblées à partir d'éléments séparés. Les principaux propulseurs furent des Wright Cyclone de 710 ou 770 CV, des Pratt & Whitney Hornet de 700 ou 720 CV et parfois des Bristol Pegasus VI de 690 CV. Le DC-2 fut encore à la base du bombardier B-18 et sa licence fut acquise en Europe par Fokker qui n'assura pas de fabrication mais joua un rôle commercial dans la vente de cet avion et de son successeur, le DC-3.


Vue d'un Douglas DC-2 (origine : Airliners between the wars 1919-1939 - Kenneth Munson) Vue et plans d'un Douglas DC-2 de la compagnie Swiss Air Lines (Swissair), 1935.


Plans d'un Douglas DC-2 (origine : Airliners between the wars 1919-1939 - Kenneth Munson)


DC-2                
Moteurs(s)/Engine(s)   2 moteurs à pistons de 720 CV                      Wright Cyclone SGR-1820-F2                        
Envergure/Span 25,91 m    Longueur/Length 18,88 m    Hauteur/Height 4,97 m     Poids total/Weight 8.615 kg       
Vitesse/Speed 315 km/h             Plafond/Ceiling 7.190 m    Autonomie/Range 1.705 km  


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresDouglasDouglas