De havilland canada-Dhc-4 caribou

De Havilland Canada DHC-5 Buffalo

De havilland canada-Dhc-6 twin otter

Vue d'un Buffalo canadien (photo : Frank J.Mirande) Vue d'un DHC-5 Buffalo de la Royal Canadian Air Force (R.C.A.F.), employé pour des missions de transport et de sauvetage. Modèle CC-115, immatriculation 115453, cn 7. Marietta-Dobbins, Atlanta, Géorgie, Etats-Unis, novembre 1991.

Malgré son plan horizontal de queue monté en position haute, ses nouveau moteurs, et un aspect encore plus utilitaire, le DHC-5 Buffalo était clairement d'une conception proche de celle qui avait abouti à l'appareil de transport doté d'excellentes capacités de décollage et d'atterrissage courts (STOL, Short Take Off and Landing), le DHC-4 Caribou. Cependant, cet avion n'avait plus grand chose en commun avec son prédécesseur, bien qu'il ait également été conçu comme un avion de transport de support destiné à évoluer sur des zones de combat. Son fuselage était plus grand, ce qui permettait d'emporter une charge plus importante qu'avec le Caribou, mais aussi une plus grande variété de matériels.

L'U.S. Army, qui fut envisagé comme le plus important client potentiel, et avait donné les spécifications pour un avion de ce type en 1962, pouvait faire emporter par le Buffalo, presque n'importe lequel de ses véhicules ou armes transportés généralement par voie aérienne. Un chargement typique pouvait également être un transport de personnel amphibie, un camion ambulance, un canon howitzer de calibre 105 mm, ou encore un missile Pershing. L'appareil de transport pouvait emporter 41 hommes armés, ou 35 parachutistes, et pour les missions d'évacuation sanitaire, 24 brancards, et jusqu'à six patients assis ou du personnel médical. Des charges montées sur palette pesant au total jusqu'à 7.500 livres (environ 3.400 kg), pouvaient être parachutées, et la charge utile atteignait 14.000 livres (6.350 kg) sur une distance de 115 miles (185 km), ou 5.785 livres avec un rayon d'action de plus de 750 miles (340 km). Les anciens moteurs à pistons avaient été remplacé par des turbopropulseurs General Electric plus puissants, plus économiques en opérations. et d'un déploiement plus rapide sur les terrains.

Le premier vol du prototype du Buffalo fut effectué début avril 1964, et l'année suivante, L'U.S. Army commença l'évaluation de trois appareils désignés CV-7A. Deux furent mis en service en opérations au Viêt Nam fin 1965, et environ 70 exemplaires supplémentaires devaient être commandés par cette armée. Finalement, suite à un accord passé entre l'U.S. Army et l'U.S Air Force concernant le tonnage des avions de transport moyen, les ordres d'achat ne furent pas passés. Ultérieurement, les quelques machines détenues par l'armée furent transférées à l'U.S. Air Force, et désignées C-8A.

Pendant ce temps, quinze exemplaires de la variante D.H.C.5A furent construits pour le compte du Transport Command de la R.C.A.F. (Royal Canadian Air Force), la désignation étant CC-115 (C, Cargo/Transport). Ce modèle qui avait le fuselage allongé de 0,32 m, fut aussi fourni aux forces aériennes du Brésil et du Pérou. Les exemplaires canadiens furent livrés à partir du printemps 1966. En 1975, les Buffalo de ce pays ne furent plus employés pour des missions de transport tactique, mais furent convertis pour mener des missions de recherche et de sauvetage en mer, de type SAR (Search and Rescue), à l'exception de quelques exemplaires qui continuèrent de servir dans des missions organisées par les Nations Unies. La proposition de retrait des avions canadiens fut émise en 2105, le remplacement étant envisagé avec des Alenia C-27J Spartan, des C-295, ou encore des Embraer KC-390. Finalement un commande fut passée avec Airbus pour environ quinze C-295, la livraison devant être effectuée à partir du début des années 2020.

Le Buffalo fut aussi largement exporté en Afrique, un continent ou les infrastructures pouvaient être très réduites, et ou le climat pouvait être difficile et changeant. Dans ces conditions, les qualités de l'appareil étaient bienvenues, et l'avion fut utilisé en Ethiopie (usage civil), et en usage militaire, à Abu Dhabi, au Cameroun, au Congo, en Egypte, dans les Emirats Arabes Unis, au Kenya, en Mauritanie, à Oman, au Soudan, en Tanzanie, au Togo, et en Zambie. L'appareil fut aussi employé au Brésil, au Chili, en Equateur, au Mexique, au Pérou, ainsi qu'en Indonésie.

La production du DHC-5A fut arrêtée en 1972, après les ventes au Brésil et au Pérou, mais la fabrication fut reprise avec le modèle DHC-5D (moteurs CT64-820-4 de 3.130 ch, charge utile de 18.000 livres, environ 8.165 kg), en 1974. Cette version fut exportée, en commençant par l'Egypte, et sa production fut finalement arrêtée en décembre 1986. La construction du DHC-5 atteignit au total un peu plus de 120 exemplaires. Cet avion servit de base à plusieurs modèles expérimentaux, un appareil de recherche de type Augmented Wing Jet-flap STOL Research Aircraft (AWJSRA), doté de deux réacteurs Rolls-Royce Spey 801 SF (Split Flow), et destiné à l'étude du flux d'air en combinaison avec les volets, un autre de type Quiet Short-Haul Research Aircraft (QSRA), doté de quatre réacteurs Avco Lycoming YF102 montés au-dessus des plans, et d'ailes en flèche à profil supercritique, destiné à l'étude de la couche limite, et un dernier type Air Cushion Landing System Aircraft (ACLS), désigné XC-8A, et destiné à tester un coussin d'air en remplacement du train d'atterrissage classique.

Un Buffalo (5Y-SRD, cn 7), apparaît dans le film "The Constant Gardener", tiré d'un roman de John le Carré portant le même titre, réalisé par Fernando Meirelles, et sorti en 2005. Les acteurs principaux étaient Ralph Fiennes, Rachel Weisz, et Danny Huston. Dans une séquence, l'appareil de couleur blanche, affrété par les Nations Unies, permettait au personnage principal de se rendre dans un camp de réfugiés en Afrique de l'Est. A la suite de l'attaque de ce camp, l'appareil devait rapidement redécoller dans des conditions difficiles.



Vue d'un CV-7A Buffalo militaire (origine : Bombers, encyclopaedia of world aircraft - Kenneth Munson) Vue et plan d'un CV-7A (DHC-5) Buffalo militaire (version d'évaluation pour l'U.S. Army). Turbopropulseurs General Electric T64.
Plan d'un CV-7A Buffalo militaire (origine : Bombers, encyclopaedia of world aircraft - Kenneth Munson)


Source partielle : Bombers, encyclopaedia of world aircraft - Kenneth Munson.

DHC-5               
Moteurs(s)/Engine(s)   2 turbopropulseurs de 2850 ch                      General Electric T64-GE-10                        
Envergure/Span 29,26 m    Longueur/Length 23,57 m    Hauteur/Height 8,73 m     Poids total/Weight 18.600 kg      
Vitesse/Speed 500 km/h à 3000 m    Plafond/Ceiling 9.000 m    Autonomie/Range 4.000 km       


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAv. mil. modernesAv. mil. modernes