De havilland canada-Dhc-5 buffalo

De Havilland Canada DHC-6 Twin Otter

Deperdussin-Coupe schneider

Vue d'un Twin Otter DHC6-300 (photo : Caz Caswell) Vue d'un de Havilland Canada DHC6-300 Twin Otter de la compagnie Trans North Airlines. Immatriculation C-GTNO, cn 690, Toronto - International, Canada, février 1985.

Le bimoteur DHC-6 bénéficiait du travail de recherche STOL (Short Take Off and Landing) effectué par de Havilland Canada sur le DHC-3 Otter, et reprenait l'allure générale de ce dernier. Son dessin original datait des premiers mois de l'année 1964, et le projet était financé sur fonds propres. Cet avion devait répondre à la demande croissante, au milieu des années 1960, d'avions court-courrier. Il devait allier une capacité supérieure à celle du Otter, avec le facteur de sécurité apporté par la formule à deux moteurs, tout en conservant les excellentes capacités de décollage et d'atterrissage courts, ainsi que le faible coût en opérations, qui caractérisaient les produits précédents du fabriquant. Une aide à la réalisation du projet fut l'emploi du turbopropulseur PT6 (UAC, United Aircraft Corporation PT6), la première turbine fabriquée au Canada. Les coûts de fabrication et de production furent aussi réduits, avec l'emploi du maximum de pièces de la cellule du monomoteur Otter.

Une lot initial de cinq machines (Series 1) de pré-production fut planifié à l'usine de Downsview (Toronto, Ontario, Canada), et le premier exemplaire de cette petite série (CF-DHC-X), terminé légèrement en avance, effectua un premier vol d'environ trois heures, fin mai 1965. Cet avion, ainsi que les deux suivants, étaient équipés de moteurs PT6A-6 de 580 CV, mais les appareils ultérieurs furent dotés, en standard, de turbopropulseurs PT6A-20 d'une puissance équivalente. Pour commencer, le Twin Otter avait une capacité de quinze places, mais elle fut portée à 18 sièges sur plusieurs des appareils allant être ou étant déjà en service, et le cinquième exemplaire pouvait emporter vingt passagers.

Les cinq premières machines furent toutes achevées à la fin de l'année 1965, et la production initiale, en anticipation des commandes, fut portée à quinze exemplaires. Au total, une petite dizaine de ces avions avait volé à la mi-1966, et la certification FFA (Federal Aviation Administration) fut obtenue à la même époque. Les premières livraisons (Series 100) furent effectuées peu de temps après, pour le compte de l'Ontario Department of Lands and Forests, au Canada, et les premiers exemplaires exportés plus tard dans l'année, furent pour la Fuerza Aérea de Chile. A la fin de l'année 1966, environ trente Twin Otter avaient été commandés, assez pour lui permettre de prendre la tête devant ses rivaux, le Short Skyvan et le Dornier Skyservant. L'avance prise, et que de Havilland Canada tenait à conserver, fut soulignée, lors de la tournée de démonstration européenne effectuée en 1966, par l'exemplaire immatriculé CF-UCD. Aussi, le succès des essais de montage d'un train d'atterrissage doté de flotteurs ou et skis, durant l'hiver 1966-1967, apporta plus de polyvalence à l'avion et étendit l'offre proposée aux clients.

Comme sur le Caribou, les sièges pouvaient être repliés rapidement sur les côtés de la cabine, afin d'obtenir un espace supplémentaires pour du fret, la capacité totale atteignant environ 4.560 livres (2.070 kg). La construction de cet avion à aile haute haubanée et train tricycle fixe, était entièrement métallique. Afin d'obtenir de bonnes performances STOL, ses ailes étaient dotées de volets à double fente sur le bord de fuite, et les ailerons pouvaient également être actionnés ensemble pour encore les améliorer. Aussi, les configurations pouvaient être multiples, avion d'affaires, de transport de fret ou de passagers, transport de blessés ou avion de secours.

Le DHC-6 fut produit par de Havilland Canada, jusqu'en 1988, en environ 850 exemplaires. Les modèles furent le Series 100 initial, à nez plus court et plus arrondi que ses successeurs, le Series 200, présenté en avril 1968, caractérisé par un nez plus long, équipé de moteurs PT6A-20A plus puissants, et doté d'une capacité en bagages supérieure. La dernière variante fut le Series 300, produit à partir de 1969, aussi doté du nez allongé, équipé de moteurs PT6A-27 (680 CV) plus puissants, portant la capacité à vingt sièges, et ajoutant environ 450 kg (1.000 livres) de poids au décollage. La production fut reprise par Viking Air, en 2008, avec le modèle Series 400, doté de PT6A-34 de 750 CV.


- En complément, vue de face, de côté, vue du plan de queue, et vue du turbopropulseur droit (PT6A-34) capot ouvert, d'un de Havilland Canada (Viking) DHC-6-400 Twin Otter de la compagnie écossaise Loganair. Immatriculation G-SGTS, cn 918. Salon du Bourget (Paris Air Show 2015).

Source partielle : Private Aircraft since 1946 - Kenneth Munson.

DHC-6-100           
Moteurs(s)/Engine(s)   2 turbopropulseurs de 580 CV                       Pratt & Whitney (UAC) PT6A-6                  
Envergure/Span 19,81 m    Longueur/Length 15,09 m    Hauteur/Height 5,66 m     Poids total/Weight 4.990 kg       
Vitesse/Speed 300 km/h             Plafond/Ceiling 7.770 m    Autonomie/Range 1.480 km  


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions civilsAvions civils