Yokosuka (yokosho)-E6y

Dirigeables Zeppelin

Zeppelin staaken-R.vi

Vue du Zeppelin LZ-1 sur le lac de Constance (photo : carte postale, collection JN Passieux) Vue du grand dirigeable rigide Zeppelin LZ-1 sur le lac de Constance (Bodensee). Lancement depuis un hangar flottant, Friedrichshafen, début juillet 1900.

Le Zeppelin LZ-1 (Luftschiff Zeppelin, dirigeable Zeppelin) fut le premier dirigeable expérimental à structure rigide réellement capable de voler. Son premier vol fut effectué début juillet 1900 depuis un hangar flottant sur le lac de Constance (Bodensee). L'abri flottant permettait d'orienter l'appareil dans le vent pour sa sortie.

La structure du LZ-1 était basée sur un cadre cylindrique en aluminium formé de seize couples haubanés de forme polygonale et de 24 longerons longitudinaux, le revêtement étant une enveloppe en coton lisse. Le gaz de sustentation (hydrogène) était contenu dans 17 réservoirs faits en coton enduit de caoutchouc. Les moteurs étaient deux Daimler montés dans les nacelles, chacun entraînant, via de longs arbres de transmission, deux hélices montées sur les côtés de la structure. Le contrôle de profondeur était effectué en déplaçant un poids de 100 kg coulissant sous la coque, le contrôle de direction étant assuré par des gouvernes placées à l'avant et à l'arrière de l'appareil. L'équipage et les passagers se tenaient dans deux gondoles en aluminium d'une longueur de 6,20 m suspendues sous l'appareil.

Conçu par Theodor Kober et Ludwig Dürr pour Ferdinand Graf von Zeppelin, le LZ-1 fut construit, à partir de juin 1898, avec des éléments de structure fournis par l'industriel Carl Berg. Terminé fin janvier 1900, ses réservoirs furent remplis en juin et le premier vol put être effectué début juillet suivant, avec aux commandes, Hauptmann Hans Bartsch von Sigsfeldil.

Le premier essai d'une durée d'environ vingt minutes, qui avait permis d'emmener cinq passagers à une altitude de 410 m sur une distance de 5,95 km, révéla cependant de graves problèmes, poids de l'ensemble trop lourd pour les moteurs qui manquaient par ailleurs de fiabilité, rigidité insuffisante de la structure avec une partie centrale qui avait tendance à monter par rapport aux extrémités, mauvais contrôle de l'appareil, même par vent léger. Pour remédier à ces défauts, les cabines furent intégrées dans une structure rigide en forme de quille attachée sous l'appareil, le poids du contrôle de profondeur fut passé à 150 kg, un volet de profondeur fut fixé sous le nez de la machine et les gouvernes arrière furent déplacées sous l'enveloppe.

Deux vols supplémentaires purent être effectués courant octobre 1900, l'appareil démontrant ses capacités, avec l'obtention d'un record de vitesse à 22 km/h, record détenu auparavant (août 1884, Meudon-Chalais) par le dirigeable La France conçu par Charles Renard et Arthur Krebs. Malgré ces vols, les investisseurs potentiels ne furent pas convaincus et Zeppelin, dans l'impossibilité de lever des fonds, dut réformer le dirigeable, le vendre ainsi que l'outillage et liquider sa société Gesellschaft zur Förderung der Luftschifffahrt.

Zeppelin, toujours appuyé par le roi du Wurtemberg qui autorisa une loterie d'état, put lever 124.000 marks. Une contribution de 50.000 marks fut reçue de la Prusse et Zeppelin put encore obtenir des fonds en hypothéquant des biens de son épouse. Aussi, toujours soutenu par Daimler et Carl Berg, il put entreprendre la construction de son deuxième dirigeable, le LZ-2, lancé en avril 1905. Doté de moteurs plus puissants de 80 CV, plus rigide, cette machine put effectuer son premier vol en janvier 1906. Trop de ballast fut largué au décollage, aussi l'appareil s'éleva jusqu'à une hauteur d'environ 430 m. Pris dans une forte brise, puis victime de panne sur ses deux moteurs, il dut se poser en campagne ou un orage le ruina la nuit suivante.

Un maximum de la structure fut récupéré pour assembler le LZ-3 qui décolla pour la première fois début octobre 1906. Deux ans plus tard, ce premier dirigeable de la série vraiment réussi, avait effectué 45 ascensions, dont un vol de plus de huit heures en 1907 et parcouru environ 4.400 km. Ce dirigeable fut acquis par l'Armée qui s'en servira (Z-1) pour la formation jusqu'en 1913.

Le LZ-4, lors d'une tentative de vol de 24 heures, fut forcé d'atterrir à Echterdingen, début août 1908. Amarré, il fut détruit par un orage (explosion de l'hydrogène de sustentation). Par la suite, une souscription nationale permit de lever six millions de marks, et Zeppelin put fonder la société Luftschiffbau Zeppelin en septembre 1908, le premier dirigeant étant son gendre Alfred Colsmann. Au décès du comte, Hugo Eckener en pris les rênes.



Pendant la Première Guerre mondiale, les dirigeables Zeppelin effectuèrent environ 650 missions de bombardement terrestre au-dessus de la Russie, de la France et du Royaume-Uni et également 1.145 missions en mer (effectif maximum de 19 appareils sous le commandement de Peter Strasser). Les dernières versions de ces dirigeables pouvaient emporter jusqu'à six ou sept tonnes de bombes, certains étant également équipés de nombreuses mitrailleuses. Aussi, certaines machines étaient dotées d'une petite nacelle suspendue sous l'appareil et contenant un observateur afin de permettre une reconnaissance tout en volant dans les nuages. Ces dirigeables, toujours plus performants, furent largement produits (usines de Friedrichshafen, Löwenthal, Potsdam et Staaken) pendant le conflit, mais furent également victimes de lourdes pertes (tirs ennemis, accidents, météo).

Source partielle : site web Wikipedia.

ZEPPELIN LZ-1       
Moteurs(s)/Engine(s)   2 moteurs à pistons de 14,2 CV                     Daimler 4 cylindres                               
Envergure/Span            Longueur/Length 125,00 m   Diamètre/Diameter 11,65 m    Volume 11.970 m3      
Vitesse/Speed 30 km/h              Plafond/Ceiling            Autonomie/Range           


ZEPPELIN LZ-104     
Moteurs(s)/Engine(s)   5 moteurs à pistons de 240 CV                      Maybach Mb-IVa                                    
Envergure/Span            Longueur/Length 226,50 m   Diamètre/Diameter 23,90 m    Volume 68.500 m3      
Vitesse/Speed 75 km/h              Plafond/Ceiling            Autonomie/Range           


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions Guerre 1914-1918Avions Guerre 1914-1918