Savoia-marchetti-S.m.79 sparviero

Dirigeables Schütte-Lanz

Scottish aviation-Pioneer

Vue des restes du SL-11 après une attaque sur Londres (photo : Ballons et dirigeables Patrick Facon, Jean-Pierre Debaeker) Exposés comme trophées, vue des restes du SL-11 abattu au-dessus de l'Angleterre, début septembre 1916 et dont l'équipage périt carbonisé. La nacelle d'observation pouvait être descendue jusqu'à 800 m sous le dirigeable rigide, permettant ainsi à l'observateur placé à son bord de guider, par téléphone, l'appareil qui pouvait rester dissimulé dans les nuages. L'attaque sur Londres et de grandes villes industrielles dans la nuit du 3 au 4 septembre fut menée par seize dirigeables. Cette mission fut un échec, le SL-11 fut abattu, perte qui marqua la fin de la participation des Schütte-Lanz aux raids sur l'Angleterre.

La société Schütte-Lanz Luftschiffbau fut créée à Mannheim, fin avril 1909 par Johann Schütte (1873-1940), professeur de construction navale associé à Karl Lanz (1873-1921), industriel du bois. Le premier modèle SL-1 (19.000 m3, 131 m de long, deux moteurs Daimler de 270 CV) fut mis en chantier dès septembre et effectua son premier vol en octobre 1911. La particularité de ce dirigeable rigide était sa structure en bois de type géodésique lui procurant un meilleur profil aérodynamique par rapport aux Zeppelin contemporains. Sur cette machine, les empennages furent modifiés par la suite pour devenir cruciformes.

Le modèle suivant, SL-2 de 25.000 m3 fut construit suivant la technique des Zeppelin avec des cadres polygonaux et des longerons tout un gardant une structure en bois. Premier dirigeable doté de quatre moteurs (Maybach), il effectua son premier vol fin février 1914. Il fut employé par la suite par l'Autriche-Hongrie pour des missions au-dessus de la Pologne et de la France et fut finalement détruit par une tempête début janvier 1916.

Les SL-3, SL-4 et SL-6 destinés à la marine et basés à Seddin, ainsi que le SL-5 destiné à l'armée et basé à Darmstadt étaient de type Classe 'SL-3'. La structure en bois du premier modèle se détériora à cause des conditions atmosphériques (mauvaise tenue à l'humidité, d'ailleurs Peter Strasser, chef des dirigeables de la Kriegsmarine était opposé aux aérostats à carcasse en bois pour cette raison). Cette machine fut finalement mise hors service près de Riga en mai 1916. Le SL-6 fut victime d'un incendie au décollage en novembre 1915 après avoir effectué seulement quelques missions de reconnaissance. Les modèles de la série qui pouvaient emporter jusqu'à quatre tonnes de bombes effectuèrent des missions de reconnaissance et de bombardement sur l'Angleterre et sur le front de l'Est mais furent victimes d'un vieillissement prématuré.

Les SL-8 et SL-9 (174 m de long, quatre moteurs Maybach) de la marine furent réformés avant la fin de l'année 1917, le SL-10 de l'armée fut accidenté près de Sébastopol en juillet 1916. Le SL-11 fut victime des nouvelles balles incendiaires, il fut abattu, début septembre 1916 à Cuffley, Hertfordshire, par le capitaine Leefe Robertson à bord d'un R.A.F. B.E.2c, le pilote recevant la Victoria Cross pour cet exploit.

Les autres Schütte-Lanz (SL-12 à SL-20) ne connurent que de courtes carrières. Le SL-20 fut victime, début janvier 1918 dans son hangar d'Ahlhorn, d'une explosion qui détruisit également quatre Zeppelin. Les SL-21 et SL-22 ne furent pas mis en service opérationnel et les premiers modèles à structure métallique, SL-23 et SL-24 ne purent être achevés avant l'Armistice. Après la Première Guerre mondiale, les projets du SL-101 (structure type SL-23) prévu pour un service civil régulier transatlantique (vers New York et l'Amérique du Sud), du SL-102 Panamerica devant assurer les mêmes liaisons et du SL-103 Pacific ne purent être mis en oeuvre.


- En complément, carte postale montrant le SL.2 lors d'une mission de bombardement sur Varsovie en 1914. Sur ce dirigeable, la structure n'était plus de type géodésique et revenait à un type plus classique à base d'anneaux et longerons, le matériau employé étant toujours du bois.


 - Missions de guerre effectuées par les dirigeables allemands :
  Armée Marine Totaux
Front occidental (dont Belgique, France, Angleterre, mer du Nord, Baltique) 147 (115) 1525 (325) 1672 (440)
Front oriental (dont Russie) 111 (72) 19 (0) 130 (72)
Front du Sud-Est (dont Balkans, mer Noire, mer Egée, Italie) 37 (30) 23 (23) 60 (53)
Totaux (raids) 295 (217) 1567 (348) 1862 (565)

Source partielle : site web Wikipedia.

SCHUTTE-LANZ SL-3   
Moteurs(s)/Engine(s)   4 moteurs à pistons de 210 CV                      Maybach C-X                                       
Envergure/Span            Longueur/Length 153,10 m   Diamètre/Diameter 19,75 m    Volume 32.410 m3      
Vitesse/Speed 85 km/h              Plafond/Ceiling            Autonomie/Range           


SCHUTTE-LANZ SL-20  
Moteurs(s)/Engine(s)   4 moteurs à pistons de 240 CV                      Maybach H-S                                       
Envergure/Span            Longueur/Length 198,30 m   Diamètre/Diameter 23,00 m    Volume 56.000 m3      
Vitesse/Speed 100 km/h             Plafond/Ceiling            Autonomie/Range           


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions Guerre 1914-1918Avions Guerre 1914-1918