Dunne-D.5

Dunne D.8

Embraer-Emb-110 bandeirante

Vue d'un biplan sans queue Dunne D.8 (plan d'origine : The Complete Encyclopedia of Flight 1848-1939) Vue du biplan sans queue Dunne D.8. Ce type était un développement du D.5 modifié au niveau des ailes et doté à l'origine d'un moteur Green en ligne puis d'un moteur rotatif Gnome entraînant une unique hélice propulsive.

Au début du 20ième siècle, l'officier britannique Lieutenant John William Dunne s'intéressa aux études théoriques concernant la stabilité des avions, ce qui le conduisit à construire de manière pratique le premier appareil sans queue. La première réalisation réelle de ce concepteur, fut le biplan D.4 construit à la H.M. Balloon Factory à Farnborough qui vola pour la première fois en 1908. A ce moment, les expériences de Dunne avait suscité un certain intérêt officiel et il bénéficiait d'un support de la part des autorités. Les premiers essais d'avion sans queue n'avaient pas été particulièrement satisfaisants, mais avec de la persévérance, il obtint un résultat avec cette dernière machine.

Quand le War Office retira son support, Dunne continua ses recherches sous l'égide du Blair Atholl Syndicate, association créée avec des amis. La machine suivante fut le biplan D.5, première réalisation pratique développée en 1909, qui vola avec succès jusqu'à un accident qui se produisit en 1911. Cette machine fut plus tard reconstruite en modèle D.8. Biplan monoplace avec les ailes en flèche, le D.5 comprenait un poste de pilotage placé au niveau de l'aile basse. Le moteur était un quatre cylindres en ligne à refroidissement liquide Green entraînant deux hélices bipales propulsives grâce à des chaînes. La stabilité était assurée par la forme des ailes dont l'angle de rencontre avec le flux d'air variait de la base à l'extrémité. Le guidage était assuré par des volets placés sur les ailes supérieures et commandés séparément par des leviers placés à droite et à gauche du pilote. Les pylônes extérieurs étaient entoilés afin d'apporter de la stabilité dans le sens lacet.

Le D.5 fut construit par Short Brothers, compagnie qui construira ses propres modèles par suite et se fera connaître, en particulier avec ses hydravions. Le D.5, reflet de l'excellente qualité de travail de cette jeune société était annoncé comme naturellement stable, gardant son cap et son altitude sans intervention du pilote, ce que de nombreux pionniers essayèrent de réaliser.

Le modèle suivant fut le D.8, doté d'un moteur rotatif sept cylindres Gnome plus puissant couplé directement à une hélice propulsive et d'ailerons sur les deux plans, inférieur et supérieur. Cet appareil qui vola en 1912-1913 se révéla l'avion le plus accompli de Dunne, avec un vol d'Angleterre (Eastchurch) vers la France (Villacoublay) réalisé par le commandant Felix en 1913. La stabilité de cet appareil fut brillamment montrée par un pilote français qui quitta son poste de commande et marcha sur l'aile, laissant sa machine voler par elle-même.

Aux Etats-Unis, cette machine attira l'attention de la compagnie Burgess (Marblehead, Massachusetts) qui établit une alliance avec Dunne pour développer des hydravions à partir du concept de cet appareil. Le premier hydravion du à cette association fut un biplan conservant les ailes d'origine mais doté d'un large flotteur central comprenant un cockpit plus fermé qui commença ses essais en janvier 1914. Endommagé, il fut modifié pour devenir biplace et vola correctement en mars 1914.

A l'automne de cette année, furent passées deux commandes, l'une par la Navy (2 ex.), l'autre par le Signal Corps (1 ex.). Deux autres exemplaires étaient alors en construction et le premier hydravion achevé fut livré au gouvernement canadien (Canadian Aviation Corps). Le premier modèle pour la Navy, désigné AH-7 (moteur Curtiss de 90 CV) fut livré en octobre, celui pour le Signal Corps (moteur radial Salmson M-9 d'une puissance de 135 CV) en décembre. La marine avait entre-temps, passé commande de trois machines supplémentaires dotées d'un moteur huit cylindres en V Sturtevant de 140 CV, d'ailes plus courtes et d'une nacelle pour l'équipage en forme de torpille. Un seul exemplaire (A-54) fut livré, il se révéla instable en plongée et fut renvoyé chez Burgess pour modification du dessin, les deux autres prévus ne furent pas livrés. Le deuxième hydravion (AH-10) prévu pour la Navy, doté d'un moteur Curtiss de 100 CV et d'un poste de pilote biplace côte à côte fut accepté en avril 1915. Cet avion, et tous les autres à la suite, avait des ailes de cambrure uniforme à la place du profil variable des avions d'origine.

Le nombre total d'hydravions Burgess-Dunne ne peut être établi de manière formelle, mais au moins trois autres exemplaires furent assemblés en 1915 et encore trois autres en 1916. Un avions avec des ailes d'envergures différentes fut construit en 1915 pour être vendu en Russie (livraison non confirmée). Deux autres exemplaires furent encore vendus aux pilotes privés Vincent Astor et H.P. Whitney Le modèle biplace Burgess-Dunne Model BD, globalement identique au type fourni à Whitney était propulsé par un Curtiss OXX-2 de 100 CV à refroidissement liquide et fut présenté par la publicité, mi-1916, comme un 'Sportsman's Seaplane'. Son équivalent militaire, Model BDH destiné à la reconnaissance, était doté d'un moteur Sturtevant de 140 CV. Cependant, le type le plus intéressant fut peut-être le Model BDF, qui combinait une coque d'hydravion Curtiss avec le plan d'aile en flèche d'un Dunne. Equipé d'un moteur OXX-2, ce triplace apparu en 1916, mais on n'en connaît qu'un exemplaire.

Début février 1916, la compagnie Burgess devint une division de Curtiss Aeroplane and Motor Co., elle continua de produire des avions de sa propre conception et des composants de modèles Curtiss, mais c'était des appareils conventionnels à aile droite et des hydravions qui n'avaient plus rien en commun avec les modèles Dunne.


Source partielle : site web Wikipedia.

DUNNE D.8           
Moteurs(s)/Engine(s)   1 moteur à pistons de 80 CV                        Gnome rotatif                                     
Envergure/Span 14,02 m    Longueur/Length 7,85 m     Hauteur/Height            Poids total/Weight 860 kg         
Vitesse/Speed 90 km/h              Plafond/Ceiling            Autonomie/Range           


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions débuts aviationAvions débuts aviation