Watanabe-E14w

Watanebe E9W

Wedell-williams-44

Vue d'un hydravion embarqué E9W1 Vue d'un hydravion biplan embarqué Watanebe E9W1, code Allié 'Slim' (dérive agrandie par rapport au prototype).

Des essais d'avion d'observation embarqué sur sous-marin avaient été faits par les Japonais dès les années 1920 et en 1933-34, un petit nombre de Yokosho E6Y1 avait été construit par Kawanishi pour une mise en service à bord des I-5, I-6, I-7 et I-8. A partir de 1934, la marine impériale japonaise entreprit la construction de submersibles de taille importante dotés d'une grande autonomie et d'une grande vitesse et capable d'emporter des appareils biplaces de taille supérieure.

Une spécification 9-Shi fut émise en ce sens pour un biplace à flotteurs robuste et compact, mais cependant léger et résistant à la corrosion marine. Plusieurs constructeurs commencèrent des études, au final, ce fut le projet de Watanabe qui fut accepté au printemps 1934. Le premier prototype fut assemblé en août 1934 sous la désignation 'Petit Hydravion Expérimental de Reconnaissance Navale 9-Shi' soit E9W1, mais il fallut attendre février 1935 pour le premier vol à la base navale de Najima. L'avion était de structure en tubes métalliques recouverte de tôles d'aluminium en partie avant et de panneaux de contre-plaqué et de parties entoilées vers l'arrière, le moteur était un radial neuf cylindres Hitachi Tempu 11 de 340 CV caréné par un capot NACA. Le poste de pilotage était au droit du plan supérieur, le poste du navigateur qui s'occupait aussi des liaisons radio avec le sous-marin et de la défense arrière était immédiatement derrière et était équipé d'une mitrailleuse Type 92 de 7,7 mm.

Le E9W1 était conçu pour être démonté (ailes repliées et flotteurs retirés) et remonté rapidement depuis son hangar de pont étanche, il était lancé par une catapulte pneumatique et en retour de mission, était remonté à bord à l'aide d'une grue de pont. Avec de d'expérience, un lancement par un équipage entraîné ne prenait que quarante minutes après que le sous-marin soit sorti de l'eau.

Trois prototypes furent construits en vue d'essais de structure, des exemplaires de présérie furent fabriqués à partir d'octobre 1935 et les tests furent poursuivis à bord du I-5 Jun Sen Modèle Ko et du I-6 Jun Sen Modèle Otsu. La stabilité longitudinale n'était pas bonne et après plusieurs tentatives de modification, le problème fut résolu en augmentant la taille de la dérive. Les avions de série furent produits et embarqués progressivement à bord des premiers Jun Sen Modèle Hei, I-7 et I-8 puis à bord d'autres Jun Sen de classe Ko et Otsu.

Au total, 32 E9W1 de série furent construits, ils servirent jusqu'à leur remplacement à partir de 1940 par des monoplans à aile basse Watanabe E14Y 'Glen'. Ils effectuèrent des missions de reconnaissance pendant plusieurs années, furent seulement découverts par les services de renseignements alliés juste avant de début des hostilités dans le Pacifique et reçurent plus tard le code 'Slim'. En 1942, plus d'une dizaine de E9W1 étaient encore opérationnels à bord des submersibles I-7, I-8, I-10, I-15, I-17, I-19, I-21, I-23, I-25 et I-16.


Plans d'un hydravion embarqué E9W1

Des renseignements sur le E9W, et de manière générale sur les avions japonais embarqués sur sous-marins sont fournis dans le numéro spécial n° 4 du magazine Air Mag (source partielle du texte et des illustrations de cette page).


E9W1 Model 1        
Moteurs(s)/Engine(s)   1 moteur à pistons de 340 CV                       Hitachi GK2 Tempu 11 (Ha-22-11)                   
Envergure/Span 9,98 m     Longueur/Length 7,64 m     Hauteur/Height 3,29 m     Poids total/Weight 1.210 kg       
Vitesse/Speed 230 km/h             Plafond/Ceiling 6.740 m    Autonomie/Range 730 km    


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAv. mil. anciensAv. mil. anciens