Engine alliance-Gp7200

Eurojet EJ200

Fiat-A-12

Vue d'un réacteur Eurojet EJ200 (photo : JN Passieux, Salon du Bourget 2013) Vue d'un réacteur militaire double flux Eurojet EJ200 complet avec sa tuyère de rechauffe. Salon du Bourget (Paris Air Show 2013), stand Eurojet. Est visible sur la photo, le système DECMU (Digital Engine Control and Monitoring Unit) placé sous le moteur en partie avant, avec à sa droite dans le prolongement, le bloc accessoires et le système de lubrification.

Le réacteur double flux à réchauffe EJ200 comporte un compresseur basse pression à trois étages, un compresseur haute pression à cinq étages (rapport de compression total : 26,0), une chambre de combustion annulaire, une turbine haute pression à un étage, une turbine basse pression également à un étage, le ratio de bypass étant de 0,4. Son poids est d'environ 1.000 kg pour une longueur de 4,00 m et un diamètre d'environ 0,74 m, la poussée est d'environ 6.125 kgp et d'environ 9.070 kgp avec la réchauffe.

L'Eurojet EJ200 est un réacteur militaire qui équipe le chasseur terrestre multi fonctions Eurofighter EF-200 Typhoon. Ce moteur est largement inspiré du démonstrateur technologique Rolls-Royce MoD XG-40 (ACME, Advanced Core Military Engine) développé dans les années 1980. L'EJ200 est construit par le consortium européen EuroJet Turbo GmbH. Ce groupement fondé en 1986, qui comprend Rolls-Royce (Angleterre), MTU Aero Engines (Allemagne), ITP (Espagne) et GE Avio (Italie) est chargé de la gestion du développement, du support et de l'exportation du réacteur EJ200. Son siège est à Hallbergmoos, Allemagne (près de l'aéroport de Munich).

La distribution des tâches est la suivante :
– Rolls-Royce, système de combustion, turbine haute pression et système de suivi de santé du moteur.
– MTU Aero Engines, compresseur basse pression, compresseur haute pression, conception du système de gestion et suivi digital DECMU.
– ITP, buse d'échappement, conduit, diffuseur d'échappement, conduit de soufflante (bypass), habillage externe.
– GE Avio, turbine basse pression, système de réchauffe, boîtier d'accessoires, système air/huile.

La technologie de l'EJ200 rend ce moteur plus compact et plus simple par rapport à ses concurrents actuels d'une classe de poussée équivalente. Conçu de manière modulaire de manière à en faciliter la maintenance, il est d'une faible consommation en carburant et d'un excellent ratio poids/poussée, deux facteurs essentiels pour améliorer les performances et de l'efficacité lors des missions multiples assurées par l'EF2000. Parmi ses fonctionnalités les plus avancées, on peut citer le système de combustion doté d'un système de refroidissement et d'une protection thermique évolués, un compresseur performant doté de lames mono-cristallines et le système de gestion intégré DECMU (Digital Engine Control and Monitoring Unit) qui simplifie la tâche du pilote et facilite la maintenance globale.

La première série des Eurofighter a été mise en service à partir de février 2003, ces appareils étant opérationnels en Angleterre, Allemagne, Italie, Espagne et Autriche. Début juin 2013, le consortium Eurojet fêtait la livraison du 1.000ième moteur EJ200. A ce moment, les commandes atteignait environ 1.500 moteurs pour équiper un total d'environ 720 appareils commandés par sept pays, environ 790 réacteurs étant déjà en service.

Le moteur EJ200 fut dérivé en une version plus puissante, EJ2X0 doté d'un nouveau compresseur basse pression et d'une turbine améliorée, d'une poussée supérieure d'environ 20% (7.350 kgp, 10.480 kgp avec la réchauffe). Un autre projet désigné Stage-2 est envisagé afin d'atteindre une poussée augmentée de 30%. Ce développement inclurait des modifications plus profondes, nouveau compresseur basse pression et nouvelle turbine, augmentation du ratio de compression global pour atteindre une poussée de 7.940 kgp, 12.250 kgp avec réchauffe. Des essais ont été faits également sur une version à poussée vectorielle EJ2000 équipée d'une tuyère de type TVC (Thrust Vectoring Control). Encore, le réacteur EJ200 est prévu pour être monté sur le véhicule terrestre de record de vitesse Bloodhound SSC, prévu pour atteindre 1.000 mph (un peu plus de 1.600 km/h).


- En complément, vue de la partie réchauffe de l'EJ200 et de la tuyère d'échappement. Salon du Bourget (Paris Air Show 2013), stand Eurojet. Cette tuyère variable de type convergent-divergent est optimisée pour tous les types de missions, en mode subsonique et supersonique. La position de la buse est contrôlée par le système DECMU (Digital Engine Control and Monitoring Unit) et est ajustée (modulée) en permanence en fonction des conditions d'opération.

Source partielle : site web Wikipedia.

Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresRéacteursRéacteurs