Martinsyde-F.4 buzzard

Martinsyde G.100 Elephant

Max holste-Mh-1521m broussard

Vue d'un chasseur Martinsyde G.100 Elephant (origine : Fighters 1914-1919 - Kenneth Munson) Vue d'un chasseur Martinsyde G.100 Elephant du Squadron No. 27 du R.F.C. (Royal Flying Corps). Front Ouest, été 1916.

Conçu à la mi-1915 par Anthony Archibald Fletcher de la compagnie Martinsyde Ltd., le G.100 était le troisième biplan produit par cette société. Destiné à être un escorteur longue distance, il était de grande taille pour un monoplace et reçut rapidement le surnom "Elephant". Le prototype (4735) était équipé d'un moteur Beardmore de 120 CV logé sous un capot assez volumineux, mais un capot plus compact et d'autres améliorations furent appliquées sur la version de production, à la fin de l'automne 1915. Ces machines furent livrées, en plusieurs fois, à partir du début de l'année 1916, elles étaient destinées à remplir des missions d'escorte dans des Squadrons dotés d'avions de reconnaissance biplaces. Le premier Squadron du R.F.C. (Royal Flying Corps) à être équipé uniquement de G.100 fut le No. 27 qui arriva en France avec ses machines début mars 1916. L'armement principal du G.100 était une mitrailleuse Lewis pouvant être montée au-dessus de l'aile haute et tirant en dehors du cercle de l'hélice. Une seconde mitrailleuse Lewis pouvait montée sur un support derrière l'épaule gauche du pilote, elle permettait à ce dernier, au prix d'une certaine gymnastique, de se défendre vers l'arrière. La valeur incertaine de cette seconde arme et son absence sur la plupart des photos survivantes de l'Elephant, suggèrent qu'elle était souvent omise.

Dans tous les cas, ce biplan était trop lourd et trop peu réactif pour le combat aérien. D'un autre côté, son excellente stabilité et son bon comportement en vol fourni par ses grandes ailes en faisait une bonne machine de bombardement et d'attaque au sol, et c'est dans ce dernier rôle que l'Elephant connu son plus grand succès. Le G.100 pouvait emporter deux bombes de 112 livres (environ 51 kg) accrochées sous les ailes basses. La charge maximale fut portée à 260 livres (environ 118 kg), sur le G.102, équipé d'un moteur Beardmore de 160 CV et capable de voler quatre heures et demi.

La seule différence visible entre le G.100 et le G.102 était les trois tubes d'échappement de ce dernier, à la place de l'unique collecteur du G.100. Environ cent G.100 et environ 170 G.102 furent commandés, ils servirent dans cinq Squadrons du R.F.C. en France, trois en Mésopotamie, deux en Palestine et dans six unités d'entraînement au Royaume-Uni. Les G.102 du Squadron No. 27 restèrent en service jusqu'à leur remplacement par des D.H.4 en novembre 1917, et ceux du Squadron No. 72 en Mésopotamie furent employés jusqu'en septembre 1918. Deux appareils du Moyen-Orient opérèrent contre les bolcheviques à partir de Bakou, sur la mer Caspienne.

Les Elephant expérimentaux, en incluant le numéro de série 7298, furent utilisés comme machines d'essai pour le montage d'une mitrailleuse Lewis montée dans les ailes, et le A6299 fut employé pour évaluer le montage d'une mitrailleuse triple Eaman (mitrailleuses Lewis montées au centre de l'aile et tirant vers l'avant avec une orientation vers le haut d'environ 45 degrés, viseur Aldis).


Plans d'un chasseur Martinsyde G.100 Elephant (origine : Fighters 1914-1919 - Kenneth Munson)


Source partielle : Fighters 1914-1919 - Kenneth Munson.

G.100 Elephant      
Moteurs(s)/Engine(s)   1 moteur à pistons de 120 CV                       Beardmore                                         
Envergure/Span 11,58 m    Longueur/Length 8,08 m     Hauteur/Height 2,94 m     Poids total/Weight 1.100 kg       
Vitesse/Speed 150 km/h à 1.980 m   Plafond/Ceiling 4.270 m    Autonomie/Range 5 hr 30min


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions Guerre 1914-1918Avions Guerre 1914-1918