North american-F-1 fury

North American F-100 Super Sabre

North american-F-107a

Vue d'un F-100F Super Sabre Vue d'un chasseur-bombardier d'entraînement biplace F-100F Super Sabre du Turk Hava Kuvvetleri et plan.

Le F-100 Super Sabre fut le premier parmi les chasseurs de l'U.S. Air Force, à faire partie des "Century Fighters". Il était une version supersonique et améliorée du chasseur de jour F-86 Sabre. La compagnie North American avait proposé de nombreuses variantes du Sabre, avec des ailes en flèche à 45° et différents moteurs, mais la conception due à Raymond Rice et Edgar Schmued évolua vers un appareil entièrement nouveau, au moment ou l'U.S.A.F. passait commande de deux prototypes et de 110 avions de production, en novembre 1951. L'urgence due à la Guerre Froide accéléra le processus normal de l'approvisionnement et du développement, et le premier des prototypes, désigné YF-100A effectua son vol inaugural fin mai 1953. Son moteur était un Pratt & Whitney J57-P-7 d'une poussée de 9.220 lbf (environ 4.180 kgp), et de 14.800 lbf (6.710 kgp) avec la réchauffe.

Le F-100 était doté d'un large frein de piqué situé sous le fuselage, d'un radar de télémétrie simple logé en partie supérieure de l'entrée d'air frontale du moteur, et était armé de quatre canons Pontiac M39A1 de calibre 20 mm. Le F-100A fut le premier chasseur de l'U.S. Air Force capable d'atteindre une vitesse supersonique à son altitude de vol, mais il connut quelques problèmes de stabilité qui furent globalement résolus, grâce à l'augmentation de la taille de la dérive qui fut appliquée sur le F-100C.

Fin août 1955, un F-100C put établir le premier record supersonique en atteignant environ 820 mph (1.320 km/h). Ce modèle fut construit en environ 475 exemplaires, et fut employé pour un tiers par l'U.S. Air Force, en Europe et au Maroc. Le prototype biplace d'entraînement au combat TF-100C devint le F-100F qui fut fabriqué en environ 340 exemplaires. La version principale de production fut le F-100D, avec une production d'environ 1.270 machines. Cette variante de type chasseur-bombardier, fut dotée d'ailes et d'éléments de queue plus grands, et était équipée d'une perche de ravitaillement en vol, monté côté droit.

A partir de 1964, le F-100 fut mis en oeuvre dans le cadre de la guerre du Viêt Nam (novembre 1955 - avril 1975), et fut employé exclusivement pour des missions d'attaque au sol, bien que quelques appareils ennemis aient été abattus lors de ces raids. Pendant le conflit, environ 240 avions de ce type furent perdus, et tous appareils abattus par les forces adverses le furent par l'action de canons antiaériens. Le F-100D fut la majeure version employée au Viêt Nam, et des F-100C servirent uniquement dans des escadrilles de l'ANG (Air National Guard), lors de rotations temporaires sur le théâtre d'opérations. Après leur service dans l'ANG, qu fut terminé en 1979, plus de 200 machines de ce type furent converties en cibles aériennes, type QF-100.

Le F-100F fut le premier appareil utilisé par l'U.S.A.F. pour la détection et la destruction des systèmes de radar ennemis de guidage des missiles sol-air (SAM, surface-to-air missile). Ces avions de type "Wild Weasel", étaient dotés de matériels de détection sensible (radar APR-25, récepteur avec un grand champ de détection IR-133, et caméra panoramique KA-60), et de missiles AGM-45 Shrike. Le Super Sabre fut employé par les patrouilles de démonstration Thunderbirds et Skyblazers. Plus de 500 F-100D et F-100F furent aussi vendus en France, Turkie, Danemark et à Taiwan dans le cadre d'un programme d'assistance militaire.

Un F-100D (moteur Pratt & Whitney J57-P-21) était équipé de quatre canons de 20 mm, et il pouvait emporter une charge de bombes conventionnelles ou nucléaires allant jusqu'à 5.000 livres (2.270 kg). Des roquettes, des missiles Bullbup ou Sidewinder, ou des réservoirs supplémentaires pouvaient être accrochés aux six points d'emport placés sous les ailes.
Plans d'un F-100F Super Sabre

- En complément, vue générale du North American F-100D (F-100D-35-NH), immatriculation 52736 (55-2736), code opérationnel initial 11-MR, puis redécoration en II-EF. Détail du frein de piqué ventral, avec la roulette double du train avant, et vue des becs déployés sur le bord d'attaque de l'aile droite avec la perche de ravitaillement en vol, L'armée française employa des F-100 pour la riposte nucléaire à basse altitude dès 1958, et ce modèle finit sa carrière en 1979, à Djibouti. Musée de l'Air et de l'Espace du Bourget, avril 2019.

Source partielle : Fighters of the 20th Century - Jim Winchester.

F-100D              
Moteurs(s)/Engine(s)   1 réacteur de 4630 kgp (7260 kgp avec réchauffe)   Pratt & Whitney J57-P-21A                     
Envergure/Span 11,82 m    Longueur/Length 14,44 m    Hauteur/Height 4,95 m     Poids total/Weight 13.085 kg      
Vitesse/Speed 1390 km/h            Plafond/Ceiling 15.000 m   Autonomie/Range 3.210 km       


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAv. mil. modernesAv. mil. modernes