Curtiss-Jn-4 jenny

Curtiss Model F

Curtiss-N-9

Vue d'un hydravion Curtiss Model F (origine : Flying Boat
Flying Boats and Seaplanes since 1910 - Kenneth Munson) Vue d'un hydravion biplan biplace Curtiss Model F (F-Boat) de l'U.S. Navy, fin 1916.

Glenn Hammond Curtiss fut le second, après les frères Wright, dans son travail d'exploration du vol avec moteur aux Etats-Unis. Il fut jusqu'en 1910, associé dans la conception, la fabrication, et le pilotage d'avions basés à terre, d'abord avec l'Aerial Experiment Association, puis plus tard, il travailla en partenariat avec Augustus Moore Herring (Herring-Curtiss Company).

En novembre 1910, Eugene Ely, pilotant un Curtiss Golden Flyer terrestre modifié, réussit à décoller depuis une plate-forme installée à la proue de l'U.S.S. Birmingham, à Hampton Roads, Virginie. Ely termina la séquence, en effectuant un atterrissage, mettant en oeuvre pour la première fois la crosse d'appontage inventée par Hugh Robinson, sur l'U.S.S. Pennsylvania, dans la baie de San Francisco en janvier 1911. Ainsi commença l'association entre Curtiss et les premiers développements des avions en lien avec l'élément liquide.

Son premier hydravion qui vola à San Diego, Californie, fin janvier 1911, était un modèle Golden Flyer, monté sur un unique flotteur central, et doté de deux petits flotteurs de stabilisation sous les ailes basses. Une version suivante fut équipée de deux flotteurs principaux parallèles. A la fin du mois de février 1911, Curtiss qui avait effectué un vol sur un de ses hydravions en emportant un passager, avait développé un appareil amphibie, et avait montré (de nouveau sur l'U.S.S. Pennsylvania), comment un appareil pouvait être mis à l'eau depuis un navire de guerre, décoller pour une mission, se poser le long du bâtiment, et être remonté à bord. La démonstration de Curtiss fut convaincante pour l'U.S. Navy qui passa commande, en juillet 1911, d'un hydravion amphibie. Cet appareil fut désigné par la suite A.1 (U.S. Navy Airplane No. 1), et fut renommé plus tard Triad, après l'ajout de roues rétractables sur le flotteur principal. Cette machine établit, fin juin 1912, un record d'altitude pour un hydravion en atteignant une altitude de 900 pieds (environ 275 m). Finalement, environ une douzaine de ces hydravions à un seul flotteur principal, désignés ultérieurement AH (Airplane, Hydro) fut achetée par l'U.S. Navy. En 1911, le constructeur livra également trois biplans Type E, dotés d'un moteur de 60 CV, à l'U.S. Army Signal Corps, et une de ces machines était pourvue de flotteurs.

L'avancée majeure suivante dans le domaine de la conception d'appareils destinés à la marine, vint avec le premier hydravion Curtiss à coque qui effectua son premier vol début janvier 1912. Il portait toujours l'obsolète volet de profondeur frontal qui équipait les appareils précédents, mais cet équipement fut rapidement supprimé, et l'hydravion biplan Curtiss de 1912-1913 doté, en standard, d'un moteur de 100 CV entraînant une hélice propulsive devint un avion de première classe. Le Model F fut adopté par l'U.S. Navy, avec à l'origine, une série de numéros de désignation commençant par C (pour Curtiss), et en 1912, un avion de la même série fut le premier à voler, avec un pilote automatique gyroscopique conçu depuis peu par Elmer Sperry. Un licence britannique de fabrication de ces hydravions fut acquise par White and Thompson Ltd., les coques étant fabriquées par S.E. Saunders, à Cowes, île de Wight. Les cinq premiers appareils de la Navy furent renommés, en mars 1914, avec les lettres de préfixe AB, et ces machines jouèrent un rôle important dans l'évolution du lancement par catapulte, avant d'être reléguées à des missions de formation. Au total, environ 145 Curtiss Model F supplémentaires, peut-être plus, furent achetés, plus précisément pour la formation, et un exemplaire Curtiss F-Boat fut fabriqué par la Burgess Company.

En 1918, le Model MF (Modified F) fut présenté. Devant remplacer le Model F vieillissant, il était en pratique, d'une conception presque complétement nouvelle. Un peu plus de trente exemplaires de ce modèle furent construits par Curtiss durant la Première Guerre mondiale, ainsi que 80 autres fabriqués après le conflit par Naval Aircraft Factory (N.A.F.), une machine de ce lot étant convertie de manière expérimentale, par la suite, en appareil amphibie. Curtiss construisit également un petit nombre d'hydravions ou d'avions amphibie d'une version civile équivalente connue sous la désignation de Seagull. Ce modèle ne fut pas particulièrement un succès, mais plusieurs Model MF de l'U.S. Navy furent convertis en machines civiles après la fin de leur carrière militaire.

L'hydravion biplan monomoteur à hélice propulsive HS-1 fut approximativement un contemporain du Model MF. C'était un appareil de taille plus importante destiné à la patrouille maritime, propulsé à l'origine par un Curtiss VXX de 200 CV, et d'une capacité de deux ou trois personnes. Il était cependant, moins une version plus grande du Model F, mais plus une version réduite du Model H, les lettres de désignation signifiant H, Single engine. Le HS-1 fut présenté début 1917, et en octobre de la même année, il vola avec comme moteur, un Liberty de 375 CV. La version de 400/420 CV fut montée sur les appareils de production et devint le moteur standard. Durant la fabrication du HS-1L, la désignation du modèle à moteur Liberty, une nouvelle version nommée HS-2L, d'envergure plus grande de 12 pieds (environ 3,65 m), et d'une charge de bombes emportée augmentée, fut présentée. Cette variante fut en service actif en Europe à partir de mai 1918, et resta dans l'U.S. Navy jusqu'en 1926.

Les HS-1L/HS2-L furent produits par Curtiss Aeroplane and Motor Company (675 exemplaires), Standard Aircraft Corporation (80 ex.), L.W.F. (Lowe, Willard & Fowler) (250 ex.), Gallaudet Aircraft Corporation (60 ex.), Boeing Airplane Company (25 ex.), et Loughead Aircraft Corporation (2 ex.). Un lot de deux douzaines de HS-2L furent encore assemblés à partir de pièces détachées après la guerre, et six machines (quatre par Curtiss et deux par Naval Aircraft Factory) furent construites avec une coque modifiée, sous la désignation HS-3.


Plans d'un hydravion Curtiss Model F (origine : Flying Boat
Flying Boats and Seaplanes since 1910 - Kenneth Munson)


Source partielle : Flying Boat Flying Boats and Seaplanes since 1910 - Kenneth Munson.

CURTISS Model F     
Moteurs(s)/Engine(s)   1 moteur à pistons de 100 CV                       Curtiss OXX-3                                     
Envergure/Span 13,75 m    Longueur/Length 8,48 m     Hauteur/Height 3,42 m     Poids total/Weight 1.120 kg       
Vitesse/Speed 110 km/h à 0 m       Plafond/Ceiling 1.370 m    Autonomie/Range 5 hr 30min


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions Guerre 1914-1918Avions Guerre 1914-1918