Farman-F.30

Farman F.40

Farman-F.50

Vue d'un Farman F.40 (origine : Encyclopédie des Avions Militaires du Monde - Enzo Angelucci) Vue d'un biplan Farman F.40 de reconnaissance et bombardement (1915).

Vers la fin de l'année 1915, Henri (ou Henry) et Maurice Farman fusionnèrent leurs bureaux d'études et leurs deux sociétés. Le premier modèle conjoint, qui incorpora le meilleur de leurs travaux séparés précédents (MF.11 et HF.22), fut le modèle F.40. Ce type de base était un biplan biplace à une hélice propulsive, avec la nacelle pour l'équipage montée à mi-hauteur entre les deux plans d'envergures différentes. Le moteur était un Renault de 160 CV.

Le F.40 avait été précédé, en décembre 1915, par le F.30, une version simplifiée avec une nacelle et des ailes plus anguleuses et un moteur en étoile à refroidissement liquide Canton-Unné de 160 CV. Le F.30 fut produit en premier pour la Russie, pays dans lequel il fut aussi construit sous licence. Il est également possible qu'une version F.30 B.2 équipée d'un moteur Salmson de 260 CV et destinée à l'Aviation militaire française ait été construite en un petit nombre d'exemplaires.

Le F.41 avait des ailes plus courtes que celles du F.40, il était équipé d'un Renault de 80 ou 110 CV et recevait la même nacelle que celle d'un Maurice Farman MF.11bis. Les variantes F.60 et F.61 correspondaient, respectivement, aux F.40 et F.41, à l'exception de leurs moteurs Renault de 190 CV. Un autre modèle majeur de production fut le F.56, globalement identique au type F.41 et équipé d'un moteur Renault de 170 CV. Le F.46 qui était équipé de grands patins en partie avant, comme sur le MF-7, fut produit spécifiquement pour l'entraînement des pilotes et le F.40P fut une version adaptée au lancement de fusées Le Prieur.

Les Farman furent mis en service au début de l'année 1916, puis furent largement employés pour des missions de reconnaissance et bombardement, en servant dans environ cinquante escadrilles de l'Aviation militaire française sur le front Ouest et en Macédoine. Seulement une petite charge de bombes pouvait être emportée par ces machines et leur seul armement défensif était une unique mitrailleuse Lewis en place avant. Ces appareils étaient pratiquement surclassés au moment de leur mise en service, mais ils ne furent déclarés obsolètes que début 1917 et continuèrent à être employés dans des missions de bombardement de huit jusqu'à l'arrivée du Breguet 14, à la fin de cette même année. Quelques Farman furent aussi utilisés pour du tir contre les dirigeables avec emploi de fusées Le Prieur montés sur les mâts des ailes.

Pendant l'année 1918, tous ces avions furent retirés du front et envoyés vers les établissements de formation. Des Farman F.41 et F.60 servirent dans deux escadrilles des forces aériennes belges, environ trente F.40 furent employés par l'A.E.F. (American Expeditionary Force) pour des missions d'entraînement et un petit nombre fut encore utilisé par le Wing No. 5 du R.N.A.S. (Royal Naval Air Service) en France.



Plans d'un Farman F.40 (origine : Bombers 1914-1919 - Kenneth Munson) Vue et plans d'un Farman F.40 équipé de fusées Le Prieur (1916).
Plans d'un Farman F.40 (origine : Bombers 1914-1919 - Kenneth Munson)


Source partielle : Bombers 1914-1919 - Kenneth Munson.

FARMAN F.40         
Moteurs(s)/Engine(s)   1 moteur à pistons de 160 CV                       Renault                                           
Envergure/Span 17,62 m    Longueur/Length 9,24 m     Hauteur/Height 3,89 m     Poids total/Weight 1.120 kg       
Vitesse/Speed 135 km/h à 2000 m    Plafond/Ceiling 4.900 m    Autonomie/Range 2 hr 20min


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions Guerre 1914-1918Avions Guerre 1914-1918