Farman-Hf.20

Farman III biplan

Farman-Mf.11

Vue d'un Farman III biplan (photo : The Colour Encyclopedia of Incredible Aeroplanes - Philip Jarrett) Vue d'un Farman III biplan (hélice propulsive, équipage, un pilote, un passager).

Le lent mais fiable Farman III (ou HF.3) fut un classique biplan de la période précédant la Première Guerre mondiale qui fut vendu partout dans le monde. Son concepteur Henri (ou Henry) Farman était d'origine anglaise, mais il vécu toute sa vie en France. Il commença sa carrière d'aviateur en volant sur un biplan Voisin. Après avoir modifié considérablement cette machine, incluant l'adaptation d'ailerons, il l'utilisa pour effectuer le premier vrai vol en campagne au monde, en volant pendant vingt minutes pour aller de Bouy à Reims (région de la Champagne française), fin octobre 1908.

Farman débuta la production de ses propres machines après que Voisin vendit un appareil qu'il avait commandé à un autre client. Conçu avec l'aide de son frère Maurice Farman, le Farman III fut son premier avion original. C'était un biplan équipé d'ailerons sur les deux ailes et doté d'un moteur Vivinus de 50 ch placé au centre, derrière le poste de pilotage, et entraînant une hélice propulsive.

Durant le fameux meeting aérien de Reims, en août 1909, Farman remplaça le moteur initial par un Gnome rotatif, moteur d'aviation innovant sur lequel les cylindres tournaient en même temps que l'hélice. Léger et relativement fiable, le Gnome permit à l'appareil de Farman de devenir l'un des avions les plus performants lors de la Grande Semaine d'aviation de la Champagne, qui se déroula à Reims-Bétheny en août 1909. Bien que n'étant pas concurrent pour les records de vitesse, il gagna le prix de distance en parcourant d'un vol continu, 180 km en juste trois heures. Début novembre 1909, un nouveau record de durée de vol fut aussi établi après un distance de 230 km parcourue en quatre heures et environ vingt minutes dans la région de Mourmelon (camp de Châlons), ce qui permit à Henri Farman d'obtenir la coupe Michelin 1909, trophée récompensant alors l'aviateur ayant parcouru la plus grande distance sans toucher le sol.

Avec un appareil de même type, à moteur rotatif Gnome de 50 ch et hélice Chauvière, le pilote Louis Paulhan gagna fin avril 1910, le prix de 10.000 livres (environ 250.000 francs) offert par le journal Daily Mail afin de recompenser le premier aviateur qui effectuerait le trajet Londres-Manchester (soit 299 km), en moins de 24 heures, avec au maximum deux escales. Paulhan effectua le parcours en deux étapes (escale à Lichfield, kilomètre 188), en moins de 4 heures un quart (temps total avec les arrêts d'environ 12 heures), son concurrent direct au même moment sur ce parcours, étant Claude Grahame-White qui employait le même type d'avion, mais échoua dans ses tentatives.

Les biplans Farman furent présentés dans de nombreux meetings partout dans le monde, effectuant les premiers vols au Brésil, Chine et Viêt Nam en 1910. Parce qu'il étaient relativement sûrs et faciles à faire voler, les descendants du modèle III devinrent un standard d'avion militaire d'entraînement.


- En complément, timbre de l'Union Soviétique émis en décembre 1974 montrant un biplan Farman, biplan n° 2 de 1910. Egalement, plan d'un biplan Henri Farman, et détail du train d'atterrissage principal (variante avec les petites roues additionnelles).

Sources partielles : site web Wikipedia, et The Colour Encyclopedia of Incredible Aeroplanes - Philip Jarrett.

FARMAN III          
Moteurs(s)/Engine(s)   1 moteur à pistons de 50 ch                        Gnome rotatif (aussi Vivinus 50 ch)               
Envergure/Span 10,00 m    Longueur/Length 12,00 m    Hauteur/Height 3,50 m     Poids total/Weight 550 kg         
Vitesse/Speed 60 km/h              Plafond/Ceiling            Autonomie/Range                


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions débuts aviationAvions débuts aviation