Farman-Iii biplan

Farman MF.11

Farman-Mf.7

Vue d'un biplan Farman MF.11 (origine : Encyclopédie des Avions Militaires du Monde - Enzo Angelucci) Vue d'un biplan biplace Farman MF.11 de reconnaissance et bombardement léger (1914).

Le Maurice Farman MF.11 Shorthorn était un biplan biplace développé avant la Première Guerre mondiale qui fut utilisé pour des missions de reconnaissance et de bombardement léger par les forces aériennes françaises et britanniques pendant les premiers stades du conflit avant d'être relégué à un rôle d'appareil d'entraînement.

Le MF.11 était un biplan à hélice propulsive, avec des ailes de tailles différentes, comme son prédecesseur, le MF.7. Les différences portaient sur l'abandon du volet de profondeur monté à l'avant, la nacelle contenant l'équipage et le moteur montée au milieu entre les deux ailes et la partie arrière comportant un plan horizontal et deux gouvernes de direction à la place des deux plans horizontaux antérieurs. L'armement comprenait une mitrailleuse Lewis de calibre 7,7 mm manoeuvrée par l'observateur, dont la position fut changée, de la place arrière à la place avant, afin qu'il puisse bénéficier d'une meilleure visibilité. La charge de bombes maximale était formée de 18 projectiles explosifs ou incendiaires d'une masse unitaire de 7,5 kg. Le surnom Shorthorn fut dérivé de celui de l'appareil précédent, Longhorn, en tenant compte de l'absence du volet avant et des longs patins du train d'atterrissage.

Le MF.11 fut employé par les armées françaises et britanniques sur le front Ouest dans les premiers mois de la Première Guerre mondiale. Cet avion participa, en tant que bombardier léger, fin décembre 1914 à une première mission d'attaque contre des positions d'artillerie allemandes vers Ostende, Belgique, effectuée par le R.N.A.S. (Royal Naval Air Service).

Ces appareils furent retirés des premières lignes sur le front Ouest en 1915, mais elles furent encore utilisées par les Français en Macédoine et au Moyen-Orient et par les Anglais dans les Dardanelles et en Afrique. Egalement, des avions de ce type, fournis par la British Indian Army, opérèrent pour le compte de l'Australian Flying Corps (AFC) en Mésopotamie en 1915-16. Par la suite, en 1916, l'AFC acquit quelques MF.11 pour la formation des pilotes.

En Italie, le compagnie Società Italiana Aviazione, un membre du groupe Fiat, construisit sous licence, à partir du début 1915, des MF.11 sous la désignation S.I.A.5, ces machines étant dotées d'un moteur Fiat A-10 de 100 CV et équipées d'une mitrailleuse fixe tirant vers l'avant.

Les MF-11 servirent également en Belgique, en Russie, au Portugal et en Italie. Au Royaume-Uni, ces machines furent employées par le R.N.A.S. pour des missions des missions de bombardement et de patrouille maritime et dans les Squadrons No. 2, 3, 4, 9, 14, 16, 19, 23, 24, 25, 29, 30 et 65 du R.F.C. (Royal Flying Corps).


- En complément, vue d'un biplan Maurice Farman MF.11 Shorthorn de 1914, équipé d'un moteur Renault de 100 CV. Cet avion était utilisé pour des missions de reconnaissance, réglage d'artillerie, bombardement léger, contact avec l'infanterie et pour l'entraînement des équipages.

Source partielle : site web Wikipedia.

FARMAN MF.11        
Moteurs(s)/Engine(s)   1 moteur à pistons de 100 CV                       Renault                                           
Envergure/Span 16,15 m    Longueur/Length 9,45 m     Hauteur/Height 3,18 m     Poids total/Weight 930 kg         
Vitesse/Speed 110 km/h             Plafond/Ceiling 3.800 m    Autonomie/Range 3 hr 45min


Retour à la page d'accueil Retour page d'accueil/return to the home page Retour à la page aviation Retour partie aviation/return to the airplane part IndexTable des matièresAvions Guerre 1914-1918Avions Guerre 1914-1918